19 janvier 2010

Opposition : annus horribilis


Exister quand les échéances sont lointaines ressemble à s’y méprendre à la quadrature du cercle pour une opposition anesthésiée après une annus horribilis.

L’opposition du LVSD n’a pas capitalisé sur les mécontentements populaires suscités par le racket fiscal. Ce hold up inimaginable dans une commune de gauche aurait du permettre aux élus socialistes de réveiller l’opinion vu l’incroyable gabegie qui a été révélée par ces billets, billets pour la survie desquels elle s’est battue.

L’opposition de droite s’est divisée sur tous les dossiers où sauf à faire bloc, elle n’avait pas l’ombre d’une chance d’être entendue. De la suppression des PV des conseils au vote de la simplification du POS elle aura surtout fait entendre ses couacs.

Jamais pourtant les circonstances ne seront aussi favorables qu’elles ne le furent durant ces premiers 18 mois d’un mandat calamiteux, qui a vu le maire sous la pression populaire déserter la salle du Conseil pour trouver refuge auprès d’un escadron de CRS. Courage, fuyons…

A vouloir ménager, qui le sous préfet, qui son titre de délégué, qui les bonnes manières ou ses arrières on a laissé un Imposteur s’ériger en monarque. Des godillots empressés et affairés, quand ils ne sont pas affairistes, voués aux petits caprices du prince ( le cloutage des trottoirs, les lumières de la ville, la réfection des bureaux de la cour…) se sont appropriés la municipalité pour servir…leurs copains quotidiens.

Maison de campagne, Questionnaire, 43 rue Pallu, parking du RER….

Alors pondre un article pour la Pravda mensuelle, transmettre une belle lettre aux autorités, s’écouter parler lors d’une séance du Conseil : c’est nécessaire mais tellement insuffisant. Travail journalier de harcèlement, présence harassante dans toutes les commissions, information sans répit des électeurs, pression sur les relais de l’usurpateur doivent amplifier les réactions que la malfaisance du pouvoir municipal génère chez les vésigondins.

Attendront-ils que les arroseuses du monarque déversent leurs flots d’€ à ceux qui ont fait acte d’allégeance ?

Parleront-ils d’une seule voix pour exiger que cessent clientélisme et copinage, embrouilles et magouilles, pour signifier aux élus que dilapider l’argent public au mépris de l’intérêt général, comme cela se fait depuis mars 2008, ne figurait pas dans leur programme électoral ?






8 commentaires:

  1. Que peut-on attendre de l'opposition?
    C'est très clair: Rien!!!

    Leurs programmes étaient inexistants, tout comme celui de Varese.

    Leur attitude d'opposants est à l'image de ce que l'on a toujours connu au Vésinet, incompréhensible.

    Il faudra malheureusement attendre 4 ans avec tous les dégâts pour la ville et ses habitants pour espérer un changement qui se fera sans eux et surtout sans aucun des protagonistes de l'élection de 2008.

    RépondreSupprimer
  2. Athéna est un soutien caché de Varése.D'ailleurs Phénix aussi /EST-ce Varèse qui lui a dicté son article?

    RépondreSupprimer
  3. @ Zeus,

    il lui a même proposé la direction de sa Communication...

    à condition qu'il continue à éreinter les opposants.

    Mais achète -t-on Phénix ?

    RépondreSupprimer
  4. Au cours du mandat précédent, l'opposition a plutôt été un pouvoir de nuisance qu'autre chose.
    Une faction y a gagné mais le Vésinet a perdu.

    La même opposition (à peu près) n'a même plus ce pouvoir de nuisance (tant celle-ci est noyée, étouffée par la nuisance officielle). Il n'y a rien à attendre de ce conseil municipal.

    Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas quelques bonnes individualités -dans chaque camp!- mais ils ne font pas à eux tous un quart d'équipe!

    Et ce n'est pas dans la mythologie qu'on trouvera le salut.

    RépondreSupprimer
  5. @Anonyme de 19:29
    Encore moins dans la misogynie et l'héllénophobie....

    RépondreSupprimer
  6. "Anonyme de 19:29"20 janvier 2010 à 12:35

    @ Athéna
    Pour la misogynie, elle ne m'effleure même pas. Dans mon "ils" (ne font pas un quart d'équipe), il y a au moins la moitié de femmes.

    Pour l'héllénophobie ... on ne maitrise pas toujours ses phobies, mais on se soigne.

    RépondreSupprimer
  7. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que tous les bloggueurs qui s'expriment sur ce blogue devrait saisir par couurier postal, la Cour des Comptes-13 Rue Cambon 75001 Paris, pour dénoncer la gabégie financière due à l'arrêt des travaux de reconstruction de la patinoire et du batiment qui aurait du se trouver à l'angle Sud-Ouest de la Place et aussi la pergola qui aurait du se trouver le long du trottoir nord de la Place, ayant pour conséquence une augmentation de 53,46% de la part communale sur la taxe d'habitation et sur la taxe foncière. J'ai écrit à la Cour des Comptes et j'ai signalé en plus de ce que j'ai écrit ci-dessus, que la Chambre Régionale des Comptes d'Île-de-France, n'avait pas réagit suite aux lettes envoyées par 3 anciens élus en septembre 2008 et par le L.V.S.D. en Novembre 2009.
    Alors Caton l'Ancien et les autres écrivez à la Cour des Comptes.
    Anonyme

    RépondreSupprimer