11 février 2010

CCBS : Une balle dans le pied !


Les oreilles ont du lui siffler, au p'tit Robert, sur le coup des 22 h, lorsque la CCBS stupéfaite a découvert que le maire du Vésinet n’avait pas obtenu de son conseil délégation pour acter la construction d’une piscine en intercommunalité à Houilles (décision du 12 novembre). Et pour cause, Varèse n’a pas présenté cette délibération à la dernière réunion de son conseil municipal. C’est une première ! Jamais un maire de la CCBS n’avait « oublié » de faire approuver une délibération nécessaire au fonctionnement de la communauté.

Lorsqu’un projet prend une dimension intercommunale – après vote de l’assemblée des maires – ce projet doit encore être validé dans les deux mois par chacun des conseils municipaux. Hier lors de la présentation définitive de la délibération arrêtant cette décision, toutes les villes avaient acté ce choix, à l’exception du Vésinet.

A la "sortie" le persiflage des co-maires était audible, n’hésitant pas à interpeller l’absent du sobriquet affectueux de p’tit Robert. Liraient-ils le blog ? Sa maladie fut largement commentée, bel excuse disait l’un, joli mensonge poursuivait un autre, au fond de son lit s’inquiétait un troisième, quand au président, il se murait dans un silence éloquent. C’est grave docteur, s’enquérait JR ? Une grippe foudroyante murmurait Mme de Cupper, dernière née des co- maires pour 48 heures seulement précisa-t-elle,. Elle n'aurait donc rien de diplomatique. Ouf !

Mépris de l’institution, omission calculée pour ne pas faire exploser sa majorité ? Oubli accidentel et preuve supplémentaire d’incompétence notoire ? Les maires de la Boucle se perdaient en conjectures, flétrissant leur premier vice président, manifestement peu digne d'occuper cette fonction. (en photo, son fauteuil vide ?)

Mais les vésigondins peuvent être fiers de leur représentant, il a enfin réussi quelque chose : se tirer une balle dans le pied, sans se rater.


30 commentaires:

  1. Piscine !!! c'est comme pour la Patinoire !!
    Enterrée !!!!!!!!! Houille..houille !!!

    RépondreSupprimer
  2. MORT DE RIRE (bientôt à l'affiche du CAL ?) :

    "Écrit et réalisé en 1999 par Álex de la Iglesia, Mort de rire retrace la rencontre et les raisons ayant poussé deux clowns tristes et ratés à se supporter mutuellement. Dans cette course à la célébrité dégénérant en descente aux enfers, le réalisateur jette un regard sans concessions sur l’omnipotence de la TV ainsi que sur les mensonges et les mirages de la starification. Mettant sous les feux de la rampe tous les ressorts d’un comique idiot et cruel, il exhibe l’ego maladif des vedettes du petit écran et les réactions primaires d’un public détestable. Cependant, malgré le propos qui ne prête guère à rire, Álex de la Iglesia décline sa fable avec un style inimitable qui, petit à petit, mène le spectateur vers une hilarité incontrôlable.

    Revisitant un gag millénaire, celui de la gifle, Álex de la Iglesia en analyse le mécanisme pervers qui veut que le bonheur de l’un repose souvent sur le malheur de l’autre. Bien sûr, le rôle de la victime (Nino) et celui du bourreau (Bruno) ne sont pas interchangeables et la pression monte alors que nous nous demandons jusqu’à quel point le dindon de la farce supportera les humiliations assénées par son partenaire. Mariant avec un incroyable brio comédie burlesque, critique sociale et scènes purement hitchcockiennes, Álex de la Iglesia plonge son public dans une émotion trouble où la frontière entre rires et larmes se fait de plus en plus ténue au fur et à mesure que le dénouement approche.
    "

    RépondreSupprimer
  3. Fortius, altius, ROBERTUS !!!

    RépondreSupprimer
  4. Ils s'étaient vantés : compétents, expérimentés et motivés !

    Moi, je dis : incompétents, profiteurs, fumistes et en plus pas courageux ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  5. Phénix comme dab t'as rien compris.
    Varèse est plus futé que tu le laisses supposer. Ce qu'il veut s'est enrayer la belle mécanique de la CCBS dont il juge qu'elle ne rapporte pas assez. Lui et de Bourrusse agissent pour sortir de cet organisme et créer une communauté à eux deux.
    Soit dit en passant c'est techniquement possible et surtout ça emm.... leur ennemi commun : Murez !
    Tous les deux n'en ratent pas une pour traiter Murez plus bas que terre, se souvenir de la violence des propos de de Bourusse en conseil privé au Vésinet et de l'agression de Varèse contre Murez à Croissy.

    RépondreSupprimer
  6. Je rappelle mon ancienne proposition de devise pour Le Vésinet :

    Quo non descendet ?

    RépondreSupprimer
  7. @ Petit fûté

    Racontez, pour notre édification, SVP !
    Merci par avance !

    RépondreSupprimer
  8. A force d'essayer de faire passer des trucs en douce, de doner des informations insuffisantes ou tronquées au Conseil, on "oublie" les trucs importants. Ca aussi c'est la faute à .......
    de l'équipe précédente ?

    Les faits ont là : pris la main dans le sac pour incompétence et couardise.

    RépondreSupprimer
  9. @Petit futé

    Si ce que vous dîtes est la vérité (vous avez donc assisté aux propos de Bourusse en conseil privé et vous avez l'habitude de relater des propos "privés". Pas terrible comme attitude !) pourquoi Varèse ne se déclare-t-il pas ouvertement opposé à la CCBS au lieu de recourir à des stratagèmes miteux dignes d'un gamin de CE2. : Non, M'dame j'ai pas fait signer ma mauvaise note et en plus j'ai mal au ventre. J'peux rentrer chez moi M'dame ?

    RépondreSupprimer
  10. Elus RPV,
    combien de temps encore allez-vous vous cautionner ce grand n'importe quoi ?
    Est-ce pour " çà " que vous vous êtes engagés ?

    RépondreSupprimer
  11. @ Petit futé et autres anonymes
    Il s'agit de Mr de Bourousse (Maire de Carrières sur Seine) et non de Mr de Bourusse et de plus il ne semble pas que les relations entre ce monsieur et Varese soient les meilleures (voir CR des réunions de la CCBS) même s'ils partagent leur acrimonie envers cette Communauté et son président.

    RépondreSupprimer
  12. Psychasthénie foudroyante ?

    Si le "murmure" de de Cupper est avèré, la psychasthénie c'est grave (voir définition sur le site Wikipédia) et si en plus, c'est foudroyant ...

    RépondreSupprimer
  13. Épuisement ou tout du moins impression d'être épuisé dès le matin (on le comprend!)
    Humeur dépressive (il y a de quoi)
    Phobies et obsessions (Phénix !!)
    Scrupules correspondant aux troubles de la conscience s'accompagnant de doutes et d'hésitations d’ordre moral (scrupules ???)
    Répétition à satiété (rumination)
    Sentiment d’incomplétude, d’inachèvement (ah! oui!)
    Absence de lien logique (évident!)
    Confusion dans les actes et les idées voire les propos (ça ne date pas d'hier...)

    RépondreSupprimer
  14. Une seule chose l'intéresse : le développement durable et tout le blabla écolo stratosphérique qui lui permet de tutoyer les concepts fumeux et la géopolitique à deux balles genre le Page.
    D'après ses proches il raconte qu'il va se faire épignler une légion d'honneur. Pour ça il met du double vitrage à la mairie et il fait dépenser une fortune auprès d'un cabinet d'étude pour mesurer les fuites de CO². Borllo - proche d'un délégué - aurait grifonné le nom de varèse sur un bout de papier dans un resto. Avant de péter une poire.
    Le reste ne l'intéresse plus, surtout pas le terrain de l'hôpital où il doit affronter les tribunaux grace aux amis de mr Foy.

    RépondreSupprimer
  15. La légion d'honneur ? Réservons promptement Les Ibis et mettons le champagne au frais !

    RépondreSupprimer
  16. C'est au tour de Ballerts directeur de cabinet de faire les frais de Roro.

    Un recrutement serait en cours... affaire à suivre

    RépondreSupprimer
  17. De toute façon, la légion d'honneur, on la file à n'importe quelle présentatrice télé. Alors à un guignol...

    RépondreSupprimer
  18. @ anonymes de la première heure

    Oui Petit Futé a raison. Varèse et de Bourrousse, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Monsieur de Bourrousse ne décolère pas de ne pas avoir eu la piscine intercommunale sur sa commune. Il s'en prend à son nouvel ennemi, Monsieur Joly, maire d'Houilles en permanence. Entre eux la guerre est ouverte. C'est digne des combats épiques que la Boucle a connu Foy et Varèse, Bel et Myard, de Cupper et sa calculatrice, Lang et l'UMP.
    Bref en retardant le projet de Houilles, Varèse sert les intérêts de Carrières

    RépondreSupprimer
  19. Pour faire simple, Varèse sert les intérêts de tout le monde, sauf ceux des Vésigondins.
    Au moins, ça a le mérite d'être clair.

    RépondreSupprimer
  20. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  21. Paul Volfoni a dit :

    .....il se prépare des nuits blanches... des migraines... des "nervous breakdown" comme on dit de nos jours.

    MIchel Audiard (Les tontons flingueurs)

    RépondreSupprimer
  22. pourquoi le maire du Vésinet devrait avoir une délégation de son conseil? phénix c'est pas clair,hormis votre acharnement sur le maire du Vésinet ?Seuls les maires votent à la CCBS? Cela manque de clarté.Comment se prend la décision?

    RépondreSupprimer
  23. @ Dechiffreur

    Mets tes lunettes mon pote, avant d'essayer de déchiffrer.
    Les communes ont délégué à la CCBS un certain nombre de domaines (certaines voiries, l'enlèvement des ordures, etc...)Pour ces actions, tous les membres votent (4 par commune) Ensuite, il peut y avoir un droit de veto de Sartrouville pour certains sujets (car ils ont plus de 50000 habitants et plus de 25% des habitants de la commune)
    Chaque ville a 4 représentants et le poids de Lang ou Cupper ou Michel est le même que celui de Varèse.

    Dans le cas présent, je pense que Phenix faisait allusion à la création d'un syndicat intercommunal pour gérer la piscine de Houilles...
    Et dans ce cas chaque commune doit accepter, donc faire voter une delib d'accord par son conseil municipal.

    Mais Phenix va nous expliquer

    RépondreSupprimer
  24. @le déchiffreur
    C'est comme ça, c'est la loi.
    On peut tout de même s'étonner de voir que seul la commune du Vésinet n'a pas voté cette délibération alors que le principal opposant à la piscine intercommunale, le maire de Carrières, l'a fait voter.

    RépondreSupprimer
  25. @ au déchiffreur
    Parce que pour toutes les décisions importantes qui engagent sa commune (et ses sous) le maire ne peut agir que mandaté par le conseil municipal.
    Le maire n'a pas un pouvoir absolu. Il vote à la CCBS non en son nom personnel mais au nom de sa commune et nous, nous avons élu les conseillers municipaux. Pas le maire.

    RépondreSupprimer
  26. Les tentatives répétées de plasticage de la CCBS figuraient-elles au programme électoral de Sa Grandeur, ou bien le dynamitage réussi du projet de la place du marché lui a-t-il donné des ailes ?
    Je serais à la place des autres membres de la CCBS, je me méfierais, parce que dans la démolition, c'est un cador, not' môssieur !

    RépondreSupprimer
  27. Paul Volfoni l'avait dit il y a longtemps :
    " il s'prépare des nuits blanches, des migraines, des nervous breakdown... comme on dit de nos jours ..."

    RépondreSupprimer
  28. @au déchiffreur
    ne vous trompez pas de cible, Phénix n'a pas revendiqué l'honneur de représenter les vésigondins devant les institutions de la république. Il n'a pas prétendu avoir la compétence, l'intelligence et l'expérience pour gérer le Vésinet.
    Et surtout il n'a jamais parlé autrement qu'en son nom, sans solliciter l'argent public ni forcer quiconque à lire ses élucubrations!

    Phénix

    RépondreSupprimer
  29. Si si, Phénix est coupable et le seul coupable ... de notre addiction à la lecture du Blog.

    Il doit être condamné à accepter nos éloges et à continuer la publication de ses articles.

    RépondreSupprimer
  30. Vote à la CCBS pour la piscine de Houilles :
    POUR: tous les élus dont les maires SAUF les élus de Carriéres dont le maire et Madame De Cupper du Vésinet qui ont voté CONTRE ,et une élue de Montesson qui s'est abstenue.
    M.Varèse était absent.Avait-il donné pouvoir à Madame De cupper?

    Madame Lang et Monsieur Michel du Vésinet ont voté POUR avec les autres villes .

    RépondreSupprimer