18 avril 2010

Les tontons flingueurs !


Le tribunal de Versailles a eu la main lourde. Varèse tenu de réintégrer les fonctionnaires et leur présenter ses excuses !

Le jugement d’une rare sévérité frappe le
p’tit Robert, l’édile qui se targue d’œuvrer dans la légalité. Quel camouflet, quelle humiliation pour l’OPJ Varèse forcé de comparaitre devant ses juges. Des maires, des conseillers municipaux formant la chambre spéciale du tribunal ont malmené le p’tit Robert jugé coupable d’abus d’autorité.

Ce ne sont pas n’importe quels agents territoriaux dont le p’tit Robert voulait la peau, ce sont les fonctionnaires chargés de
faire respecter la loi, ce sont cinq fonctionnaires de police du Vésinet, que le maire est sommé de réintégrer avec armes (!) et bagages dès lundi 19 avril. Et leur payer leurs émoluments et leurs indemnités.

Bonjour l’ambiance ! La BAC va-t-elle encore devoir mettre de l’ordre chez les poulagas municipaux pour empêcher que la fête ne dégénère dans la maison de campagne du p’tit Robert ? Car plutôt que d’accueillir les policiers et leur présenter des excuses pour les avoir illégalement mis à pied, Varèse a pris du champ. Faute d’avion, faute de canasson, il a décampé sur un rafiot après avoir confié les clés du château Carnot à sa blonde préférée. Blonde qui vient à son tour d’être désavouée par les tribunaux*.

Une pétition demandant la démission du DGS, un syndicat pour réagir aux vexations répétées du frère de Caïn : c’en est trop pour un personnel que le p’tit Robert avait promis de « chouchouter » (sic). Combien de temps Varèse, Vintraud et Weber, les tontons flingueurs du boulevard Carnot vont-ils encore plastronner ?

Qu’attendent les maires adjoints pour imiter les élus de Gargenville qui ont obligé leur p’tit Robert à remettre son mandat devant les électeurs. Dans cette ville sans godillot les élus ont exigé l’élimination d’un cuistre. Le maire s’y étant refusé, ils ont démissionné obligeant à de nouvelles élections.

Au Vésinet, quelle est la légitimité d’un maire élu sur des mensonges avérés, maire sous l’emprise d’un DGS dont les décisions sont jour après jour annulées par les autorités, préfet et tribunaux ?

Seule une démission et de nouvelles élections pourront donner à cette équipe déconsidérée le crédit minimum sans lequel la suite de son mandat ne sera qu’un chemin de croix,

L'article du Parisien : Gargenville sans godillots


* le Conseil d’État juge illégales les restrictions apportées par Mme de Cupper et consort à l’accès aux cantines scolaires.



11 commentaires:

  1. Mouais... Sauf que le grisbi, ils l'ont déjà touché, les s....es.

    RépondreSupprimer
  2. L'amère Lang a laissé le boxon s'instaurer pendant des années au commissariat. Varèse n'hésitant pas à trancher dans le vif, l'a envoyé à l'urbanisme en lui faisant comprendre que si elle ne s'écrasait pas, elle aurait droit au même sort que Chatard.
    Varèse en bon scientifique, coupeur de bateaux ...et de têtes, a décidé de remettre de l'ordre à la PM en envoyant Rox et Rouky.
    Rox le renard espiègle s'est introduit dans le poulailler avec son sourire de façade. Mais les poulets ont bien compris à qui ils avaient affaire et l'ont pris en grippe(aviaire). Ils se sentaient plus en confiance avec l'oie brune.
    Quant à Rouky le pitbull, il fait tellement peur aux poulets que l'absentéisme n'a jamais été aussi fort au commissariat.

    Pendant ce temps l'amère Lang, fidèle à son habitude, va fanfaronner à droite et à gauche, en disant que c'était mieux à son époque.
    Mais elle a la mémoire courte et oublie qu'elle est responsable de ce merdier.

    Mais la PM c'était un amuse-gueule pour elle. Elle va maintenant mettre ses talents de fouteuse de pagaille au sein de l'urbanisme (comme cela tous les vésigondins se rendront compte de ses exploits !)

    RépondreSupprimer
  3. Trop drôle la claque qu'elle a reçu la 1ère blonde. En plus, elle a annoncé aux fédérations de parents d'élèves que le coût des repas était passé de 8,5 euros à 9 euros: trop forte ! dans toutes les autres communes ça coute 6,5€ et on en fait payer environ la moitié aux parents.
    Au Vésinet on fait aussi payer la moitié, mais de 9, pas de 6,5

    RépondreSupprimer
  4. Il faut démissionner Varèse.

    RépondreSupprimer
  5. Que fait la Police ! (la vraie, pas celle qui est à la botte du P'tit Robert ... qui, si je comprends bien, est encore en train de couper un bateau en deux pour l'allonger!)

    RépondreSupprimer
  6. J'vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quat' coins du Vésinet qu'on va l'retrouver éparpillé par petits bouts, façon Puzzle. Moi, quand on m'en fait trop j'correctionne plus : j'dynamite, j'disperse, j'ventile.

    RépondreSupprimer
  7. Le Maire de Gargenville prénommé Pierre, Médecin Généraliste, est un ancien Vésigondin, il est parti du Vésinet, ses études de médecine terminées pour s'installer à Gargenville (78).
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  8. Phénix,

    On peut se procurer une copie de la décision du tribunal de Versailles, pour l'afficher aux quatre coins de notre belle ville (et chez quelques commerçants courageux) ?

    RépondreSupprimer
  9. Est-ce que la croisière du Ti (dé) robeur a été payée par la Ville ?

    RépondreSupprimer
  10. Contribuable en voie de dissociation20 avril 2010 à 08:04

    Encore 4 ans..!

    RépondreSupprimer
  11. Pour la petite histoire et pour en " remettre une couche ", on rappellera que " Les tontons flingueurs " devait initialement s'intituler " Le terminus des prétentieux "...

    RépondreSupprimer