3 mars 2010

Éconduite ou reconduite ?

Il est un usage que l’on va ignorer, celui qui interdit de commenter les décisions de justice.

Dans l’affaire Labry le tribunal a gratifié la plaignante de 2.000€ de dommages et intérêts. Mme Labry a été diffamée selon jugement (PJ) de la 17 ème chambre par un billet publié sur ce blog, mentionnant sa place sur la short list des candidats au poste de directeur du conservatoire.

Se posent dès lors plusieurs questions :

Mme Labry va-t-elle défrayer la ville du Vésinet après avoir défrayé sa chronique ? Le maire aux dires mêmes de l’avocat de la directrice a engagé plus de 6.000€ pour alimenter la plainte de la dame aux photos ? Vu le pretium doloris engendré par l’infamante assertion qui valut condamnation du pamphlétaire, on subodore qu'elle aura à cœur de rembourser les vésigondins…à concurrence de son gain.

Une seconde question s’impose. Plusieurs dizaines de lettres sont parvenues à Mme Hubert pour exprimer les doléances des élèves du conservatoire. La mairie aurait-elle décidé de ne pas renouveler le contrat de sa directrice, contrat dont le terme est imminent ? Question que la présence de Mme Labry lors de la dernière commission culture n’a pas permis de soulever.

Éconduite ou reconduite, le p’tit Robert va devoir se justifier. Car Mme Hubert ne fait pas mystère qu’elle était opposée à cette sélection qui lui a été imposée par un fanatique de l’art lyrique. Et elle ne veut pas entendre parler du dossier du renouvellement. Alors on s’étonne qu’elle ne réponde pas au courrier de Phénix en date du 29 janvier.

Mme Hubert est une personne bien élevée, pas seulement nourrie à l'Océan. Elle ne saurait se comporter comme un vulgaire maire. On imagine que le logiciel courrier acquis au prix de 80.000€ (CF le vote du budget) n’est toujours pas opérationnel et on rend publique la correspondance à laquelle Mme Hubert ne manquera pas de donner suite, puisque on la sait attentive à la lecture de ce blog.


Le jugement de la 17 ème chambre condamnant Phénix



7 commentaires:

  1. Selon les proches du dossier le contrat ne sera pas renouvelé.
    Exit la cantatrice !
    et Place à un Roberto qui n'est pas le fruit du hasard, ça nous changera

    Alagna

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas compris.. Phénix est condamné pour avoir dit qu'elle était 2eme.. sans pouvoir le prouver.. faut il en conclure qu'elle n'était en fait que 3 eme .???

    Courage...

    VCN

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement Phénix, il est bien connu que chez ces gens-là, le courage n'est pas la première des vertus.

    On l'a bien vu ces derniers jours avec ce pitoyable Conseil Municipal. D'ailleurs, nos chères têtes blondes (les fausses bien sûr) devraient profiter de leurs longues heures sous le casque chez le coiffeur pour apprendre à faire deux phrases de suite audibles et intelligibles!

    RépondreSupprimer
  4. Dites donc, j'ai vaguement le souvenir que Robert et sa bande de conseillers devaient se payer des cours de communication aux frais de ses administrés!
    0u en sont ils?
    Quel en est le coût?
    Les mauvais élèves régressent ils?
    Bon sang, jusqu'ou faudra t'il que le Vésinet dégringole avant de se débarrasser de cette bande de "bon à rien".

    RépondreSupprimer
  5. Vos propos sont scandaleux et justement condamnés. Bien sûr la justice à tord et Phénix toujours raison! Ce n'est pas en raison de la révélation d'un 2nd place ou troisième place que vous avez été condamné, c'est parce que vous avez insinué qu'au regard de ses conctions cette damme a été nommée à son poste. Et après les francs maçons qui accuseront t'on?
    2000 euros + une publication, sans sursis, c'est une condamnation lourde en matière de diffamation. Posez vous la question de savoir pourquoi.

    RépondreSupprimer
  6. @ Anonyme de 23 h 39

    que veut dire ce charabia ?
    "vous avez insinué qu'au regard de ses conctions cette damme a été nommée à son poste."

    Si cette "damme" connait la musique elle ne semble pas maîtriser le français !

    Cette "damme" omet de répondre à la question : Va t-elle rembourser la mairie ou empocher les 2.000€ ? Elle a couté 6.000€ aux vésigondins.
    On comprend qu'ils souhaitent la remercier...!

    RépondreSupprimer
  7. Si elle n'est pas compétente, la raison et la bonne économie commandent de se séparer de cette damme à la première occasion, un point c'est tout.
    Question : la raison et la bonne économie commandent-elles ici ?
    " Attendons et voyons " comme ils disent de l'autre côté du canal !

    RépondreSupprimer