15 janvier 2010

Rue Sully : pôle Nord !

Le froid c’est comme le formol, ça conserve.

Les bigotes qui mégotent sur le chauffage des maisons de retraite se sont données bonne conscience. Leurs petits vieux emmitouflés dans leur polaire, gardaient la tête haute et la chambre froide. Ils s’épargnaient la buche promise sur les trottoirs verglacés de la rue Sully. Recroquevillés sous une triple couche de duvet ils grelotaient. Pestant contre l'introuvable dépanneur des chaudières ils n'avaient plus qu'à espérer l’inévitable réchauffement climatique, promis par le maire.


Autant de cols du fémur qu’il ne faudra pas recoller. Autant de carcasses qui n'auront pas été ébouillantés par une douche brulante. Principe de précaution appliqué avec succès aux seniors du Vésinet. Ni eau chaude ni chauffage pour la deuxième année, c’est excellent pour la santé, et pour le budget.

Au Vésinet l'été les SDF sont invités à libérer leurs garçonnières, et l’hiver la maison Picard s’invite dans les refuges des petits vieux pour mieux les conserver. Développement durable oblige.

Les sommités se lancent dans de somptueuses rénovations* de leurs bureaux du château Carnot et laissent plusieurs semaines la température des résidences de personnes âgées descendre en dessous des 10°. L’hibernation : une solution qui évite les récriminations et réduit les rejets de CO². Fallait y penser.

Les élus, faute d’argent, n’ont pu remettre les chaudières en état, sans même évoquer les dégâts des eaux entraînant l’interruption de la télé…

Le pôle Nord rue Sully, c’était le petit Noël d’Annie à son Robert, le pote à Pol Émile Victor**.


* budget de 500.000€

* Paul Émile Victor apparu dans la littérature électorale du P’tit Robert en 2001, n’est plus cité dans le CV de 2007 ! Faillite du devoir de mémoire ou amnésie prudente ?



13 commentaires:

  1. Rappelons que c'est surtout cette partie de la population qui l'a élu, le Roro.
    Il leur a fait miroiter le péril jeune de la patinoire avant de les doubler "à la canadienne".
    C'est le plus grand des fourreurs et c'est même pas un gentleman.

    Place aux jeunes !

    RépondreSupprimer
  2. L'absence de chauffage dans la résidence Sully est un vrai scandale.
    Je connais des personnes âgées qui sont restées cloitrées sous des couvertures dans leurs chambres tellement elles grelottaient.
    Plutôt que de faire la morale aux opposants, Mesdames Tritant et de Cupper feraient bien de faire le travail de base qui leur a été confié comme maires-adjointes.
    Je suis vraiment choqué par ce mépris à l'égard du 3ème âge.

    RépondreSupprimer
  3. La faute à qui ?
    Mais la faute à la gestion déplorable des équipes précédentes, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà une dénonciation qui se passe de commentaires.
    Il suffit que tout le monde le sache.
    La honte que les élu(e)s auront (ou n'auront pas) fera peut-être bouger les choses.
    L'important n'étant pas d'invectiver les élues en charge du dossier -même si elles le méritent- mais qu'elles se bougent le c.. pour rétablir le chauffage.

    RépondreSupprimer
  5. Malheureusement, ce que vous voulez qu'elles bougent, (leur C...), est éteint depuis longtemps et manque également singulièrement de chauffage.
    Ceci explique peut-être cela !

    RépondreSupprimer
  6. On aurait pu leur livrer l'ordinaire du boulevard Carnot : champagne et petits fours. Ca réchauffe et ca fait voir la vie en rose, mais le moins qu'on puisse dire c'est quils ne sont pas partageurs ces messieursdames du château !

    Plus sérieusement, puisque j'ai cru comprendre que la meme chose était arrivée l'année dernière, des travaux sont-ils prévus au budget qui vient d'être voté ? Ou alors jamais deux sans trois et l'année prochaine on remettra ça !
    Il est vrai que le gel en hiver c'est imprévisible. Quant aux élues chargées (ni coeur ni cervelle) elles sont responsables ET coupables : la porte est grande ouverte !!!

    RépondreSupprimer
  7. Un des nombreux bureaux d'études du maire va sans doute proposer de remplacer la chaudière par la machine à glace de l'ex future patinoire en la montant à l'envers.

    RépondreSupprimer
  8. Ou l'on découvre enfin que Mesdames de Cupper et Tritant sont de vraies incompétentes. Derrière leur discours mielleux et leur sourire hypocrite, elles ne sont pas capables de gérer une résidence de personnes âgées.
    Quand je pense que Madame Tritant s'est fait voter un budget pour le CCAS en augmentation.
    C'est pour en faire quoi ?

    RépondreSupprimer
  9. mesdames Lang, De Cupper, Tritant ont trahi Foy.
    Après avoir défendu la politique de Foy face à l'opposant Varèse, elles défendent la politique de Varèse qui charge Foy de tous les maux.. et de plus elles ont en quelque sorte "exécuté" Chatard ,leur grand ami....
    L'oeil était dans la tombe et regardait Nadine, Françoise et Annie .(C'est bien ainsi que affectueusement le blogueur les nomment?)
    Comment peuvent-elles regarder dans le miroir?
    Demain seront-elles avec les nouveaux pour critiquer Varèse.?"L'exécuteront-elles" en cours de route ,comme cela s'est passé pour Chatard ?Monsieur le maire , faites attention.A votre place je ne serai pas tranquille.Alors leur problème n'est pas le chauffage!

    RépondreSupprimer
  10. si on devait les classer comme les ministres ,leur efficacité ! ,pour leur attitude de pire au moins pire:à votre avis?

    RépondreSupprimer
  11. de pire à moins pire

    1 Vintraud,
    2 Vlieghe
    3 Tritant
    4 de Cupper
    5 Lang
    6 Hubert
    7 Conte
    8 Potier

    RépondreSupprimer
  12. Harry Codujardin16 janvier 2010 à 10:15

    Moi je préfère décerner des classements par catégorie :

    La plus sournoise : de Cupper
    Le plus prétentieux : Vlieghe
    Le moins honnête : Vintraud
    La moins intelligente : Tritant
    La plus olé olé : Lang

    Mais j'approuve le classement précédent qui range Conte et Potier en fin de liste. Ce sont les seuls qui auraient éventuellement droit à une séance de rattrapage.

    RépondreSupprimer
  13. Pas de rattrapage pour cette équipe de mauvais, incapable de dire stop aux délires de Varèse et des maires adjoints.
    Aux prochaines municipales, les listes qui auront la très mauvaise idée d'accueillir l'un des membres de l'équipe majoritaire actuelle n'auront ni mon oreille, ni ma voix.
    Que ces messieurs de la majorité le sachent clairement : en acceptant le vote du budget de cette année, ils se sont définitivement grillés.
    Les Vésigondins les plus modestes auront énormément de mal à absorber les erreurs monumentales de la gestion actuelle, mais ils seront encore là, eux, aux prochaines municipales, pour filer un grand coup de pied aux postérieurs de leurs mauvais génies.

    RépondreSupprimer