3 février 2010

Petite affaire ridicule

Foy n’était pas le problème. Varèse n’est pas la solution. Deux ans après le changement à la tête de la mairie les vésigondins plébiscitent ce jugement. Ils découvrent, pour ceux que la chose publique intéresse, que Foy méritait mieux que le traitement qu’il a subi, que Varèse est la réplique en pire du maire qu’ils ont remercié.

Il n’est plus guère que trois félonnes, une poignée de godillots et un ramassis d’affairistes crapouilleux pour s’accrocher aux basques du p’tit Robert, dès fois qu’il leur lâcherait un euro. L’Édouard pourtant peu suspect d’anti varésisme primaire a le dernier quitté le navire ; rodent encore quelques faiseurs, quelques renifleurs de pactoles*, quelques solliciteurs avec leurs tubes de vaseline.

D’autres n’ont pas le choix, une famille à nourrir, une assoce à faire survivre, une dérogation à obtenir et puis on ne choisit pas sa famille, quand le grand père a été collabo on peut aimer les caudillo. C’est pas tout le monde qui est l’arrière arrière petit fils de Louise Michel. Le premier communard a être fusillé défendait le pont de Chatou.

"Petite affaire ridicule" : c’est le qualificatif donné par un ami du conseiller du prince à la dernière (?) plainte que sa suffisance et son arrogance a déposé devant le tribunal pour faire taire ses contempteurs. Les führer et les caudillo ont déserté nos contrées, leurs ersatz peinent à exister.

Quel accident de la démocratie a permis à un clone d'ersatz de se la jouer, en face du théâtre, "Bénito le retour" ?


* l'appel d'offres pour la voirie est une aubaine pour les magouilleurs. Le même adjudicataire se verra confier, 1 l'étude et l'estimation des besoins, 2 les travaux, 3 le contrôle de leur réalisation ! Cherchez l'erreur.



13 commentaires:

  1. A partir de combien de plaintes déposées contre Phénix pour tenter de le faire taire celui-ci pourra-t-il se retourner contre son accusateur et le poursuivre pour procédures abusives, calomnie ou atteinte à la liberté d'expression ?
    Est-ce envisageable ?

    Et en tant que contribuable, si Phénix a la possibilité de faire cracher du blé à la mairie au passage, je l'encourage à le faire.
    Je préfère encore voir l'argent qui m'a été extorqué suite à la gestion désastreuse de la ville par cette équipe municipale d'une incompétence crasse aller, au moins en partie, dans les poches de celui qui se mouille pour qu'on ne se noie pas dans la bouillie varésienne.
    C'est toujours ça que Roro n'aura pas !

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'aurais dit :

    Un petit maire r....... + un petit député r.......

    RépondreSupprimer
  3. "...les vésigondins découvrent, pour ceux que la chose publique intéresse, que Foy méritait mieux que le traitement qu’il a subi, que Varèse est la réplique en pire du maire qu’ils ont remercié"

    Phenix chercherait-il auprès de Foy et ses amis, le soutien qui fait défaut chez ceux qu'il a contribué à faire élire ?

    RépondreSupprimer
  4. Les erreurs de Mr l'Ex font pale figure au regard du vice érigé en vertu cardinale par celui que j'avais baptisé du sobriquet de "Révérend".

    Dont acte, mais ne faites pas dire à cette périphrase ce qu'elle ne dit pas.

    Phénix

    RépondreSupprimer
  5. Rectification quand même, Phénix :
    Les Vésigondins n'ont pas "remercié" Foy, comme tu l'écris.
    Il a tout simplement choisi de ne pas se représenter.

    RépondreSupprimer
  6. Il est strictement interdit à une collectivité de passer un marché comprenant l'étude, la définition des besoins, le choix des entreprises et la maîtrise d'oeuvre.
    Ce que veut Varese, c'est un bureau d'études qui assurera l'étude puis la maîtrise d'oeuvre du projet et qui donc participera en tant que consultant sans voix délibérative à la CAO qui choisira les entreprises.
    C'est donc à cette Commission à laquelle participe l'opposition ainsi qu'un représentant de la DGCCRF de veiller à l'impartialité du choix.

    Ceci n'est pas condamnable sur la forme.

    RépondreSupprimer
  7. Selon mes informations des membres de l'opposition ont contesté devant le préfet la légalité de cette délibération !

    Par ailleurs le diagnostic de voirie a été fait par la CCBS lors du transfert de compétences et cette étude vient enrichir des bureaux d'études alors que les résultats sont disponibles.

    Enfin la direction de l'équipement de la ville est équipée et compétente en la matière. Pourquoi s'adresser à des société extérieures alors que la mairie recrute à la pelle et dispose des personnels qualifiés - dixit Mr le maire ainsi que son ancien adjoint à l'équipement ?

    RépondreSupprimer
  8. Et oui, les copains et les coquins s'assemblent!

    Comment voulez-vous que P'tit Varèse sache comment manager ... il n'a jamais rien dirigé ni ouvert un bouquin sur le sujet depuis des années.

    RépondreSupprimer
  9. Comme dit le proverbe "On sait ce que l'on perd, on ne sait pas ce que l'on gagne".
    Combien êtes vous à avoir saisi la Cour des Comptes-13 Rue Cambon-75001 Paris, pour demander un contrôle des finances de la commune et de leur utilisation. Je l'ai fait, mais pour que la Cour des Comptes réagisse, il faut être des centaines à la saisir.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  10. la dynastie: Foy, Varèse, Phénix

    RépondreSupprimer
  11. C'est bien triste la France et le Vésinet est sinistre. Sinistre par la profonde médiocrité de ses habitants, par l'état d'esprit qui y règne et l'ambiance délétère qui plane sur la ville.
    C'est le prélude à la chute finale ...

    RépondreSupprimer
  12. Il y a 150 ans que des Cassandre nous prédisent la chute finale au Vésinet. Et pour la France, ça fait pas loin de 2000 ans!
    Les Cassandre passent. Les Varese aussi.
    Les âmes grises peuvent se morfondre. Il y a bien des raisons de se réjouir en France en général et au Vésinet en particulier.

    RépondreSupprimer
  13. Heureux sont les simples d'esprit, car le royaume des cieux leur appartient. » Mathieu 5:3

    RépondreSupprimer