28 avril 2010

Sauvez les batraciens !


La municipalité se préoccupe du curage des lacs, des rus et des bassins. Qui s’en plaindra ?

Les riverains de la rivière d’
Outremont qui s’étonnent du sort réservé aux têtards et autres batraciens que l’on jette avec l’eau du bain !

Les rivières sont en cours de décrassage et à mesurer les volumes sortis du lit des cours nécessité faisait loi. Les rivières sont aussi le milieu de reproduction de la faune aquatique dont le développement fait l’objet d’un soin attentif de la municipalité, on ne saurait l’en blâmer.

Un peu de coordination est requis pour réaliser ces deux opérations. La première impose de réduire le niveau des rivières,
pas de les assécher. La seconde requiert une belle eau claire. Si le job avait été confié à une blonde on aurait une explication. Manque de bol, il échoit à un brun, qui plus est à un logicien.

Résultat, on commence par assurer la reproduction des batraciens puis on assèche le lit de la rivière et on laisse crever les têtards que l’on voulait protéger.

Inutile de chercher l’erreur. Au Vésinet comme le sait fort bien le maire adjoint les grenouilles ne manquent pas, il suffit d’aller les repécher dans les bénitiers.


Merci au journal le Monde de reprendre à son compte la croisade pro batracienne de ce blog !
Voir la Une du 30 avril



9 commentaires:

  1. Evoluer en eaux troubles n'est pas le propre (?) des grenouilles.
    Le grenouillage et le crapautage sont deux activités à promouvoir au Vésinet.
    Mettre à sec tout ce qui passe à sa portée, c'est la spécialité de notre Kermit local!
    Croaaa, croaaa, croaaaaaa

    RépondreSupprimer
  2. Le nouveau forage donnant de l'eau gratuite, nous a-t-on dit, on va certainement changer celle des lacs, rus et bassins deux fois par semaine.

    RépondreSupprimer
  3. Recette de la bouillie à la Vésigondine :
    Prenez un dossier simple (*)
    Prenez une équipe motivée et compétente (ou l'inverse)
    Mélangez et vous obtenez l'onctueuse bouillie à la Vésigondine !
    (*) On peut aussi bien prendre un dossier lourd ou complexe. Dans ce cas, prévoir un temps de mélange plus long et le recours préalable à consultant extérieur.

    RépondreSupprimer
  4. Il était une fois...une grenouille qui se prénommait "la Blonde" et qui voulait se faire aussi grosse que Le bœuf....Vous connaissez la suite ?...

    RépondreSupprimer
  5. Fatiguant ces articles qui critiquent tout. Phénix sait tout sur tout, il intervient même sur la reproduction des batraciens. Rien, absolument rien n'est à sa mesure, emporte son adhésion. Qui à dit vieux con.

    RépondreSupprimer
  6. Le Batracien Varèse, membre éminent de l'UMP et chantre de l'orthodoxie financière des communes va être montré en exemple par ses pairs :

    "Le rapporteur général du Budget Gilles Carrez (UMP) a prôné le gel de la dotation annuelle de l'Etat aux collectivités (communes, départements, régions), soit environ 50 milliards d'euros annuels, en préparant jeudi la conférence sur les déficits prévue à l'Elysée le 20 mai.

    "L'Etat avec tous ses déficits ne peut plus assurer l'indexation (sur l'inflation) des dotations dans les prochaines années", a expliqué M. Carrez à l'AFP, confirmant des informations des Echos.

    "A partir de là, il faut que les collectivités locales s'adaptent", a-t-il poursuivi en suggérant plusieurs pistes.

    "On peut accentuer la péréquation entre collectivités pour traiter les cas les plus difficiles", selon le député UMP, dans une allusion à l'écart de ressources fiscales entre les communes.

    Pour les départements, qui financent de nombreuses dépenses sociales (handicap, dépendance des personnes âgées...), M. Carrez mise par exemple sur "la réforme de la dépendance qui sera inscrite à l'ordre du jour".

    "A titre personnel", M. Carrez trouve "anormal d'avoir supprimé la reprise sur succession dans le cadre de l'aide personnalisée à l'autonomie (APA) en 2001". Il s'agissait, au moment du décès et de la succession, de reprendre une partie des aides sociales versées au défunt sur son patrimoine s'il en avait un.

    Par ailleurs, M. Carrez met en garde l'Etat sur deux points: qu'il "s'interdise de faire des transferts rampants de dépenses" aux collectivités ou d'"imposer aux collectivités des normes de dépenses".

    RépondreSupprimer
  7. Demain, 30 avril :

    A la saint Robert,
    Si tu ne sais pas quoi faire,
    Paye tes impôts et expère !

    RépondreSupprimer
  8. http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/04/29/une-journee-mondiale-pour-sauver-les-grenouilles-de-la-disparition_1344628_3244.html

    RépondreSupprimer
  9. @ Anonyme de 14 : 36

    Phénix est certainement aussi incompétent en reproduction de batracien, que Varèse et ses guignols le sont pour la gestion de la ville du Vésinet.

    Phénix nous fait souvent rire, Varèse jamais !

    RépondreSupprimer