9 avril 2010

Des "vrai de vrai"

Enfin, la réponse ! Deux ans que l’on se perdait en conjectures, que l’on retournait la question. A quel coupable, à quel pelé, à quel galeux doit-on tout ce gâchis ?

Cette équipe qu’on disait ultra performante, expérimentée, trépignant dans les starting blocks prête à tout chambouler ne serait qu’une escouade de frimeurs tétanisés, de velléitaires pétrifiés ! Deux ans de passés, deux ans de perdus.


Quel grain de sable a bloqué la machinerie bien huilée du RPV, conduite par un super diplômé : ingénieur du génie (même si ça fleure le pléonasme), MBA du MIT (spécimen unique d’une espèce inconnue), professeur à l’ENA (sans y avoir laissé de trace) ? Comment ce grand dirigeant de multinationales (qui ont toutes disparues) a-t-il pu se laisser distraire de ses objectifs au point de ne pouvoir, deux ans après la divine surprise, revendiquer une ébauche de réalisation, ou se gargariser d’une seule décision qui n’ait déclenché un tollé, voire un rejet massif ?


Eh bien l’énigme est enfin résolue. Les coupables se sont signalées. Elles vident même leurs sacs. Et publient leurs délires, non pas dans un vulgaire courrier des Yvelines, ou dans un très populeux Parisien. Elles publient une lettre fielleuse dans la luxueuse revue municipale, dans la Pravda locale.


Quatre blondes du premier cercle, quatre adjointes constellées de délégations, quatre piliers de l’establishment varésien, quatre dames de bonne compagnie qui font la pluie et le beau temps à la mairie, ont fait tribune commune. Annie, Françoise, Josette et Nadine, celles que le p’tit Robert a "débauchées", celle qui bouffe du curé, comme celle qui bouffe avec les curés, celle qui ne sait pas compter, comme celle qui terrorise les p’tits retraités, celle qui a été nourrie mais pas éduquée au point de ne pas répondre à son courrier se lâchent avec des accents de vierges effarouchées.


Ces bouffonnes seraient déstabilisées ! Un blog attenterait à leur dignité. Ah, les poulettes s’indignent d’être brocardées et dénoncent un crime de lèse RPV dans un salmigondis de balivernes où la pleurnicherie le dispute à la niaiserie. Les 4 adjointes affichent leur blonditude : il leur fallait un Guillon pour exister. Merci pour la publicité.


Et bravo pour la générosité de monsieur le maire, expert en ressources humaines, génie cosmique, pur produit du MIT qui n’hésite pas à donner dans le social, à faire dans la bienfaisance. On le félicite de donner une deuxième chance à des cas sociaux, à des déshéritées du QI, à des blondes. Mais doit-il en faire pâtir les vésigondins qui lui ont fait confiance, peut-il ridiculiser la ville qu’il représente en cogérant la mairie avec un quatuor de harpies ?


Même André Michel, peu suspect d’anti varésisme primaire, dénonce dans cette revue municipale les « incompétentes notoires » qui ruinent les efforts louables du p’tit Robert. Jamais droite et gauche n’auront autant convergé : le diagnostic est partagé, les blondes sont une plaie.


Et comble de malchance au Vésinet, ce ne sont pas des fausses, mais des "vrai de vrai".



26 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. ça y est Claude, on sait maintenant pourquoi Varèse t'a retiré ta délégation : ta couleur de cheveux poivre et sel est artificielle. Tu es un rouquin qui ne s'assume pas.
    Tu es la victime du gang des blondes !

    RépondreSupprimer
  3. Mr Michel découvre aujourd'hui l'incompétence notoire de l'équipe Varese, cela en dit long sur sa propre compétence.
    Le moindre vésigondin de base avait déjà compris que l'on ne pouvait rien attendre de cette brochette d'incapables qui ne se limite pas aux 4 femmes moquées par Phénix et de nombreux commentateurs.
    Que l'on se gausse sur le physique de ces dames n'est pas digne et je comprend qu'elles s'en offusquent.
    Mais je pense que l'on peut légitimement se poser des questions sur leurs compétences d'élues.

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi Mme Lang a droit à un nom en majuscule dans la Pravda, et pas les autres? Elle est meilleure?

    RépondreSupprimer
  5. Ces dames font ce qu'elles peuvent pour accomplir leur tâche avec sûrement beaucoup de bonne volonté, mais avec manifestement beaucoup de limites.
    Dans une majorité sans leader charismatique, sans connaissances des sujets, ces limites deviennent criantes.
    A mon avis, il vaut mieux qu'elles s'inquiètent de l'article d'André Michel plus violent à leur encontre (que l'on a tous reconnu derrière le mot d'incompétents) que d'articles d'un blog pamphlétaire...

    RépondreSupprimer
  6. Amusantes bafouille des blondes...
    Quand Varèse a appelé la police pour faire évacuer la salle du conseil municipal, c'est bien l'une de ces blondes qui est venu lancer à la tête de ceux qui étaient là le terme de "félons", les yeux exorbités derrières ses carreaux. De quoi se plaint-elle ? Du retour de bâton ? Voilà ce qui se passe, quand on crache contre le vent.

    Quant à la lettre ouverte de Michel etc, elle montre bien l'absence d'opposition sérieuse à l'équipe en place.
    M. Michel s'acharne à séparer, chez Varèse, l'homme de la fonction, ce qui est tout bonnement absurde. Varèse ne réfléchit pas, Varèse ne raisonne pas.
    Tant que Michel et consorts se complairont en ronds de jambes pour ne pas froisser le p'tit Roro ou qui sais-je encore, ils cautionneront de facto les agissements des malfaisants.
    Où est-elle, leur volonté d'opposants ?

    RépondreSupprimer
  7. Ça vole décidément de plus en plus haut ce blog !
    On se rapproche des vespasiennes, stations d'épuration et autres champs d'épandage qui ont fait la célébrité de l'atmosphère d'une commune voisine ! Même l'amer Michel s'y met ! Nous sommes vraiment mal barrés ! Il est vrai que quand on prend une petite fiente foireuse, un cestode comme Guillon en modèle, il n'y a plus qu'à tirer l'échelle !

    RépondreSupprimer
  8. au Vésigondin de 12h 16 : pourquoi êtes vous si peu objectif? Dites simplemeent que vous n' aimez pas la gauche , ce sera plus simple.Car qui a dés le début du mandat demandé la démission du maire adjoint aux finances, qui l'a réclamé plus tard par tract au RER? Nous avons été les seuls à le faire. Qui nous a soutenus?Vous ne devez pas venir souvent au conseil municipal car vous verriez que nous nous exprimons clairement sur les faiblesses de l'équipe.Nous avons multiplié les lettres aux autorités de tutelle:en vain .Soyons clair le maire est élu démocratiquement pour 4 ans encore.Son équipe le soutient.Autant éviter trop d'erreurs si on peu.Notre seul objectif est le devenir de notre ville.Elle doit évoluer en gardant son charme ,-déjà bien entammé-, en s'ouvrant sur l'extérieur, en ne se repliant pas sur elle -même. Quand ils font des "conneries" , on les dénoncent en conseil. Quand on peut améliorer ce qu'il font , on le fait. Mais c'est très difficile car ils ont le défaut de ceux qui manquent de compétences, ils estiment avoir toujours raison.Mais ça évolue un peu.

    à l'anonyme de 14h05 C'est vrai nous séparons les hommes et les femmes de leur fonction .Que ne compte pas sur nous pour s'en prendre aux personnes .C'est contraire à notre conception de l'humain.De plus même si cela ne plait pas , je reconnais à notre maire une attention aux questions sociales, mais il est tellement mal entouré que cette approche disparait le plus souvent, en témoigne une gestion du personnel de la mairie catastrophique.Et c'est en fin de compte sa propre responsabilité.
    C'est le sens de notre lettre ouverte , et il ne peut pas ne pas avoir conscience des faiblesses de son équipe: confusion du role des élus et du role du personnel,manque de travail de certains adjoints!, manque de compétences d'autres,mavaise organisation de la mairie, manque de clarté des lieux de décisions, réunionite aîgue, .... .S'il n'y remédie pas c'est sa propre faiblesse qui est en cause;Et sur ces points nous sommes toujours prêt à lui apporter une autre vision. qui n'est ni de gauche , ni de droite , mais de bon sens.Il faut ramener le bon sens dans cette mairie.

    J'aurai l'occasion de revenir sur chaque point.

    RépondreSupprimer
  9. Vésigondin inquiet9 avril 2010 à 16:47

    Mesdames les adjointes

    Il n'est pas besoin d'avoir un blog comme celui de Phénix pour mettre en avant vos limites.
    L'article que vous venez de publier dans la revue municipale montre clairement où vous situez le débat.
    Il n'y a aucune profondeur dans vos réflexions, aucune politique ou vision pour l'avenir du Vésinet. En plaçant vous-même le débat sur la couleur des cheveux des élus, vous vous ridiculisez.
    2 d'entre vous (Mme Lang et Mme de Cupper) sont censées représenter notre ville à la CCBS. Vous n'ignorez pas que tous les élus des communes voisines lisent le blog avec assiduité. Et ils s'amusent beaucoup, ... non pas des jeux de mots de Phénix, mais plutôt du marécage dans lequel votre maire vous entraîne irrémédiablement. Vous n'en sortirez pas de cette gadoue et vous le savez. C'est d'ailleurs bien ce qui vous mine.
    Et qu'on ne s'y trompe pas: la médiocrité est de votre côté. Un seul exemple au cas où vous n'en seriez pas convaincues : l'urbanisme futur de notre ville avec le PLH intercommunal et le PLU communal.
    Un conseil privé a mis en avant les projets d'urbanisation délirants qui vont être imposés au Vésinet. Et que fait Madame Lang pendant ce temps: elle devise avec légèreté sur 3 pages complètes en brassant de l'air et en apportant aucune information sérieuse.
    Alors OUI l'heure est grave, car c'est au moment où Le Vésinet a le plus besoin d'une équipe forte pour la défendre que l'on a un conseil municipal d'une incompétence jamais vue.

    Vous comprendrez bien, je l'espère, que dans ces circonstances, la couleur de vos cheveux, on s'en contrefout !

    RépondreSupprimer
  10. C'est celui qui dit qui est !!
    voilà le niveau ..Vous n'êtes tous qu'une bande de rigolos, incapables même de faire rigoler ne serais-ce qu'un joli petit canard du Vésinet ou d'une jolie oie blanche des Ibis !! Quand au Michel, il ferait mieux d'aller à la pêche à la raie...parce que pour la pêche aux voix, il peut toujours se gratter...Le Vésinet à gauche...il rêve le Marsouin ? C'est la lutte finale !!

    RépondreSupprimer
  11. @André Michel :
    Votre réponse anéantit tout espoir de voir s'élever une opposition à la politique désastreuse de Varèse.
    Pire ! En réagissant ainsi, vous cautionnez ses actions.
    Vous reconnaissez son attention aux questions sociales ?! Etouffer ses administrés par une augmentation d'impôts démesurée, c'est de l'attention aux questions sociales ?! Enfumer tout le monde, vous y compris, avec son calcul du quotient familial, c'est de l'attention aux questions sociales ?!
    Quant à séparer l'homme de la fonction, en ce qui concerne Varèse, c'est rejeter les responsabilités sur l'outil et non sur celui qui l'utilise.

    Il ne reste plus qu'à souhaiter, pour les élus de votre génération et pour la politique immobiliste et "angéliste" que vous prônez, que le temps fasse son oeuvre. Le plus vite possible.

    RépondreSupprimer
  12. @André Michel
    Votre commentaire est délirant:
    Parce que je vous ai critiqué, je n'aime pas la gauche, alors comme je critique aussi Varese et Jonemann, je n'aime pas la droite non plus....
    (je ne suis pas fan de Bayrou, de Besancenot ou de Le Pen, alors ou suis-je....cela n'a d'ailleurs aucune importance)
    Je ne viens pas au Conseil Municipal, mais j'écoute les transcriptions audio du Conseil, donc je connais parfaitement vos discours.
    Ma principale critique à votre encontre concerne votre intervention auprès de Madame Ferri vice-présidente du Conseil Régional d'Ile de France dans la précédente mandature, qui a eu pour effet de bloquer la construction de la patinoire jusqu'à quelques mois des élections.
    Le résultat, on le connait, une place ignoble, un parking quasiment vide qui auront coûté plus de 20M€.
    Votre action comme opposant, je la critique personnellement parce que vous donnez l'impression de soutenir partiellement l'action du Maire, ce qui contribue à lui donner une certaine légitimité auprès de ses colistiers, qui eux seuls détiennent le pouvoir de le faire partir, au plus grand bien de la population.
    Vous avez soutenu le projet de quotient familial dans les écoles qui a transféré aux familles à revenus moyens la charge qui pesait sur les familles modestes et dont le gagnant final est la commune.

    Donc, noni je ne vous apprécie pas comme politique et ne souhaite pas que vous soyez le prochain maire et pourtant si un bon candidat de gauche se présentait, je voterai pour lui.

    RépondreSupprimer
  13. Pas mal la lettre de la bande des 4 ! Elles l'ont écrite elles-mêmes ?

    RépondreSupprimer
  14. Vésigondin doit être un prof, il est nul en grammaire : la preuve
    "Donc, noni je ne vous apprécie pas comme politique et ne souhaite pas que vous soyez le prochain maire et pourtant si un bon candidat de gauche se présentait, je voterai pour lui."
    Le ba ba de la concordance des temps. Mais peut être que par les temps qui courent, la concordance c'est à mettre à la poubelle !
    Pour votre culture future..
    http://livre.fnac.com/a2793411/Edouard-Bled-Le-Bled-orthographe-grammaire-conjugaison?PID=1

    RépondreSupprimer
  15. @ Edouard Bled

    Tu ferais mieux de la fermer. Je trouve le commentaire de VESIGONDIN pertinent et juste. Alors si il y a quelques imperfections de grammaire, je m'en moque.
    Je partage l'avis de VESIGONDIN sur André Michel qui est un funambule, faisant partie de la gauche caviar, ce qu'il n'assume pas.
    Par ailleurs il n'a aucune vue cohérente sur la politique de la ville. Il tire des bords pour prendre le vent au mieux ...

    RépondreSupprimer
  16. Enfin, la droite sectaire, égoiste, ultra, qui agit dans l'ombre se réveille. Quotient familial, logements sociaux, gauche caviar, et la droite du bouclier fiscal, c'est quoi? Bien triste Vésinet. Il faut éliminer les pauvres, ceux qui votent à gauche, et enfin elle pourra vivre au Vésinet en paix.

    RépondreSupprimer
  17. @Vésigondin 10/4/10 10:24,
    Je cite :
    « ...ma principale critique à votre encontre concerne votre intervention auprès de Madame Ferri vice-présidente du Conseil Régional d'Ile de France dans la précédente mandature, qui a eu pour effet de bloquer la construction de la patinoire jusqu'à quelques mois des élections.
    Le résultat, on le connait, une place ignoble, un parking quasiment vide qui auront coûté plus de 20M€... »

    Maintenant, c'est André Michel qui a bloqué la patinoire...

    Avant, c'était Bonnaure, Jonemann ou Varèse, ou les vieux en général. Ne sont-ce pas plutôt les électeurs – majeurs, pas si naïfs que ça, qui ont choisi en toute liberté d'arrêter l'interminable dérive des coûts?

    Il faut savoir tourner la page … et attendre les prochaines élections sans ressasser indéfiniment.

    RépondreSupprimer
  18. @ anonyme de 10:06

    "L'interminable dérive des coûts" c'est une fable que les gens que vous citez ont fini par faire passer pour la réalité (comme l'illégalité, le manque de concertation, etc.)
    Ce n'est pas "ressasser indéfiniment" que dénoncer ces mensonges, partagés par Bonnaure, Jonemann, Varèse, Michel, et qui n'en demeurent pas moins des mensonges.

    RépondreSupprimer
  19. @ anonyme de 10 06
    je partage votre point de vue.
    Nous avons voté pour avoir une vraie place n'en déplaise aux ex.

    RépondreSupprimer
  20. @anonyme de 17:34
    Parce que vous appelez ça une vraie place?
    C'est du béton, c'est biscornu, le mobilier installé est de si mauvaise qualité qu'au bout de quelques mois il faudrait le remplacer.
    Les tentes installées pour la semaine du développement durable ont été arrachées par le vent, vraiment c'est ce que vous vouliez????

    RépondreSupprimer
  21. Il a fallu garder le beton construit par les ex
    avant le changement de municipalité .que voulez vous helas

    RépondreSupprimer
  22. Commerçant écoeuré11 avril 2010 à 22:31

    A André Michel et les siens
    qui se cachent derrière l'anonymat le 11 avril à 10h06

    Arrêtez votre hypocrisie.
    Vous n'êtes qu'un petit manipulateur qui n'a d'autre objet que de créer la zizanie dans le camp d'en face.
    Et je dois dire que dans certains cas vous y arrivez fort bien.
    Madame Keramane avait confirmé en 2008 que vous aviez bloqué la subvention de la région pendant 18 mois.
    Alors arrêtez de jouer maintenant à l'innocent.
    Vous partagez à part égale avec Monsieur Varèse la responsabilité du gâchis des 20 millions d'euros.
    C'est pour cela que vous lui tendez la main aujourd'hui. Vous essayez de lui donner un beau rôle en faisant croire que tous ses problèmes seraient uniquement liés aux incompétents qui l'entourent.

    Mais vous êtes tous des incompétents et vous le premier.

    RépondreSupprimer
  23. L'anonyme de 10:0612 avril 2010 à 09:55

    C'est trop drôle : je voulais juste savoir si la blessure saignait encore chez les nostalgiques de la patinoire enterrée, enterrée par les électeurs.
    Je n'ai pas été déçu : quel déluge de réactions !
    PS : Erreur de diagnostic ; je suis politiquement très loin de M. André Michel

    RépondreSupprimer
  24. Robert Varèse est le maire légal. Il n'est plus le maire légitime. Aurait-il le courage de retrouver sa légitimité par le referendum?

    RépondreSupprimer
  25. Cé la lutte Finale12 avril 2010 à 14:25

    P.S. comme P.S....André Michel est l'âne à la carotte ! Varèse devrait le prendre comme attraction pour faire faire le tour des Ibis aux enfants, le mercredi !!

    RépondreSupprimer