14 février 2010

Cocus les élus ?


Merci au Courrier des Yvelines.

Un article bien anodin peut éclairer autant qu’une longue dissertation. C’est le cas avec l’interview donnée au journaliste par un certain Weber.

Que faire de l’ancien hôtel de police ? le vendre, le louer… qu'est-ce que doit faire la police ?

Un rusé ce Weber, sans rien dire, sans déranger personne, il s’est installé aux commandes de l'hôtel de ville. Et les élus se retrouvent cocus.
Vous connaissez Weber ?

Est-il élu, est-ce une personnalité de la ville, un membre de la CCBS, un émissaire du préfet ?
Non, rien de tout ça, c’est un sous marinier échoué à Milly la forêt et déniché par le p’tit Robert pour être son exécutant. Rappelez vous le célèbre, : "je décide, il exécute " Et pourtant Weber discoure, Weber pérore sur la vente du patrimoine, Weber s’interroge même sur les tâches(?) de la police.

Et que font les élus ?

Ils ont laissé le pouvoir leur échapper*.
Miné par les chamailleries incessantes de ses godillots, par son incapacité à prendre une décision sans changer 10 fois de pied, le maire a laissé à Weber les clés de la mairie.

C’est le fonctionnaire Weber qui a reçu les présidents des conseils de quartier pour leur annoncer la mise à l’écart de s élus, Guillaume de Chamborant et Raphaëlle Kertsen, un comble ! C’est Weber qui a décidé de planter la MJC au cœur de l’école Pallu sans que les élus n'en soient informés.

C’est Weber qui décide de la réaffectation du foncier, des nouvelles missions de la police municipale ! Quand le maire se fait donner les pleins pouvoirs c’est pour les abandonner à un fonctionnaire irresponsable devant les électeurs. Ce n’est pas une invention de blogueur, c’est revendiqué par le fonctionnaire lui même dans son interview.

Est-on encore en démocratie quand un maire abdique ainsi ses responsabilités ?


* Ce constat explique le débarquement de Claude Chatard qui ne tolérait plus le pouvoir donné à des petits fonctionnaires par le maire. Weber 1, Chatard K0 !


Photos, ci dessus Weber donne ses instructions au maire

à droite : le départ de Chatard sous les applaudissements






23 commentaires:

  1. Ce Weber, qui n'a aucune considération pour les caractéristiques particulières du Vésinet, cité jardin, espaces naturels protégés, qui manifeste son agacement dès qu'on en parle, est un danger public.
    Il faut surveiller avec attention toutes ses actions, ce qui est compliqué par le fait qu'il n'a pas à en rendre compte directement aux assemblées d'élus.
    Mais attention Phenix, il ne goute pas ton "humour".

    RépondreSupprimer
  2. L'humour de Weber : c'est comme les couleurs chez un Daltonien !
    Varèse l'a recruté parce qu'il était le plus fin, le plus cultivé des DGS ...

    RépondreSupprimer
  3. 20.000 lieues sous les mers14 février 2010 à 12:51

    C'est un vieux réflexe de sous-marinier: il veut faire plonger Le Vésinet.

    RépondreSupprimer
  4. BBQ est sur le grill...

    il fait partie des erreurs de casting avec La Brie contre Robert, avec son cireur de godasses. Tous bien au dessus du Révérend, de frère Jacques et du frère de Caïn dans la pyramide.

    Malgré ses impairs parmi les frères il participe aux agapes.

    RépondreSupprimer
  5. Compétents, expérimentés et motivés ?

    RépondreSupprimer
  6. A quel titre ce gugusse est-il interviewé ? Parle-t-il au nom du maire, des élus, de sa propre personne.
    C'est du jamais vu, un vrai scandale la duplicité du personnage qui parle comme s'il était élu !
    De quoi je me mêle ?

    PS : au Vésinet on ne laisse pas traîner ses détritus tout au long du week end, sauf à être le chef de la police.

    RépondreSupprimer
  7. Ah, j'avais oublié : au-dessus des lois et réglements !

    RépondreSupprimer
  8. Monsieur Weber est le principal responsable de l'ambiance délétère qui règne au sein du personnel de la mairie.
    Ses méthodes et sa façon de se comporter avec son entourage est à l'origine de la syndicalisation massive des employés de mairie.

    RépondreSupprimer
  9. La Préfète des Yvelines et le Sous-Préfet de Saint-Germain-en-Laye, lisent-t-ils ce qui est publié sur ce blog, pour mettre fin aux agissements de Robert Varèse et pour licencier M. Wéber
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  10. Il est peu lu par les habitants mais très diffusé chez les élus du Vésinet, de la boucle et aussi à St Germain, et à Versailles. La chronique des varézinades amuse les "chancelleries" et fait rire jaune le maire et ses adjointes. Ceci explique l'acharnement du maire, qui le fait éplucher quotidiennement par ses avocats, à obtenir la fermeture du blog. Varèse se moque des opposants institutionnels dont il ne craint rien - et qui ne peuvent rien. Il est tétanisé par la férocité du blog et par les ravages sur sa crédibilité. Dans les milieux politiques on ne parle plus du maire du vésinet, mais seulement du "p'tit Robert". C'est un pseudo devenu aussi célèbre que PPD sur un autre média.

    RépondreSupprimer
  11. Selon l'article, ou la voiture de police qui va être vendue est complètement pourrie ou les vélos qui vont la remplacer sont dorés à l'or fin. Je résume l'équation : une voiture vendue = 2 vélos achetés !

    RépondreSupprimer
  12. Les témoignages selon lesquels le maire, depuis l'arrêt de la Place du Marché, n'a plus la moindre idée de projet en tête, se multiplient dans toutes les sphères municipales.
    Que son factotum en ait (des idées), pourrait être une excellente chose pour la ville.
    Pourquoi crier au loup si vite ?

    RépondreSupprimer
  13. N'est-ce pas à ce brillant sujet qu'il appartenait d'attirer l'attention de son patron sur l'inscription de la délib' " piscine CCBS " en temps et heure à l'ordre du jour du CM ?

    RépondreSupprimer
  14. D'abdication en abdication...
    Allez..encore un léger effort !

    RépondreSupprimer
  15. Qu'il ait des idées à la place de not'maire pourquoi pas, mais il ne s'agit plus alors d'un Directeur de... mais d'une éminence grise. A quel échelon de la fonction publique engage-t-on une éminence grise ?

    RépondreSupprimer
  16. Pendant ce temps, silence radio des listes d'opposition ou des présumés futurs probables opposants.

    RépondreSupprimer
  17. Plus personne n'est à sa place :
    le Conseil Municipal a donné les pleins pouvoirs à son Maire,
    Le Maire laisse son Directeur prendre les décisions à sa place,
    Le dit-Directeur gère la ville !
    Et nous, nous les regardons dépenser nos sous !

    RépondreSupprimer
  18. Inspecteur La Bavure14 février 2010 à 20:51

    @ anonyme de 18h39

    Moi aussi l'équation "1 voiture = 2 vélos" ça m'a fait sursauter. Va falloir expliquer à Bébert qu'il devrait lui rester un peu de pognon après la vente de la caisse et l'achat des 2 vélos.
    Eh Bébert ! Comme il fait bigrement froid, tu pourrais leur acheter des gants et des bons bonnets bien chauds à tes flics. Sinon ils vont se geler sur leurs vélos...

    RépondreSupprimer
  19. En cas de gros pépin les élus diront "c'est pas nous, c'est le Maire, le Maire dira "c'est pas moi, c'est l'Autre" et l'Autre ne dira rien mais il sautera comme tout bon fusible. Depuis bientôt deux ans c'est toujours la faute des précédents, de la neige, du blog, bientôt ce sera celle du DGS. Décidemment not'Maire a endossé un costume trop grand pour lui.

    RépondreSupprimer
  20. Cocus les élus ?
    Le chef de gare l'est, et c'est, dit la chanson, qu'il l'a bien voulu...
    Elus, interrogez-vous !

    RépondreSupprimer
  21. 2 vélos et 1 chien en complément du passage, 1 fois par semaine, d'une brigade équestre ! N'oublions pas la brigade verte armée de ses balayettes qui devra marcher derrière les chevaux pour ramasser les déjections.

    Les voyous ont du mourron à se faire au Vésinet.

    RépondreSupprimer
  22. @ Anonyme 10:54
    Vous oubliez l'oie du Capitole, qu'est ben efficace...demandez à nos ancêtres les Gaulois !

    RépondreSupprimer
  23. @ anonyme 13:51

    Sauf qu'il n'y a pas loin du Capitole à la Roche .... Elle ferait bien d'y réfléchir notre bernache en chef.

    RépondreSupprimer