14 mars 2010

Résultats régionales


Sans commentaires



8 commentaires:

  1. Méchante claque pour le PS !

    RépondreSupprimer
  2. Et pour l'UMPS aussi partout ailleurs ! Le Vésinet n'est pas du tout représentatif !

    RépondreSupprimer
  3. L'anonyme de 23:05 ne sait pas lire:

    En 2004 la droite parlementaire avait 67,1% des suffrages, en 2010 57,5%, cherchez l'erreur!!

    Varese a fait perdre 10% d'électeurs à son camp!!!

    RépondreSupprimer
  4. Les résultats de ce premier tour traduisent admirablement le caractère "village gaulois" du Vésinet, refuge où il fait bon vivre et où la misère du monde n'a pas de voix. L'UMP, parti à la dévotion de notre héros, peut être assuré de notre fidélité. Les plus belles réussites de la politique Sarkozienne, le bouclier fiscal, l'aide aux banques pour sauver nos économies, méritaient bien un renvoi d'ascenseur!
    La deuxième place aux écologistes est la marque de notre influente population "bobo" qui continuera à aller acheter ses produits bio en 4x4, qui retournera se ressourcer en faisant du tracking dans le Sahara ou innovera en allant photographier les gorilles dans les forêts du Haut-Congo. Les moins aventureux contribueront à sauver la planète en ne manquant aucune des émissions d'Ushuaïa.
    Le résultat du PS, parfaitement en accord avec les scores de la Gauche au Vésinet, à 1 ou 2% près, justifient qu'André Michel envisage avec sérénité la construction de 1000 logements ou plus sur les terrains de l'Hôpital, seule façon de faire progresser la gauche (caviar?) au Vésinet. Pour le reste, on se félicitera de voir que le FN n'atteint pas son niveau national. Dans une des villes les plus diplômées de France, c'est encore beaucoup trop.
    L'abstention record, ici comme ailleurs, s'explique par l'absurdité du suffrage à deux tours. Le premier tour ne sert qu'à l'expression de petits partis qui n'intéressent au fond que peu de monde. Pas la peine de se priver d'un week-end à la campagne pour ça. Retour aux choses sérieuses au second tour.
    Enfin, le flop du jour, c'est la tentative d'utiliser cette élection pour traduire le mécontentement vis à vis du maire. Si l'impopularité de celui-ci est grande, atteignant même des records, elle n'a pas le caractère obsessionnel qu'elle prend dans ce blog. En dehors d'une cinquantaine d'opposants caractériels l'immense majorité de la population s'est résignée à cohabiter avec cette équipe municipale, jugeant que, hormis le recours à des prières de toutes natures auprès des forces surnaturelles -et du préfet, les chances de voir la situation évoluer avant les prochaines élections sont à peu près nulles.

    RépondreSupprimer
  5. On peut tout de même constater que l'UMP a réussi avec 2960 voix à faire moins que Monsieur 3003 voix en 2001!

    RépondreSupprimer
  6. Charly a dit :
    La deuxième place aux écologistes est la marque de notre influente population "bobo" qui continuera à aller acheter ses produits bio en 4x4, qui retournera se ressourcer en faisant du tracking dans le Sahara ou innovera en allant photographier les gorilles dans les forêts du Haut-Congo. Les moins aventureux contribueront à sauver la planète en ne manquant aucune des émissions d'Ushuaïa.

    Je dis bravo ! La description de Charly est excellente mais très en dessous de la réalité ! Car ces bobos d'origine douteuse et indéterminée écrasent le bon peuple de leur fric et de leur morgue de parvenus profiteurs (BOF disait-on après guerre) de la misère du peuple qu'ils chassent de partout. De Paris et du Vésinet maintenant à coup de fric sale et de combines digne de Nanard, leur idole !

    RépondreSupprimer
  7. La population des "parvenus profiteurs" dont le "fric et de la morgue" s'étalent outrageusement chez nous est bien réelle mais ne s'inscrit pas forcément dans le cercle des bobos.

    RépondreSupprimer
  8. D'accord, "bobo" est un terme générique qui ne doit pas être pris au sens littéral dans ce cas.

    RépondreSupprimer