28 février 2010

Cantonales : Bis repetita


Les écuries bouchonnent-elles déjà leur poulain, qu'ici on les étrille. Une soudaine amourette, un coup de boules inattendu, une courbette suspecte et quelques autres manifestations incongrues ne doivent rien au hasard, à une digestion difficile, à une dysménorrhée tardive.

Non, tout se met en place pour le premier round des Cantonales de mars 2011, le round d’observation. Le conseiller sortant - UMP - ne se représente pas et tente d'orchestrer sa succession. Sur ce coup là le duc de Maisons-Laffitte est hors course. Après sa lettre de soutient à un imposteur il n'est pas en état d'imposer un nouveau tocard. II est interdit de paddock.

Alors à qui est promise une bel carrière de cantonnière ?

Un siège de conseillère générale ça "la" remettrait peut-être en selle pour les municipales, persifle-t-on déjà au Vésinet.

Sans être devin on peut risquer le sextet gagnant : UMP, Radicaux, PS, Europe Ecolo, Modem, Divers blanc-bleu ce qui se traduirait, si aucune banquière ne vient troubler la ligne de départ, par l’arrivée suivante :

La favorite de Bel, Monsieur le Fils, Au nom de la rose, la fille de Mamère, Teckel teigneux, Blanc-bleu le Fils à sa mère. Il faut bien donner une chance à un jeune dilettante.

Personne dans l’écurie du p’tit Robert ne se risquera aux urnes ; ils collectionnent les râteaux et n’osent même plus faire leurs emplettes place du marché comme le confesse l’amère Lang. Alors courir les tréteaux...

La "grégarité" conduit certaines espèces au suicide collectif, les régionales vont en montrer le chemin. Par charité chrétienne et par souci du service public évitons le fiasco à la très catholique Bel fille. Le moins fin des politiciens éviterait de découvrir à ses dépens - sauf à vouloir refaire du Myard - que bis repetita non placent aux électeurs vésigondins. Et on sait que le vice président est homme intelligent.

Voudrait-il se débarrasser du bébé en jetant l'eau du bain ?




13 commentaires:

  1. ...et diabolicum perseverare ...

    RépondreSupprimer
  2. Si,si Robert 1er connaît le chemin de la place du Marché ! Même qu'hier il y errait, un peu perdu sans sa garde rapprochée. Sa voiture était en panne ? rappelée par le constructeur ? Tant mieux pour les commerçants du Vésinet, tant pis pour ceux de Marly.

    RépondreSupprimer
  3. De toute façon, la bernache en chef n'était même pas connue de la boulangère de son quartier avant son premier poste de conseillère !

    RépondreSupprimer
  4. @anonyme de 10H42
    Et maintenant la connait-elle? pas si sûr !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai encore jamais voté socialiste mais l'UMP a joué -et joue toujours- un rôle tellement négatif dans notre commune que je ne peux m'empêcher de penser qu'il est temps de faire comprendre à ces messieurs-dames que ça suffit.
    Voter à gauche n'est peut-être pas la solution. Le Modem nous a donné ici-même de bonnes raisons de le zapper; je suis tenté de voter écolo, pour éviter l'abstention qui me semble encore la moins mauvaise solution.

    RépondreSupprimer
  6. Marrant la brochette de candidats cantonniers !

    bien vu pour les pseudos ! le jeune dilettante ? je sais pas trop, je préfère rien dire celui auquel je pense est un accro aux tribunaux

    RépondreSupprimer
  7. Le poste n'est pas fatalement très intéressant, car en 2014, les conseillers généraux et régionaux n'existeront plus, il y aura fatalement la moitié des postes en moins.
    Le candidat UMP fera donc un petit tour et s'en ira, parions donc qu'on essaiera d'y mettre une femme.
    Si Mme Morel se présente, il aura au moins deux ou trois dissidents qui se présenteront contre elle, quitte à perdre une carte d'adhésion à l'UMP, qui n'a pas la côte en ce moment.

    RépondreSupprimer
  8. Le premier qui connaîtra le résultat sera Roro 1er : il a engagé une diseuse de bonne aventure (cf page 6, § 1 du nouveau numéro de la "Pravda" locale).

    RépondreSupprimer
  9. Pour les régionales du 14 mars, 5000 bulletins nuls vésigondins avec mention "Varèse, démission!" la provoqueraient, de gré ou de force, avant le second tour.

    RépondreSupprimer
  10. @ anonyme de 16:48

    En voilà une idée que'elle est bonne !
    De toute façon la région est perdue. La faute à l'UMP aussi nuls aux régionales qu'au plan local.

    Et ça m'évitera de voter Huchon.

    RépondreSupprimer
  11. UMP faites le ménage1 mars 2010 à 22:26

    bonne idée ....., mettons tous un bulletin Varese démission et rajoutons
    UMP faites le ménage ....

    RépondreSupprimer
  12. Mon Général, réveillez vous, il sont devenus fous !

    RépondreSupprimer
  13. L'entourage de JFB ne partage pas les pronostics de Phénix. Mme Piofret 1ère adjointe aurait été désignée pour succéder à JFB comme conseillère générale et pour prendre sa suite à la mairie
    Un fromage de la région Ile de France (AirParif ?) est prévu pour récompenser JFB de ses bons et loyaux services.

    JFB est un véritable ingénieur, un ancien PDG, ce n'est pas un charlatan...du MIT. Il fera un excellent boulot à la tête de cet organisme.

    RépondreSupprimer