20 avril 2010

Petit Robert mais Grands travaux

Le service de propagande de la mairie a été prié de vanter les réalisations du Ptit Robert ! Hormis la stèle du Cerf et l’enrobage du parking du RER rien, désespérément rien, n’est à ce jour sorti des cogitations varésiennes.

Bernard Conte, le manitou de l’équipement est le premier sur la sellette, Josette Hubert et Nadine Lang ne veulent pas être en reste et ont promis de contribuer.

Nadine va mettre en service les bandeaux de sécurité destinés aux têtes blondes et remisés dans un grenier désaffecté. Ils ont coûté 15.000€ et n’ont jamais été distribués. L’amère Lang a exigé la plus grande discrétion pour mener cette opération. Il ne faudrait pas qu’au dernier moment le frère de Caïn en revendique la paternité.

La Josette ne bouffe plus du curé. On lui a soufflé qu’elle pourrait lever des fonds baptismaux ! La messe de la sainte Marguerite (juin 2008) est loin. L’incroyable muflerie qu’elle avait ordonnancé lui serait pardonnée par l’évêché si elle se convertissait. Faire une collecte pour récupérer des sous et restaurer les vitraux et fresques de la chapelle du Sacré Cœur c’est la mission confiée par Claire Denis à Josette la nonette.

Mais c’est à frère l’Ermite qu’une double page de la Pravda sera consacrée. Il est chargé des grands Chantiers du mandat. Question de survie politique. Son prédécesseur pour n'avoir pas érigé de statue équestre du Commandeur sur la place du marché a été fusillé.

L’annonce est prête, le titre ronflant tout trouvé : "Des grands travaux de voirie au Vésinet !" Bernard n’a plus qu’à valider, mais a-t-il vraiment le choix ? La Wouarie va être rénovée, plus question de parler de rustines ! le p’tit Robert bouche les trous mais ça doit coûter une fortune pour impressionner le gogo.

Alors la rue circulaire, le boulevard des États unis (photo à g.) et l’avenue des pages recevront du bitume liant végétal (sic) ou des pavés de grés (ou de force ?) pour remplacer les banquettes anglaises insupportables aux escarpins de Mr le maire. C’est quand même un sacré chantier ! Pas moins de 600.000€ ( 400 + 200 pour indiquer l’exactitude de nos sources) seront engloutis pour que ces grands travaux de Wouarie soient dignes du Vésinet !

Inutile de lire la prochaine édition de la revue municipale, l’essentiel vient de vous en être révélé.



7 commentaires:

  1. le maire n'a pas hésité à augmenter massivement les impôts pour refaire faire son bureau et sa moquette. Rien n'est trop beau pour Varèse qui fait changer les vitres de la mairie ... on sait qu'il est entouré d'anciens de chez saint Gobain.

    Mais il ne fait rien pour financer la réfection de la Cana et des vitraux de la crypte du sacré cœur. Le père Boulle a émis l'idée de créer une association et de faire une souscription.

    Le maire y est opposé au nom de la laïcité. Mme Hubert ne veut pas déplaire à son mentor...
    alors rien ne se fait.

    RépondreSupprimer
  2. N'accablons pas notre bernache à tort, pas la peine d'en "rajouter une couche" : les brassards avaient été distribués aux élèves mais ceux-ci n'ont pas accepté de les porter.

    RépondreSupprimer
  3. un parent d'élève qui se souvient20 avril 2010 à 13:59

    A anonyme de 13h04:
    Si nous devons l'accabler .C'était évident pour une personne ayant des enfants à l'école que cela ne marcherait pas .Elle a jeté 15000€ par la fenêtre,soit le cout de la mise en place du quotient familial.La "bernache" comme vous dites (qu'est-ce que cela veut dire?) est indéfendable.Gaspiller 15000€, dans une entreprise, c'est la porte.
    Et elle continue
    avec des études de ciculation inutiles alors qu'elle n'a même pas lu ce qui exjste,
    après une gestion de la police calamiteuse,même son Robert l'a relevée,
    avec une gestion de l'ecoquartier qui va à l'enterrement du projet.
    Elle a défendu Foy pendant 7 ans , pour aller avec Varèse aprés et se prépare sans doute à aller avec le prochain.
    Elle devrait se retirer en paix à Madagascar pour le bien du Vésinet et le sien.Faisons une souscription.

    RépondreSupprimer
  4. Interessant: Conte va être l'homme qui met fin aux banquettes anglaises du Vésinet.Pendant que Hubert et son mentor calinent le descendant ddu comte de Choulot, l'autre Conte bétonne les trottoirs.Une jambe en moins ça compte. La gloire ira à ce nouveau conte du Vésinet.Il restera dans l'histoire du Vésinet comme Monsieur Béton.

    RépondreSupprimer
  5. @ l'écolo
    Concernant Mr Conte, on ne pouvait pas dire Mr Maçon, vous avez raison.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens,
    Voilà du béton
    Voilà du béton
    Voilà du béton !

    RépondreSupprimer
  7. Benoit de Choulot - Paysagiste18 mai 2010 à 22:54

    Droit de réponse :
    je ne souhaite pas être mélé à vos joutes Vésigondines, cependant comme "écolo" fait allusion à moi je voudrais faire une petite mise au point : c'est la passion pour les jardins et pour le Vésinet que j'oeuvre et je vous assure que je sais dire les choses quand elles déservent le paysage quelque soit l'interlocuteur. Je serais encore plus désolé que vous si les banquettes Anglaises disparaissaient et si la rigueur dans la gestion du patrimoine vert du Vésinet venait à se relacher, c'est l'atout majeur qui fait de cette ville un exemple mondialement connu.
    Je suis heureux d'être entendu par votre Maire et fier aussi de compter parmis mes proches relation son prédécésseur.

    RépondreSupprimer