23 février 2010

La chute ?


"Tiendra, tiendra pas ?"

La question n’est pas posée par un blogueur impertinent, par un opposant primaire, par un revanchard issu de l’ancien régime. Elle fait la une de l’édition de ce jour du Parisien !




Varèse au bout du rouleau, épuisé, laminé ne sait plus à quel saint vouer ses échecs retentissants. C’est jamais lui, c’est toujours l’Autre le fautif, le coupable ; c’est l’Héritage !

L’imposteur irresponsable après avoir viré son premier adjoint n’a plus de fusible à jeter en pâture aux administrés. La palanquée de godillots ridiculisée par le vote sur la délibération de la piscine de Houilles ne saurait cacher la nudité de l’élu !

Ce ne sont pas les mensonges que Varèse commet pour sa défense qui lui apporteront un quelconque répit. Prétendre que l’opposition est dûment informée, c’est un argument pitoyable pour celui qui a instauré l’opacité en méthode de conduite des affaires municipales.

C’est quand le pot de départ ?


31 commentaires:

  1. L'est content Robert, l'est en photo dans l'journal.

    RépondreSupprimer
  2. Ca y est, j'ai compris le problème que rencontre Varèse: En fait, comme nous l'explique le journaliste du parisien, c'est qu'ils sont deux à diriger le Vésinet: André et Robert! Deux frères jumeaux.
    Voilà pourquoi c'est pas moi, c'est l'autre.
    Il aurait pu remplacer Berléand dans "Le Siffleur"!

    Enfin, la bonne nouvelle, c'est la dernière phrase de l'article... Mais est-ce un scoop?

    RépondreSupprimer
  3. Pauvre Roro,
    Un journal d'envergure nationale (?) lui consacre un article et voilà qu'on l'appelle André !
    Preuve que sa notoriété est encore très relative.
    Allez Dédé !!

    RépondreSupprimer
  4. "Je ne ferai qu'un mandat" dit-il.
    Eclair de lucidité ou prétention exorbitante ?
    Pour beaucoup, un mandat c'est déjà trop.

    RépondreSupprimer
  5. Vésigondins, Alerte, Alerte à l'imposteur !

    Comme le démontre Le Parisien, l'UMP produit des Varèse à la pelle en nous collant un deuxième Varèse en la personne d'André Varèse !

    Comme dit le formule consacrée : "Si ce n'est toi, c'est donc ton frère".

    Nous voici avec un jumeau (un Varèse, c'est déjà trop, mais deux, cela devient insupportable). Quand on voit les bonnes joues du Varèse de la photo, il est certain que les agapes doivent être nombreuses pour que ce nouveau Varèse atteigne les rondeurs et l'opulence du DGS.

    Il nous faut maintenir la pression sur notre député, notre sénateur, sur la préfète et sur la presse pour que cela bouge. Car à l'approche des élections, il est certain que le mutisme des élus UMP de la République sur la situation du Vésinet aura un impact dans les urnes.

    Non à l'aveuglement de l'UMP!

    RépondreSupprimer
  6. Je vous engage à écouter la bande son du dernier Conseil Municipal sur le site de la ville: c'est un moment d'anthologie ; Roro expliquant le financement de la CCBS (aux 2/3 de la bande son environ) on constate qu'il ne comprend même pas ce qu'il lit ni ce qu'il dit...Comment voulez vous qu'il gère une ville et qu'il ne se trompe pas en faisant voter ses délibérations ?

    RépondreSupprimer
  7. le Parisien ne fait pas mystère de l'atmosphère de fin de règne qui se répand à la mairie.
    La question du départ d'André Varèse s'est invitée dans les réunions d'adjoints et de conseillers de la majorité sans que l'intéressé n'ait fait connaître son désir de s'effacer.
    Peut-il remonter la pente alors qu'il est le premier à la savonner. Exemple l'envoi par erreur aux conseillers d'opposition du planning des réunions du groupe des 25, réunions aux quelles les minoritaires ne sont pas conviés. Difficile de prétendre qu'on donne l'information équitablement à tous si on la réserve expressément à ses amis.
    Mal entouré, mal conseillé, mal informé Varèse est la risée du canton : à l'évocation du pseudo donné par Phénix, le p'tit Robert, tout le monde se marre et termine en demandant, mais comment au Vésinet vous avez pu en arriver la !
    Il doit partir, c'est une nécessité de salubrité publique. Myard, Gournac, Bel, Murez doivent exiger sa démission.

    RépondreSupprimer
  8. Expérimenté, compétent et motivé ?
    Non ! sourd, aveugle et hélas pas muet !

    RépondreSupprimer
  9. Pour une fois, je serais content que mes impôts servent à financer les petits fours et le champagne du pot ...de départ.

    RépondreSupprimer
  10. Une ville endettée à hauteur de 20 millions (et ce n'est qu'un début), la faute à qui ?.... à Roro !

    RépondreSupprimer
  11. Pas un dossier sur son bureau , juste un clavier, une souris, un téléphone et des clés de voiture. Epuisant le boulot ! not'maire passe ses journées à surfer sur le web, à téléphoner et ensuite pour se délasser une petite promenade ?

    RépondreSupprimer
  12. "Maire UMP"
    N'est-ce pas cruel pour ce grand mouvement national de rappeler ainsi un moment d'égarement?
    Quelle tache à la veille d'une élection pas gagnée d'avance!

    RépondreSupprimer
  13. @ Anonyme de 10:54

    Il faut voir les choses du point de vue DD (développement durable): plus de papier! dématérialisation maximum. Rien que du virtuel!
    Un avantage: un seul clic (ou deux) et pfttt, plus rien...

    RépondreSupprimer
  14. Cool !
    On va gratter Dédé ?! Dédé !!


    15 - The harder you try, the harder you will fail
    16 - If you fail in epic proportions, it may just become a winning failure
    17 - Every win fails eventually


    Avec tout ça, pour la postérité, c'est pas gagné...

    RépondreSupprimer
  15. Les employés municipaux savent mieux que quiconque à qui est due l'ambiance détestable.
    Il est temps de mettre dehors cet incapable et la bande de cerveaux vides qui l'entoure.

    La mascarade a assez duré !

    RépondreSupprimer
  16. On aura du champagne et des petits fours pour le pot de départ ?

    RépondreSupprimer
  17. Tiens, tiens, à imposteur ... imposteur et demi.
    Dans l'annuaire de cette année de l'Inpection des Finances ... point de Laffitte comme Inspecteur des Finances.

    Nous aurait-on menti ?

    On trouve juste un agent de l'Etat, nommé Laffitte, et aussi nommé dans la fonction ...

    Cherchez l'erreur, car certains savent compter d'autres un peu moins !

    Ce qui est sur, c'est que dans les CV de l'équipe municipale, on aime bien les enjoliveurs, même s'ils travestissent la réalité.

    RépondreSupprimer
  18. Destituendi sunt Varesi !

    RépondreSupprimer
  19. @ anonyme de 11:35

    On paiera de notre poche et on dansera sur la place du marché !

    RépondreSupprimer
  20. Si seulement il reprenait à son compte la formule d'un politicien étourdi !"...nous étions au bord du gouffre et nous avons fait un grand pas en avant..." Encore 4 ans ?

    RépondreSupprimer
  21. Je me noie dans la piscine !

    Sur le site municipal, dans le résumé "très" succint du conseil municipal du 18 février,je lis au paragraphe sur la piscine de Houilles :

    Le Conseil, après avoir délibéré..... DECIDE de ne pas considérer le projet de construction de la piscine de Houilles comme étant d'intérêt communautaire.

    J'avais compris que par erreur, Roberto avait demandé à sa majorité de voter contre cette délibération ; ce qui revenait -en définitive- à approuver la construction de la piscine.

    Ce n'est pas que l'on comprend en lisant le compte-rendu.

    je n'ai rien compris ou il y a une nouvelle embrouille ?

    RépondreSupprimer
  22. La présentation du maire, la délibération et le vote étant d'une parfaite opacité, les quatre lucides ce sont abstenus (n'allant pas jusqu'à faire répéter trois fois Sa Béatitude), comme ça au moins ils se fichent de ce qu'ont voté les autres -qui ne savent pas.
    Pour le compte-rendu, c'est comme chaque fois, n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  23. Ah! Ah! Ah! Mort de rire ...

    N'est pas calife qui veut. Et qand, Comme P'tit Robert, on se prend pour un calife, encore faut-il ne pas se prendre les pieds dans le tapis.

    Le Maire est nul et son DGS le fameux sous-marinoier Weber est encore plus nul.

    En effet, le compte rendu du conseil du 18 février 2010, signé par Varèse, stipule que le conseil a décidé de ne pas considérer le projet de constructuion de la piscine de Houilles comme étant d'intérêt communautaire.

    Ceci montre deux choses alarmantes :
    - le Maire signe n'importe quoi, sans même lire ce qu'il signe
    - M. Weber, DGS, est un incapable, un imposteur et ses compétences se limitent à préparer des coups tordus qu'il est incapable de maîtriser.

    Tout le monde dehors, à la porte ...c'est la seule solution.

    RépondreSupprimer
  24. @anonyme de 16h27
    C'est là où est le problème puisqu'ils ont voté contre la décision qui était contre le projet de piscine etc...c'est qu'ils ont voté pour le projet!!!

    RépondreSupprimer
  25. comme le compte rendu "succinct" ne reprend pas les termes de la délibération proposée au vote, on peut lui faire dire n'importe quoi et surtout son contraire quand on s'est aperçu trop tard qu'on s'était pris les pieds dans le tapis. Mais n'est ce pas illégal ????

    RépondreSupprimer
  26. @ anonyme de 17:31

    Oui, mais dans le compte rendu il est écrit noir sur blanc que le conseil municipal décide de voter contre le projet ! Ce qui en effet ne correspond pas à ce qui s'est passé lors du Conseil Municipal.

    Donc, le compte-rendu est mensonger. C'est légal de signer un compte-rendu contraire aux délibérations ?

    C'est un peu "face, je gagne et pile, tu perds"

    RépondreSupprimer
  27. @ anonyme 17:59

    Le compte-rendu succint reprend bien les termes de la délibération proposée au vote E) :

    "Il est demandé aux membres du Conseil Municipal de bien vouloir :
    - décider de ne pas considérer le projet de construction de la piscine située à Houilles comme étant d'intérêt communautaire
    - mandater le Maire pour transmettre ....."

    Le compte-rendu succint signé par Varèse ne reflète donc pas la réalité du vote du Conseil Municipal

    C'est légal ?

    Qui s'y opposera lors de l'approbation au prochain Conseil puisque l'opposition n'était plus là ?

    RépondreSupprimer
  28. J'avoue qu'après écoute du fichier audio, il est évident que le libre arbitre des membres de son équipe qui sont encore en état de réfléchir, Roro s'en tamponne.
    Il demande par 3 fois (!) "Qui est contre ?", puis "Abstentions ?" et enfin (re-!) "Qui est pour ?", le tout après des hésitations qui laissent à penser qu'il ne savait plus, lui non plus, ce qu'il soumettait au vote.

    Roro est un magicien de très haute volée capable de s'illusionner lui-même.

    Si seulement il pouvait aussi se faire disparaître, le succès serait complet...

    RépondreSupprimer
  29. Ne pas confondre le magicien (avec un côté surnaturel) et l'illusionniste qui escamote mais ne fait rien disparaitre.
    Chez Roro, tout n'est qu'illusion! Mais à la fin, les erreurs accumulées sont là et bien là.
    Rien de magique la dedans.

    RépondreSupprimer
  30. "Roro au pays de la CCBS", c'est en plusieurs chapitres à partir de 72'42 sur l'enregistrement du site de la mairie.

    Il commence par dire que la piscine de 25 m x 15 m ("quand on fait le calcul". Il aurait donc mieux fait de rester à mesurer les bateaux, celui-là...) est ridicule et qu'il aurait mieux valu une piscine de 50 m, parce que ça faisait plus sérieux (moi, je dis qu'un boulet pareil, dans 25 ou 50 m, normalement, ça coule).

    À 75'40, le p'tit Roro lance LE gros mot : ETHIQUE.
    Un cabinet a fait preuve de manque d'éthique pour avoir modifié ses conclusions "à critères économiques identiques" (alors qu la pratique qui consiste à changer 60% d'associations dans une liste d'attribution de subventions est, elle, parfaitement transparente.)

    Enfin, la bonne tranche de grosse poilade se trouve à 76'04.
    Roro se noie dans la CCBS ! Et personne pour lui lancer une bouée ! Les godillots devaient penser (oups ! impossible...) qu'il disait un truc intelligent et qu'il allait refaire surface, mais non.
    Il se noie complètement vers 79', en affirmant que la délibération ne servira (comme lui) à rien !
    (L'enregistrement est mauvais, mais il semblerait qu'il en dise un peu trop, en répondant à la question qui lui est posée juste avant le vote, sur la raison de la présence de ce vote lors de ce conseil.)

    Et le vote le plus spectaculaire de l'histoire de la ville intervient à 79'33.
    C'est formidable : personne n'a rien compris à ce qui est présenté, pas même Roro, et pourtant, CA PASSE !

    RépondreSupprimer
  31. David Copperfield23 février 2010 à 20:18

    On m'voit
    On m'voit pas
    On peut pas m'voir
    On peut plus m'voir !

    André ou Robert,
    Robert ou André
    Qui que vous soyez,
    Disparaissez
    Vous gâchez l'métier !

    RépondreSupprimer