19 février 2010

Pov' p'tit Robert !


Au JO des conseils municipaux le p'tit Robert a décroché la médaille d’or du conseil le plus rapide. En 1 h 42 minutes tout a été bouclé. Le départ de tous les conseillers d'opposition dès les premières minutes de la réunion constitue une première. Dès l’ouverture Mme Gattaz, qui souhaite lire une déclaration préliminaire, est censurée par le maire. Mme Morel lui succède et dénonce l’opacité de l’attribution du marché de la réfection du parking gare du RER, hors commission d’appel d’offres. A qui profite l’erreur ? Le DGS ricane comme un gamin pris la main dans la confiture et le maire refuse de donner des explications.

Mr Michel se saisit alors du micro pour lire une déclaration qui dénonce la gestion calamiteuse de la municipalité, le refus du maire de respecter la loi, les bidouillages, camouflages, copinages exercés en petit comité et conclut en annonçant que son groupe quitte la réunion. Départ aussitôt suivi par celui du groupe de Didier Jonemann.

La chambre d’enregistrement peut tourner à plein régime, entre copains inutile de perdre son temps et quelques minutes plus tard sur les 12 délibérations 11 sont adoptées à
l’unanimité !

Le pompon ce sera la 9 ème délibération relative à l’intercommunalité du projet de piscine à Houilles, dont Varèse ne veut pas entendre parler.

Emplacement trop enclavé, dimension du bassin insuffisante, existence d’un terrain mieux adapté sur la commune de Carrières et financement du projet mal assuré conduisent le maire à mettre aux voix le texte suivant :





et à demander à ses conseillers de voter contre la délibération alors qu’elle propose de s’opposer au projet … interloqués les godillots se font répéter l’instruction que le maire leur confirme. C’est donc par 21 votes contre et 4 abstentions que le maire a fait approuver le statut intercommunal de la piscine de Houilles , à l'insu de son plein gré !

Pov' p’tit Robert, on en connaît qui doivent bien rigoler !

Si la question de la compétence, voire de l’intelligence pouvait encore être posée, le débat est clarifié. Le maire du Vésinet s’est publiquement ridiculisé et ce ne sont pas ses opposants qui dans cette affaire l’auront troublé, ils étaient tous réunis au café !

la déclaration d'André MICHEL

la déclaration de Marie Aude GATTAZ

la déclaration d'Isabelle MOREL



33 commentaires:

  1. @ Phénix
    Vous omettez de rapporter que le Bienheureux Frère Claude, martyr, quitta, lui aussi la séance et la salle. Ca devient une habitude, chez lui...
    S'en fut-il aussi au café ?

    RépondreSupprimer
  2. Casse toi, Pauv.... P'tit Robert !

    RépondreSupprimer
  3. Et si not'Maire leur demande de se jeter à la Seine, ils le font ? Complètement ramollis du ciboulot, nos 25 !

    RépondreSupprimer
  4. En varésie, une absention peut être considérée comme une opposition au Grand Chef. Donc ils ne sont plus que 17 à le soutenir les yeux et les oreilles fermés. Allez, encore un effort Messieursdames ! Vous verrez, on est bien quand on a la conscience tranquille.

    RépondreSupprimer
  5. A regarder la photo du Conseil, il me semble que tous les copains de Roro n'étaient pas présents ?

    RépondreSupprimer
  6. Les grouillots ont vu qu'il se passait quelque chose, on les a vu hésiter mais comme aucun n'avait lu la délibération - sauf peut être de Chamborant qui s'est manifesté, ils ont voté CONTRE !
    Si les élus de l'opposition étaient restés dans le conseil, le piège n'aurait pas pu fonctionner, car l'un ou l'autre des opposants aurait mis en évidence la formulation négative de la délibération.
    Comme quoi les opposants ne sont pas toujours des ennemis
    mais faut être plus intelligent que Varèse pour atteindre ce niveau de réflexion. C'est bien le problème.
    Le piège a été tendu par le DGS tout le monde a vu qu'il ricanait, à moins que ce ne soit un tique, pardon un tic.

    RépondreSupprimer
  7. Ils n'étaient pas tous là, les godillots et pourtant, ils étaient plus nombreux que le public.
    Parfois, une bonne nuit de sommeil, c'est mieux qu'un cauchemar tout éveillé

    RépondreSupprimer
  8. C'est quand même dommage que l'on ne puisse pas mobiliser les gens au Vésinet.
    Il semble que le salut ne viendra pas d'un retournemant des élus de la majorité, donc si on veut un changement, il faut attendre une démission de Mr Varèse face à une pression de la "vox populi".
    Que faire, que faire....

    RépondreSupprimer
  9. Est-on bien sûr qu'il s'agisse d'une erreur :

    Varèse était contre, il l'a dit et donc son copain de la CCBS qui ne voulait pas non plus de la piscine à Houilles est content !

    Le Conseil a voté contre la proposition de Varèse, donc pour la piscine, les autres maires de la CCBS ont donc obtenu ce qu'il voulaient.

    Comme un gamin de CM1, Roro n'avait pas fait son travail le 17 décembre, il avait sèché la dernière réunion de la CCBS et maintenant, il est renvoyé (en classe) à la CCBS par (ses parents) son conseil municipal

    RépondreSupprimer
  10. Si je comprends bien, il n'y a que 4 "conseillers" qui essaient de réfléchir... Les autres disent Amen à leur gourou sans chercher à comprendre même une phrase des plus simples !!!On a vraiment à faire à des incapables (comment disait le Général De Gaulle ? à des v.... ?)

    RépondreSupprimer
  11. Chaque séance du CM nous ménage de nouvelles surprises. Celle d'hier n'a pas failli à la tradition, désormais bien établie, hélas pour nouzôt' joyeux contribuables.
    Le chapitre CCBS est une pièce de choix, que les amateurs dégusteront en écoutant l'enregistrement -lorsqu'il aura été mis à disposition sur le site municipal, et pour autant qu'Anastasie, déesse de la censure, n'ait pas sévi.
    L'exposé du magistrat premier sur le fonctionnement des financements de la CCBS, notamment, vaut son pesant de sardines à boucher le port de Marseille.
    Pas étonnant après ça que la rédaction de certaines délibérations, dont celle relative à la piscine, interpelle (comme on dit) ceux de la " dream team " qui ne sont pas encore lobotomisés....
    A suivre !

    RépondreSupprimer
  12. Où la réalité dépasse l'affliction !

    RépondreSupprimer
  13. La psychasthénie foudroyante devient chronique ! C'est grave Docteur ?

    RépondreSupprimer
  14. Normalement Anastasie ne devrait pas sévir, puisque en contrepartie d'un compte-rendu réduit au strict minimum lales séances du Conseil Municipal doivent être diffusées in-extenso sur le site de la Mairie. Mais comme quelqu'un l'à déjà dit, les promesses n'engagent que ceux .....

    RépondreSupprimer
  15. Il sera intéressant de voir si cette décision figurera dans le prochain bulletin de (dés)information municipale, avec la photo de not'maire bien sûr.

    Ah, au fait, sur le site de la Ville figure l'annonce du recrutement d'un journaliste. Destiné à nous concocter des numéros plus intéressants de la Pravda locale ?

    RépondreSupprimer
  16. Savez vous que c'est une protégée du frère de Caïn qui a été recrutée, ça a m^me fait l'objet d'une délib présenté par Vintraub parce que sa rémunération était hors des clous...ils prétendent même qu'ils n'ont pas pu trouver de fonctionnaires : faudrait quand même pas pousser !
    par ici la bonne soupe...

    RépondreSupprimer
  17. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  18. L'important ,c'est le départ du conseil des socialistes suivis par le groupe UMP.Varése a fait l'union Michel-Morel ,les deux M.Une premiére pour Le vésinet.LE bon sens face à la décadence.Phénix nous fait un fromage avec la piscine de Houilles qui ne nous interesse pas.Veut-il détourner l'attention parce que Jonemann n'a plus qu'un role de suiveur? Il faut que Morel et Michel continue ensemble pour mettre fin à cette décadence.Le site des Vigilants-le Vésinet est plus sobre mais plus efficace pour la fin de la décadence.Il faut maintenant une stratégie de fin du régne de cette bande de destructeurs de la ville.Bravo en tout cas à Gattaz, Morel et Michel.

    RépondreSupprimer
  19. La CCBS a envoyé un mail dès le surlendemain de la prise de cette décision donc le 16 nov, compte tenu des jours fériés à tous les maires.
    Le document était à disposition des maires qui étaient tous présent, y compris M Varèse le 12 novembre, au plus tard le 16 nov mettant la date limite d'approbation au 15 février 2010.

    Tous les maires ont fait adopter cette décision dans la foulée et mr Varèse pouvait le faire lors de la tenue de son conseil du 18 décembre.
    le reste c'est du pipo.

    Mme Lang avait donné son accord le 12 nov et confirmé le 14 février, pourquoi est- elle revenue sur sa décision ? A t- elle subi des pressions ?

    RépondreSupprimer
  20. @ CCBS Boy

    Merci de ces précisions bienvenues, car hier soir, c'est la CCBS qui fut désignée comme responsable, suivant le grand principe de " c'est la faute à..."
    Soit dit en passant, le magistrat premier ne semble pas tenir la dite CCBS en grande estime, ce qui est normal, puisque son existence est imputable à ...vous avez deviné : ses prédécesseurs !
    Etonnant, non ?

    RépondreSupprimer
  21. @ celui qui se prend pour un stratège

    Monsieur Becue,

    Décidément vous ne changerez pas. Vous vous autoproclamez maintenant "stratège". Comme à votre habitude vous renvoyez les lecteurs de Phénix vers votre blog partisan.
    Quelle mouche vous a donc piqué pour que vous soyez aussi mauvais à l'encontre de Phénix et de Didier Jonemann?
    Je ne savais pas que vous aviez désormais une excellente opinion de Mme Morel, Mme Gattaz et M Michel. La réciproque n'est pas vraie et je doute fort qu'elle le soit un jour; soyez en rassuré.
    Si vous continuez ainsi, vous allez finir par dire du bien de Mme B. à laquelle vous vous opposez depuis presque 10 ans ...

    RépondreSupprimer
  22. Rappel des faits :

    Le 11 février, le conseil de la CCBS découvre stupéfait que seul Le Vésinet n'a pas encore approuvé l'intérêt communautaire de la piscine de Houilles. Bien entendu, Robert Varèse n'est pas présent ce soir là : courage fuyons !
    Nadine Lang se démène comme elle peut au milieu de ses collègues voisins pour justifier la position de son maire.
    Phénix intitule son article "Une balle dans le pied"

    Le 18 février Robert Varèse sur un seul pied réussit le tour de force de faire voter le contraire de ce qu'il veut. En votant contre la délibération REFUS DE LA PISCINE, il revient à l'accepter.

    Bien vu, c'est une deuxième balle tirée dans l'autre pied. Et Robert n'a pas loupé sa cible.
    C'est à Vancouver qu'il aurait du aller notre Roro: pour le combiné nordique, il est fin prêt.
    On connaissait son goût pour le Grand Nord. On connait désormais ses talents de tireur.

    Nadine Lang, croyant qu'on allait voter contre la piscine de Houilles, s'était fait portée absente : courage fuyons ! Comment aurait elle pu justifier son vote auprès de ses copains de la CCBS ?

    Quant au Maire de Carrières sur Seine qui croyait avoir trouvé en Roro un allié, il commence...enfin à se rendre compte que son allié est bien encombrant.

    Il en pense quoi notre petit député ? Soutient il toujours son poulain ?

    RépondreSupprimer
  23. Ce vote démontre une fois de plus que les godillots ne votent pas en connaissance des dossiers, mais pour plaire au p'tit robert.Ils sont incapables de comprendre une phrase en français.( mais avaient ils lu ce qu'on leur proposait ?). On les paye vraiment à ne rien faire... Ils sont donc encore plus nuls que ce qu'on pouvait penser...Peuvent ils encore se regarder dans une glace ?

    RépondreSupprimer
  24. Après avoir sonné les matines à Frère Jacques, le magistrat premier va sans doute devoir se résoudre à faire de nouveaux exemples...

    RépondreSupprimer
  25. L'aventure vésigondine :
    après " 5 semaines en ballon ", c'est " Voyage au centre de la terre ".

    RépondreSupprimer
  26. @corneille,
    Rectification!
    Après s'être tiré une balle dans chaque pieds, il peut y avoir Vancouver et les JO, mais handisports seulement.

    RépondreSupprimer
  27. la "lectrice" ...des déclarations20 février 2010 à 09:27

    A PB /Je persiste:les vrais problèmes de la ville ne sont pas la piscine de Houilles.Phénix privilégie son conflit personnel profond (psy) avec RV .Les vrais problèmes ont été posés par Michel et Morel.Cela fait grand bruit dans la mairie et inquiète , pas la piscine de houilles .Vous ne croyez pas que la manière dont le personnel est traité est plus important que le vote de la piscine de Houilles.Phénix revient au Vésinet.Quant'à Jonemann.....Bécue a le droit de changer!Phénix l'ami historique de Roro a bien changé.On le comprend!Pourquoi pas BECUE?

    RépondreSupprimer
  28. Dans cette affiare, le problème c'est aussi le DGS : c'est à lui qu'il incombait de vérifier que la décision pour a piscine soit mise à l'ordre du jour du Conseil Municipal de décembre.

    Il le savait : alors il est déloyal et il doit être viré !

    Il l'a oublié : alors il est incapable et il doit être viré !

    Dans tous les cas, dehors ...

    RépondreSupprimer
  29. Avec les absurdités qui font l'essentiel du compte rendu du CM et les échanges chargés de mystère des ex, anciens ex, futurs ex, et autres microcosmiques...
    A quoi ça sert que D... Phénix y se décarcasse, pour vos sempiternelles querelles de hasbeen
    De l'air!! du vent!!

    RépondreSupprimer
  30. La première qualité d'un homme politique, c'est de savoir s'entourer! CQFD
    Le DGS sera viré dès qu'un maire digne de ce nom aura remplacé l'épave.
    Prenons les problèmes dans l'ordre

    RépondreSupprimer
  31. Varese et la CCBS
    En campagne en 1995 messieurs Varèse et Chatard n'avaient à la bouche l'inter-communalité. Elle devait tout résoudre -ce qui angoissait plutôt ceux qui savent que le Vésinet a trop de spécificités pour que tous ses problèmes soient de la compétence des communes voisines-.
    Là comme ailleurs, ils nous menaient en bateau.
    Le bateau coule.

    RépondreSupprimer
  32. " Contre tout ce qui est Pour,
    Pour tout ce qui est Contre "
    Feu Pierre Dac doit se retourner dans sa tombe...
    Enfin comme il disait (ou aurait pu dire) " C'est moins grave que si c'était pire...tant qu'on a la santé "

    RépondreSupprimer
  33. @ Anonyme 20/02 16:23

    Rectification et Pan sur le bec :
    Pierre Dac a été incinéré. Ses cendres sont au Père Lachaise.
    Pas de danger, donc, pour les environs.
    Au Vésinet, en revanche, le spectacle continue pour...p... encore 4 ans !

    RépondreSupprimer