2 mars 2010

Nobody’s perfect !


Il fallait rester jusqu'à la clôture du conseil du 18 février, ça valait son pesant de cacahuètes. Les entendre les unes après les autres réagir aux propos iconoclastes d’André Michel, c'était voir jouer "plus hypocrite que moi tu meurs "!

Annie versa sa larme, Françoise dut bien admettre qu’elle était houspillée. Nos maires-adjointes mettent leur énergie au service des vésigondins. Cela leur attire quelques avanies, mais la pratique d’un apostolat invite à l’indulgence pour leurs moments d’égarements. Nobody's perfect !

Tel n’est pas le cas d’un loir, dont personne n’a en mémoire une quelconque contribution à l’intérêt général du Vésinet. Cet écornifleur
ronfle pendant les sessions, paye l’impôt à Montesson, mais vote l’augmentation faramineuse de celui des vésigondins. Aucun scrupule à escompter de ce godillot là. Toute rétribution est bonne à prendre. L’éthic n’est pas sa cup of tea à cet ancien des big five. Ni la ponctualité une politesse chez ce roturier.

S'il a manqué l’essentiel de la prestation d’André Michel, c'est loin Montesson, cela ne l’a pas empêché en fin de conseil de s’en prendre violemment aux propos* tenus par la tête de file de la gauche vésigondine : ( verbatim de la bande son )

"Je voudrais dire simplement une petite chose,
Je trouve tout à fait étonnant qu’on se lance dans une diatribe comme Mr Michel, diatribe qui était longue, plate et bordel et de s’en aller tout de suite !

C’est à dire qu’il a peur des réponses, qu’il n’ose même pas écouter les réponses. C’est un manque de courage qui m’étonne et que je trouve tout à fait étonnant chez quelqu'un que j’estime comme Mr André Michel, son attitude est inacceptable et qu’elle est empreinte d’une immense faiblesse"

R. Varèse : Merci de ce commentaire pertinent !

Coup d'encensoir pour le godillot. Le p’tit Robert suave et dégoulinant d’onctuosité, flatté des propos de son biquet zélé pouvait enfin pavaner.


Réponses de Mmes Tritant et de Cupper à André Michel


* propos qu’il a admis, devant témoins, ne pas avoir entendu.




10 commentaires:

  1. La bande son ne peut pas être téléchargée sur mon PC.
    Ou bien le maire fait tout pour la rendre inaccessible ou bien elle est trop souvent consultée !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo , Madame de Cupper.
    Les fédérations de parents d'élèves sont invités à des commissions à la Mairie...depuis toujours !

    Les parents d'élèves sont invités aux "commissions menus"...depuis environ 15 ans !

    Les parents d'élèves donnent leur avis sur les menus... depuis environ 15 ans !

    Bravo, Madame ! et merci de ne pas avoir -pour une fois- détruit ce que vos prédécesseurs avaient mis en place.

    Mais n'essayez pas d'en tirer avantage et surtout n'oubliez pas qu'il ne suffit pas d'inviter encore faut-il traiter ses invités avec considération.

    RépondreSupprimer
  3. Une question: Qui peut m'expliquer une telle dégradation dans l'expression orale chez les élus ?? Dites moi tout, est-ce encore AMF le responsable ???? Non seulement ils n'ont pas d'idée, mais ils sont même incapables de l'exprimer ..... Comment espérer autre chose que leur départ et ce, le plus vite possible.

    RépondreSupprimer
  4. Ce que l'on conçoit bien, s'énonce clairement
    Et les mots pour le dire, arrivent aisément.

    Nicolas Boileau

    RépondreSupprimer
  5. @ anonyme de 09:57

    Le vide est sans doute ce qu'il y a de plus difficile à exprimer !

    RépondreSupprimer
  6. @ Anonyme de 9h 57
    l'explication coule de source.
    Il est difficile de bien parler quand on à rien dire. Rien à dire parce qu'on a rien fait, parce qu'on a aucune idée et que l'on est creux à l'image du maire. Jamais ils ne s'expriment lors des conseils habituels, la parole est "accaparée" par les opposants. Mais en l'absence d'opposition dans ce dernier conseil il se sont crus obligés de parler.
    Le résultat est afffligeant. c'est du vent!

    RépondreSupprimer
  7. Nobody's perfect mais certaines le sont encore moins que les autres !

    RépondreSupprimer
  8. Au fait, l'est où not'bernache en chef ? Je croyais qu'à cette époque les oiseaux migrateurs revenaient pas qu'ils partaient.

    RépondreSupprimer
  9. ne pas confondre biquet zélé et chèvre volante.

    RépondreSupprimer
  10. Si seulement Roro pouvait se prendre pour Nils Holgerson !

    RépondreSupprimer