20 mars 2010

Droit de vote, droit de retrait !


Nos ancêtres ont conquis de haute lutte le droit de vote, s’abstenir c’est insulter leur mémoire. Thèse citoyenne au nom de laquelle les politiques discréditent les non votants.

Nous allons développer l’antithèse. Les politiques discréditent les élections, dès lors les citoyens sont en droit d’exercer un droit de retrait et de s’abstenir puisque vote blanc vote nul ne sont d’aucun effet.

Pour les régionales le débat s’est enlisé pour deux raisons essentielles.
1) L’électeur ne connait pas les enjeux. Le rôle dévolu à la région ne fait pas partie du bagage de monsieur Toulemonde. Même si nul n’est censé ignorer la loi, cette ignorance de l’institution régionale est une réalité dont les politiques sont responsables.

2) Il s’est enlisé parce que les deux groupes qui ont vocation à gouverner ont fait à part égale le pari de l’imbécilité du corps électoral.

La gauche continue à prétendre qu’on peut dépenser plus : améliorer les retraites, les prestations, les services à la population et créer des emplois … de fonctionnaires bien entendu, sans remettre en cause la compétitivité de l’économie. Une fois distribué le providentiel écot payé par les futurs ex bénéficiaires du bouclier fiscal on s’apercevra que le roi PS est nu.

L’UMP s’est discréditée en prétendant contre toute évidence qu’elle n’avait pas mordu la poussière au premier tour. Mentir de façon éhontée ne fait que renforcer la conviction que cette majorité ne fait pas face à la réalité. Comment croire aux promesses de ceux qui continueront à faire ce pourquoi ils ont été désavoués. Même si cette politique méritait d’être prorogée encore fallait-il reconnaître que ses effets positifs ne pouvaient se mesurer qu’à l’issue d’une période dépassant l'horizon des régionales. L’admettre était sensé, et permettait de maintenir le cap, en expliquant à l’électeur que sous les pavés la plage l’attendait...

Quant à la campagne du second tour elle méduse l’observateur de la chose politique. La gauche racole comme une péripatéticienne de la rue St Denis n’oserait plus le faire. A en devenir gay !
La droite exploite les filons les plus éculés de la peur sécuritaire, comme si 30 années de mitard pour avoir descendu un flic s’échangeait contre quelques poignées de bulletins. Pitoyable échec du politique qui s’aligne sur le populisme démagogique sabordant ses propres pétitions.

Qu’un président de région soit élu demain avec moins de 10% des inscrits, voire avec quelques 5% des voix, celles des fonctionnaires attachées à ses basques et à leur traitement anéantira sa légitimité. C'est la réponse qu’un citoyen responsable peut formuler pour mettre un terme à ce déni de démocratie.

Puisqu’aucune des options présentée aux électeurs n’est décente, puisque le risque d’être enfumé par les uns et par les autres est imparable, au nom du principe de précaution
exerçons le droit de retrait et laissons les politiques se déchirer une poignée de suffrages.

Totalement discrédités ils feront peut être le ménage.


16 commentaires:

  1. En appeler à l'abstention lorsqu'elle dépasse déjà les 50%, c'est stratégiquement brillant...
    Cela dit, tout ça n'est pas faut, et c'est bien triste.

    RépondreSupprimer
  2. un mot sur le racolage du PS comme dit Phénix de manière habile et limite injurieuse:Qui se permet d'appeler les gens chez eux à 8h du soir, alors que le téléphone est sur liste rouge.J'ai vu ce matin une dame d'un certain age qui était outrée de ce démarchage abusif .Elle estimait qu'il y avait atteinte à sa liberté avec raison.Tu sais qui ? Qui utilise le thème de la sécurité entre les deux tours pour glaner quelques voix.Phénix chaque parti se demène ,il n'y a pas de raison de les différencier sur ce point, sauf si l'on veut en soutenir un.Pour moi sur ce point c'est match nul;

    Quand à inciter les gens à ne pas aller voter;ce n'est pas sérieux: qu'ils votent droite , gauche, blanc, l'important est de venir voter.Le droit de vote est une conquête de la démocratie!!!!!!;difficile conquête.En Irak, en Afganistan, en Iran on le voit. Phénix , es-tu contre la démocratie au nom de laquelle tu t'exprimes?Rassures moi!!!

    RépondreSupprimer
  3. @ André Michel:
    La question n'est pas de savoir si Phénix est contre la démocratie car on connaît la réponse, mais plutôt de savoir pourquoi des partis au pouvoir comme le vôtre et l'UMP ont pu se détacher des électeurs au point que la question de l'abstention puisse être posée par de vrais démocrates.
    Dites à vos instances (et à celles de droite d'ailleurs) d'arrêter les grands discours d'après défaite type "on a compris le message des électeurs" alors que rien n'avance... sauf l'ego de ceux qui nous gouvernent.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis une mamie vésigondine retraitée et les billets de Phenix sont de petites merveilles de bon sens qui illuminent mes journées

    RépondreSupprimer
  5. Vu les responsabilités des conseils régionaux, on se demande bien pourquoi leur nomination est soumise à un vote national, sinon pour fournir un fromage aux copains.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi serait-ce mal, de ne pas voter ?
    Parce que les non-votants ne respecteraient pas ceux qui se sont battus pour le droit de vote ? En quoi les "hommes politiques" ou les "élus" actuels respectent-ils ceux qui se sont battus pour ce droit ?
    Leurs idées ne sont même plus un prétexte pour faire croire à l'intérêt d'une élection !
    Qu'un votant s'exprime, qu'il vote blanc ou qu'il ne vote pas, le résultat est le même : il n'est pas entendu.
    Ne pas voter, c'est aussi une façon de s'exprimer, n'en déplaise aux donneurs de leçons de gauche comme de droite.
    C'est aussi ça, la démocratie.

    RépondreSupprimer
  7. Quelques centaines de bulletins nuls UMP avec mention "Varèse, démission!" ne seraient pas décomptés aux régionales, mais le seraient certainement au Vésinet...

    RépondreSupprimer
  8. @ André MICHEL

    Pour ne pas voir de "racolage" dans l’échafaudage d’une liste commune Rose-Vert, il faut avoir la "foi du charbonnier", ce qui pour un « mineur » de talent est une excuse tout à fait valable…

    Quant à l’abstention, qui a organisé le retrait des conseillers municipaux d'opposition un soir du 18 février les privant de ce fait du droit de vote des délibérations ? Qui les a fait s’abstenir, alors qu’en Irak, en Afghanistan…bla bla ?

    N’est ce pas un certain André Michel ?

    "Fais ce que je dis , ne fais pas ce que je fais !" hommes politiques locaux ou nationaux, vous apportez tous la même eau à mon moulin.

    Phénix

    RépondreSupprimer
  9. Je suis 100 % pour la Démocratie mais tout comme "Phénix", je ne veux pas voter car le vote "blanc" n'est pas reconnu en France !
    L'UMP et le PS/Europe Ecologie ne pensent qu'au pouvoir...

    RépondreSupprimer
  10. Hélas, vous avez raison Phenix, aujourd'hui c'est dur d'aller voter... Merci pour vos billets, qui reflètent si bien l'air du temps.

    RépondreSupprimer
  11. Les votes "blanc ou nul" sont souvent négligés par les commentateurs mais ils sont décomptés. si on les néglige c'est qu'ils sont généralement peu nombreux.
    Mais c'est une façon de s'exprimer.
    Entre aller à la pêche à la ligne par désintérêt, ou voter blanc ou nul, je fais la différence. Et si les autres ne la font pas, moi je la fais pour moi et ça me suffit.

    RépondreSupprimer
  12. @ Anonyme de 9:37

    "L'UMP et le PS/Europe Ecologie ne pensent qu'au pouvoir.."
    Et à quoi donc sert une élection sinon désigner ceux qui auront le pouvoir?
    Et pourquoi se présenter à une élection sinon pour accéder au pouvoir ?
    Il y a vraiment beaucoup de naïveté chez certains, qui fait douter de leur capacité à être des citoyens et qui fait craindre le pire quand ils deviennent électeurs.

    RépondreSupprimer
  13. En réponse au message 21/03 11:36 :

    Madame ou Monsieur,

    Hélas, les candidats qui se présentent aux élections ont la même vision de la politique que vous : "Accéder au pouvoir". Nous voyons où cela nous mène : Sarkozy à l'Elysée et Varèse au Vésinet, dans les deux cas, regardez où nous allons

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  14. Oui le bistrot n'est pas mort.Ces breves de comptoir le demontrent.
    Dommage que sur Internet on ne boive pas un ballon de rouge ou un bon demi en s'echangeant ces reflexions aigres douces.

    RépondreSupprimer
  15. @ Anonyme de 21/3/10 12:48
    Peut-être que si vous étiez plus conscient des réalités de la vie politique, Sarkozy ne serait pas à l'Elysée et Varèse à la mairie du Vésinet.
    L'un comme l'autre n'ont pas caché leurs motivations. Elles ont transparu dans chacun de leurs gestes durant des mois, des années. La plupart de leurs promesses étaient irréalistes. Leurs motivations (sécurité; pas de patinoire...) étaient malsaines. Elles ont été claires durant tout ce temps.
    Les autres candidats aussi, voulaient le pouvoir. sinon pourquoi auraient-ils été candidats !!
    Et si on n'a pas le pouvoir, si on est élu de l'opposition ? Voyez comme ils sont utiles et efficaces nos élus de l'opposition.

    Ce n'est surement pas en vous abstenant que vous ferez changer les choses. tout au plus, vous pourrez dire "ca va mal, mais c'est pas ma faute!". Quel courage.

    RépondreSupprimer
  16. ET avec 4 grammes d'alcool dans le sang, est-ce que le voyant ou la voyante du 21/03/10 18:21 va nous prédire le prochain Président de 2012 ! (Parfait, qui ne ment pas et qui n'a pas le sens du "pouvoir")
    Puisque nous sommes tous des "C---", naïfs et que nous ne connaissons rien à la politique à part cette personne, nous avons besoin de vos lumières !!!
    Votre seul "courage" c'est d'écrire des âneries...
    Partez au lit avec 3 xanax, demain cela ira mieux et vous verrez tout en rose même les blogueurs de ce site !

    RépondreSupprimer