9 février 2010

A. O . C


Des réalisations ? Deux ans après son intronisation IL n’a rien à mettre à son actif. Pas même un menu bio à proposer à la cantine. Pas même un nid de poule comblé. Pas même une idée pour la place du marché. Quant à son égo quartier – ce n’est trahir aucun secret que d’annoncer qu’il est plombé. Pollution et maintient de l’IRSN dans les lieux compromettent les plans du préfet, dont l’exécution confiée à son factotum parait repousser sine die.

L’irruption dans le processus d’un volatile connue pour ses intermittences a redonné espoir aux riverains. Depuis deux ans qu’elle donne toute sa mesure sur les pistes cyclables et la sécurité des Ibis, tout se passe comme s’il ne se passait rien. En remerciement elle s’est vu confier par le roi de la basse cour son égo quartier : une façon de l’enterrer ?

Pas même capable de baptiser son projet phare, de lui donner un nom sympa, qui résonne aux oreilles, comme Princesse, Charmettes – Merlettes…non tout ce que ce technocrate a pu trouver pour désigner le futur Vésinet-Sud c’est éco-quartier. Quelle appellation enchanteresse !

Ce point n’a rien d’un détail. Les vésigondins et les riverains s'approprieraient plus volontiers un projet porteur de rêve, voire de poésie, d’une belle A.O.C. que d’un label ministériel qui pue son ecolo-borloo,. il nous a bien collé ses latrines au milieu de la place du marché !

Le technocrate bunkérisé cerné par une escouade d’affairistes qui n’ont d’autres ambitions que de se sucrer est à des années lumières de percevoir ces petites choses. Il était mûr pour le 9-3.


13 commentaires:

  1. Comme nom pour l'éco quartier, je pensais à "Languette". Après tout, comme les Merlettes, il s'agit d'un petit oiseaux sans grand intérêt.

    RépondreSupprimer
  2. Des ptits trous,
    des ptits trous,
    encore des ptits trous...

    RépondreSupprimer
  3. Finalement c'est peut-être une chance pour les opposants à l'égo-quartier. Si notre volatile a la même réussite dans ce dossier que dans les autres, le projet n'est pas près de se réaliser. Mais a-t-elle elle-même l'envie que se quartier se réalise tel qu'on nous le promet ? Finalement, elle habite tout à côté et devrait subir comme les autres les problèmes de circulation et d'équipements publics non adaptés.

    RépondreSupprimer
  4. Pour l'instant Le Vésinet c'est plutôt
    "Vol au dessus d'un nid de cocus .."

    RépondreSupprimer
  5. Sauf erreur de ma part, il n'y a pas d'opposants à l'aménagement des terrains de l'hôpital, seulement des gens qui veulent que le projet soit mené de façon réfléchie, en prenant son temps et en concertation avec les riverains alentours, ce qui n'est malheureusement pas le cas actuellement.
    Roro se rue sur la première bêtise venue, n'écoute personne et veut absolument faire vite et mal pour laisser son nom quelque part. "De la mauvaise pub, c'est toujours de la pub", n'est-ce pas ? Seulement, il vaut mieux donner son nom à un espace harmonieux qu'à des latrines sur une place déserte.
    Au prochain maire, je propose de baptiser des "sanisettes" du nom de notre doux Robert.

    RépondreSupprimer
  6. Pathétique, après les photos des poubelles, les photos des nids de poule. A quand celle d'un chewing gum sur la voie publique? Pauvre Phénix qui se plaignait tant de la mainmise du Préfet sur l'"éco quartier".

    RépondreSupprimer
  7. @anonyme précédent

    ce qui est pathétique c'est de rien avoir fait en 2 ans...
    ce qui est pathétique c'est d'avoir augmenté les impots de 50% et de ne pas boucher les trous...
    ce qui est pathétique c'est d'avoir flingué les conseils de quartier à peine créés...
    etc...

    RépondreSupprimer
  8. Cher Phénix,

    Il est possible de prendre le contre pied de certaines affirmations. Par exemple :
    - Môssieur Varèse est le roi des bouche-trous puisqu'il a réussi à le faire place du marché,
    - P'tit Robert est un as car il nous en bouche un coin avec toutes ses décisions aussi farfelues les unes que les autres
    - Varèse et sa cour ont pleinement démontré qu'ils étaient les rois des frais de bouche ...

    Donc il est médisant de dire que P'tit Robert est mal dans ses bas-bouches ...

    RépondreSupprimer
  9. Attention Phénix, sa majesté Varèse 1er va accrocher, les uns après les autres, tous ses opposants à un croc de boucher ...

    RépondreSupprimer
  10. Remarquez que sur la photo, non seulement le trou n'est pas bouché, mais en plus, quelqu'un a tagué la chaussée !!!! C'est inadmissible !!!

    Ah, on me fait signe que l'individu a agi sur ordres...


    Faites arrêter le donneur d'ordres, alors !!!!



    Ah ? Un type en Toyota ? Avec une écharpe colorée ? C'est déjà la gay-pride ??

    RépondreSupprimer
  11. @ anonyme 10h21,
    La chaussée n'est pas taguée, il s'agit du marquage indiquant les emplacements à boucher par les services de voirie.
    Je suppose que ces bandes blanches sont le résultat des 1 120 000 euros d'étude de voirie...
    C'est cher, la peinture!

    RépondreSupprimer
  12. Chouette, il neige !

    Ils vont pouvoir essayer le nouveau chasse neige. Youpi, y s'passe enfin quelque chose au Vésinet.

    RépondreSupprimer
  13. @ anonyme de 10:21

    Rien compris ! c'est pas un tag c'est pour mesurer "au millimètre près" la quantité de bitume nécessaire au rebouchage.

    Nous, qu'on est allés à l'école il y a longtemps, on leur rappelle la formule :
    Volume de bitume = longueur du trou x largeur du trou x épaisseur du trou + un p'tit chouilla pour bien mettre à niveau.

    Pour ça, pas besoin de savoir couper un bateau en 2 ou un cheveu en 4 !

    RépondreSupprimer