30 mars 2010

Blog ou catharsis ?


5 ans déjà ! Arrêter, continuer ? Question récurrente depuis le premier billet en date du 23 mars 2005. Inutilement caustique, pratiquant l’antivarésisme, manquant d’objectivité, alimentant les fausses polémiques et désinformant le bon peuple le blog est la voix de Satan, comme le soulignait Miss Torquemada épouse Chaléat en préambule à la réunion récente des 4 conseils de quartier.

« Il faut s’abstenir de diffuser des informations qui se retrouvent ensuite déformées induisant des incompréhensions, des faux bruits, ce qui met à mal la vérité avec les conséquences que l’on sait en cette matière »*.

Ite missa est, pour cette grenouille de bénitier. Laisser la majorité sortie des urnes faire sa propagande et fustiger ses opposants, les vils contempteurs. Chez certains minoritaires cette petite musique n’est pas pour déplaire, surtout si on s’est fait confisquer ses 23 % ou si on fantasme sur des états généraux de l’opposition (sic) pour barbouiller – genre gouache plurielle – une liste commune bleu rose vert : à gerber.

Mais d’autres spectateurs assidus de la troupe varésienne, avec son "p’tit Robert" en cadeau Bonux se plaisent à y déverser leur fiel. Où s’épancher demain, où se défouler si le blog – catharsis venait à manquer ? Permettre aux perdants de transcender leur échec, aux vainqueurs de contenir leurs adversaires. Compenser par la plume le rejet des urnes. Offrir une catharsis, un défouloir ? N’est ce pas la finalité de tout agora réel ou virtuel.. A cette aune là ce blog devrait être subventionné par le maire !

Où apprendrait-on que certains habitués du
cosmos sont victimes d’une mimésis illusionniste. Que le "p’tit Robert" parachuté aux affaires se joue le film qu’il a fantasmé depuis des lustres. Avec son MBA du MIT, son titre de professeur inouï à l’ENA, son passé de dirigeant virtuel de tant de multinationales, noyé dans son cinéma il ne sait plus séparer le vrai de l’imaginaire.


Où apprendrait-on que ceux qui ont payé pour sa campagne
finance aujourd’hui des enquêtes, convaincus – enfin- d’avoir été roulés par les affirmations de son CV.
Un acteur de série B a phagocyté le fauteuil de maire. Il théâtralise l’intervention du préfet pour une piteuse affaire d’heures supplémentaires, intervention qui n’aura jamais lieu ; il dramatise la situation financière avant d’annoncer une baisse de …5% des impôts locaux, et n'écoutant que son courage il se réfugie auprès des flics quand les parents d’élèves envahissent la mairie.

Forcé de réduire les impôts par ses derniers suppôts et non de son propre gré, piégé par son comptable qui a tiré 3 millions d'€ de crédit au delà du nécessaire, il hésite, tergiverse, consulte, pérore et ne décide rien. Le verbe usé, rien ne sert d'empiler des mots creux. Nul n'effacera la longue liste des mérites volés, des promesses sacrifiées, des citoyens floués : le blog est dans la tombe, tel l'œil qui fixait Caïn.


* Compte rendu fait par JP sur le blog des Ibis.


24 commentaires:

  1. Enfin une lecture aristotélicienne de la vie vésigondine. Vivement que le p'tit Robert reprenne en main le kfé filo.

    RépondreSupprimer
  2. J'a rien compris mais un blog de service public, modéré par le maire, ça c'est une bonne idée!

    RépondreSupprimer
  3. Financent pas finance

    RépondreSupprimer
  4. Ce blog doit continuer. C'est l'épine dans le pied d'un élu illégitime, qui va bien finir par trébucher.

    RépondreSupprimer
  5. Enfin Phénix se découvre:une alliance bleu,rose, vert pour l'intéret de la ville le ferait GERBER.De plus il ne donne pas dans l'élégance!

    RépondreSupprimer
  6. Le problème de fond posé par cet article c’est la remarque faite par Chaléat en préambule des conseils de quartier. Varèse a bien compris que son opposition molle et inactive ne lui poserait aucun problème durant le mandat : un poste à la CCBS pour l’un, une place de délégué pour l’autre et l’affaire était réglée. Le seul vrai opposant c’est Phénix qui dispose de temps, de connaissance et du talent. Alors puisqu’on ne peut vaincre Phénix (il renaîtra toujours) la seule méthode consiste à l’encercler, puis à l’assécher.
    Et partout la consigne est la même : ne dites rien, cachez vos documents. Les membres des conseils de quartier, d’école, des commissions, les responsables d’associations sont tellement fiers d’être reconnus par des élus, qu’ils obéissent au doigt et à l’œil. On ne peut même plus discuter aujourd’hui 3 minutes avec une maman-déléguée sans qu’elle ne vous demande de garder secrètes les « pseudo-informations » qu’elle vous donne.
    Ne parlons pas de Madame Morel ou de Monsieur Michel : ils sont pitoyables. Ils disent aimer Le Vésinet et ses habitants, alors pourquoi sont ils comme des petits soldats devant Varèse. De quoi ont-ils peur ? d’être virés des commissions ?
    Oui Monsieur Michel, vous êtes un béni Oui-Oui : vous faites semblant de vous opposer en quittant de façon théâtrale le conseil de février mais vous revenez plus lèche-botte que jamais en mars.
    Et vous Madame Morel, vous enfoncez des portes ouvertes : c’est facile de se dire opposante à un Maire qui s’est déjà mis 90% de la population à dos. Mais vous ne cherchez aucunement à fédérer. Même votre équipe de 4 personnes n’est pas unie. Et c’est votre UNIQUE responsabilité. Vous n’êtes même pas digne de jouer dans une série B. La maquilleuse d’un grand acteur a rarement le talent pour monter sur scène. Ne rêvez pas !

    Alors oui, ce blog doit continuer et le combat contre Varèse doit redoubler.
    Habitants de tous les quartiers, unissez vous !

    RépondreSupprimer
  7. @phenix
    Ceci n'est pas à publier, mais ils finanCENT, pas ils finance...(suite du 18h45)

    RépondreSupprimer
  8. qui t'est-ce JP ?

    Ouskilest le blog des Ibis ?

    RépondreSupprimer
  9. Je suis d'accord avec Phénix, une alliance Vert, Rose, Bleu (ou plutôt une alliance des anciens vaincus de 2008, c'est-à-dire Michel, Jonemann, Bécue et Morel) n'a aucun sens.

    Il n'y a pas d'opposition au Vésinet, car la seule opposition efficace pourrait venir de l'intérieur de la liste Varese et on n'en prend pas le chemin malgré les états d'âme de tel ou tel conseiller ou maire-adjoint.

    Les autres sont pitoyables, ils font des discours au Conseil que personne ou presque n'écoute, quelques tracts que personne ne lit.
    Les partisans de Michel n'osent pas critiquer le projet des terrains de l'hôpital par pur idéologie et les autres dénoncent très mollement les dérives financières de la commune.

    La préparation de la relève de 2014 se fait, mais ce sera sans eux.

    Si ce blog devait mourir, ce ne serait que par la médiocrité de ceux qui s'y expriment, dont je ne ferai plus partie dès demain.

    RépondreSupprimer
  10. Mme MOREL agit sur ordres... de Jean François BEL... son employeur qui la rémunère.

    Rappelez vous elle était inexistante au plus fort des actions les plus scélérates du RPV.

    Elle est réactivée depuis le début de l'année. Elle se prépare au cas où Jean François lui demanderait d'être candidate, à sa place, pour les cantonales de 2011.

    RépondreSupprimer
  11. @ Anonyme de 21h 39
    Vous êtes outré parce que la perspective d'une combinaison politicarde bleu-rose-vert en vue des municipales 2014 me fait "gerber". Merci car c'est très exactement ce que souhaitais démontrer : certains sont prêts à n'importe quelle compromission pour un bol de soupe et y compris siéger avec des gens dont ils ne partagent pas les idées.

    Varèse et ses impostures sont déjà du passé. Pour reconstruire il faudra éviter ceux qui ont la sinusoïde pour ligne de conduite.

    Phénix

    RépondreSupprimer
  12. @ Corneille
    d'ou tenez vous que 90 % du Vesinet est contre Varese ?
    Je pense plutôt que 90% des vesigondins sont indifferents et ignorants de la vie municipale.
    la catharsis ne concerne qu'un groupuscule .

    RépondreSupprimer
  13. @ à Corneille et à Anonyme de 09:55.

    90% c'est en effet un chiffre qui n'a pas de sens. Mais réduire le mécontentement à un "groupuscule" n'est pas vrai non plus.
    Des signes objectifs, concordants et d'origines très diverses montrent que le maire ne reçoit quasiment plus de support (ce qui ne se traduit pas forcément par une opposition mais au moins par de la méfiance).
    L'indifférence reste forte mais elle se réduit au profit de cette méfiance.
    Hélas, les questions ou les propos de beaucoup (trop) de vésigondins montrent en effet une grande ignorance.
    Non, la lecture du Blog n'est pas réduite à un "groupuscule", mais non, son contenu ne parvient pas régulièrement à au moins une bonne moitié de nos concitoyens.

    RépondreSupprimer
  14. Parmi les signes concordants dont je peux attester le député Myard s'interroge ouvertement du phénomène de rejet qui frappe Varèse personnellement. Lui qui va au devant des uns et des autres questionne les commerçants en leur demandant s'ils reçoivent la visite du maire. La réponse qui lui est faite genre "il n'a pas intérêt à passer la porte ou je lui dit son fait" l'a abasourdi.
    Il ne croyait pas jusqu'à ces derniers jours que Varèse était à ce point détesté de tous.

    RépondreSupprimer
  15. @anonyme de 10.48:
    De toute façon, on se demande de quoi il est conscient, mini-Jacques. C'est un bon politocard, oui, mais les gens, tant qu'il n'a rien à en tirer, il s'en fout.
    Qu'il finisse comme la grenouille. Il en prend bien le chemin.

    RépondreSupprimer
  16. @Vesinologue

    Le député Myard devrait s'interroger sur sa propre popularité qu'il va pouvoir tester devant ses électeurs dans 2 ans.

    Nul doute que son soutien appuyé à Varese pendant la campagne des municipales lui coutera beaucoup de voix.
    S'il devait cesser son soutien officiel à Varese, cela ne serait pas non plus bien perçu et le priverait d'occasions de se faire connaître (inaugurations, voeux et autres kermesses ou brocantes...).

    Donc cette information ne nous apprend rien d'intéressant.

    Si Sarkozy n'était pas réélu en 2012, ce qui aujourd'hui serait probable, je ne suis même pas sûr qu'il serait choisi par l'UMP (si elle existe toujours en 2012)

    RépondreSupprimer
  17. Aujourd'hui J. Myard navigue entre 2 eaux. Le soutien de Myard à Varèse en 2008 s'explique d'abord par la revanche qu'il voulait prendre contre Foy qui l'avait ulcéré en soutenant Bel lors des législatives de 2002; et Myard s'était juré que Foy ne perdait rien pour attendre. Sa réponse fut donc le soutien apporté à Varèse en 2008, avec l'aide de quelques vieux grognards du RPR comme Messieurs Po., d'A., Pa., At., Bo.,

    Aujourd'hui Myard recommence à faire des risettes à tout le monde au Vésinet... et il s'inquiète pour son élection de 2012. Une campagne anti-Myard au Vésinet le priverait de son siège. Faut pas compter sur nous !

    RépondreSupprimer
  18. je lis concernant jacques Myard:
    "Nul doute que son soutien appuyé à Varese pendant la campagne des municipales lui coutera beaucoup de voix".
    ce n'est pas une verité ;c'est une supputation

    RépondreSupprimer
  19. Il peut s'inquiéter légitimement et ses risettes ne convaincront personne!

    Ceux qui naviguent entre deux eaux sont en général des gens peu fréquentables.

    Je pense que les vieux grognards du Vésinet n'auront aucun poids en 2012 et qu'il ne manquera sûrement pas d'un candidat de taille pour faire barrage à Myard sans pour autant faire élire un socialiste ou un vert.

    Vous pouvez compter sur nous pour agir en ce sens.

    RépondreSupprimer
  20. Boule-de-cristal31 mars 2010 à 16:58

    Le problème de l'UMP au Vésinet est accrue par le fait que s'ajoutent ici la défiance que l'on voit partout en France, en un mouvement qui, à force de bétonner et de vouloir n'écouter qu'une voix, n'entend plus rien du tout, et d'autre part la crise locale anti Varese qui est impossible à quantifier aujourd'hui.
    Le côté marginal de Myard dans son propre parti n'arrange rien pour lui.
    Trouvez-nous un candidat présentable, pas trop "sarkoformé" pas trop parachuté, et il passera dans un fauteuil.
    Mais virez Myard d'abord sinon ils pourraient bien ne pas être au 2e tour ni l'un ni l'autre.

    RépondreSupprimer
  21. @Boule de cristal
    Pour virer Myard, il faudrait un remaniement (au secours Villepin..), par contre pour trouver un bon candidat, ce n'est pas trop difficile.
    On pourrait faire venir Dati, elle s'emmerde à Strasbourg et elle n'a plus de chauffeur, pas de problème, au Vésinet, on a du fric pour lui acheter une Toyota...

    RépondreSupprimer
  22. Qu'ils se contentent de gérer convenablement le quotidien du Vésinet.
    Qu'ils arrêtent de nous jouer les managers à l'anglo-saxonne, ils ne savent pas, ils en font la démonstration depuis deux ans !
    Qu'ils cessent de chercher midi à quatorze heures, qu'ils vendent l'hélicoptère, et le pilote avec, si quelqu'un en veut. On peut même faire un prix.
    Rappel : dans 4 ans, pas une voix à la liste/aux listes qui hébergerai(en)t l'un quelconque des participants à cette mauvaise comédie.

    RépondreSupprimer
  23. 0 RA le bol de 18h 25! Arrête ton char! Tu as revoté pour De Cupper, Lang et Tritan sans broncher! Alors tu feras comme d'habitude si elles figurent sur la liste UMP.

    RépondreSupprimer
  24. @ Anonyme ce jour 09:42
    T'as tout faux, poisson du jour !
    UMP, PMU, ou MUP, pas une voix à qui hébergera les tristes comiques qui nous malgouvernent, dont la troïka précitée.
    Nonobstant, Bonjour chez toi, et Joyeuses Pâques !

    RépondreSupprimer