23 mars 2010

4.842.325,95 € .

On pourrait se satisfaire d’avoir eu raison contre tous, ou presque. On pourrait traiter l’information par la dérision, par le mépris souverain qu’affiche volontiers le locataire du boulevard Carnot, on pourrait le ridiculiser ainsi que son comptable éternel irresponsable et sinistre incompétent.

On pourrait s’indigner que des esprits brillants énarques au demeurant se soient fourvoyées en « jurant leurs grands dieux » que les finances de la ville étant en déroute des mesures drastiques étaient incontournables ; on pourrait s’offusquer que des représentants de la société civile occupant les plus hautes responsabilités aient d’endossé de telles niaiseries, qu’un avocat borgne prétendument fiscaliste formé chez feu Arthur ait brassé autant de vent pour apporter sa caution à un racket fiscal, une hausse des impôts de 50%.

Il n’en sera rien. Ils auront suffisamment honte qu’ils imploreront le pardon de la vulgate qui serait en droit de les lyncher, et démissionneront collectivement pour s’attirer la clémence cosmique et s’épargner de voter l’infamante délibération n° 1 par laquelle Mr le maire reconnaît l’existence d’un excédent global de clôture de l’exercice 2009 de 4.842.325,95 € .



Bien au delà du montant siphonné de la poche des vésigondins à savoir 4.3 millions que la mairie a placé chez ses banquiers et qui lui a rapporté la somme mirobolante de 11.100€ ! *

Honte à cette équipe de nuls qui a mis le Vésinet en coupe réglée pour satisfaire les petits copains, les coquins, les vendeurs de maison de campagne, les marchands de champagne, de petits fours et tous les vautours qui se gavent depuis deux ans aux frais des contribuables. Seule réalisation en 2 ans du p'tit Robert : la réfection du parking du RER, sans respecter les obligations légales d'appel d'offres !


* Ligne 764 du compte de gestion



10 commentaires:

  1. Les 4.300.000€ qui nous ont été extorqués par le Maire et sa clique nous auraient rapporté 53.750€ si nous les avions placé sur un livret A ou un LDD.

    C'est vraiment de la bonne gestion, et le pire, c'est que non seulement il ne nous les rendra pas, mais il va continuer à nous piquer autant tous les ans.
    Dans 4 ans, à la fin de son mandat, l'excédent dépassera les 20M€, car la municipalité est totalement incapable d'engager des dépenses d'investissement.
    Pour investir, il faut travailler, réaliser des appels d'offres, donc rédiger des CCTP, des CCAP, des RC (les habitués des marchés publics connaissent) et cela demande du temps, de la réflexion.
    Il est fréquent que les appels d'offres soient infructueux, car insuffisamment travaillés.
    Le maire précédent en avait fait les frais en lançant l'appel d'offres de maîtrise d'oeuvres de la Place du Marché avec les déboires juridiques que l'on connait.
    Ensuite il faut préparer des dossiers de demandes de subvention en espérant qu'un petit conseiller d'opposition ne saborde pas le dossier auprès du Conseil Régional....

    RépondreSupprimer
  2. Ooohhh ! Vésigondin ...

    Il est sur que Vésigondin a les chevilles qui enflent un peu plus que celles du petit conseiller d'opposition.

    Jalousie, quand tu nous tiens ... cela devient de l'amertume.

    RépondreSupprimer
  3. Avec un montant pareil, on va pouvoir allègrement enduire tous les conseillers majoritaires, Roro/Dédé Varèse et ses "copains" de goudron avant de les recouvrir de plumes et de déclarer la chasse ouverte !
    Et ça sera de la bonne qualité, hein !

    RépondreSupprimer
  4. Perfide Albion23 mars 2010 à 16:41

    Si elle habitait au Vésinet comme certains de ses compatriotes, Margareth Thatcher dirait: "I want my money back!". Et Robert Varèse lui rendrait son argent en tremblant...

    RépondreSupprimer
  5. Ne rêvons pas ! Si " Maggie " (pas celle du feuilleton !) habitait Le Vésinet, on ne pourrait pas compter sur elle, car elle serait probablement à la clinique des Pages, où la confinerait la démence sénile (ou la maladie d'Alzheimer ?) dont elle est atteinte.
    Un sourire de la toute gracieuse Catherine Ashton, peut-être ?

    RépondreSupprimer
  6. Qu'est ce qu'on aurait lu si au lieu d'un benefice on voyait poindre un trou abyssal.
    Finalement Varese et Sarkozy ce n'est pas le même combat.
    merci Phenix de nous faire savoir qu'on est dans une commune riche dans une France pauvre.

    RépondreSupprimer
  7. "Motivés"
    "Compétents"
    "Préparés"
    "Connaissant les dossiers"

    ???????????????????????????????????

    RépondreSupprimer
  8. Trou abyssal ?
    On a aussi !
    Place du marché !

    RépondreSupprimer