18 mai 2010

Avatar de star

Gracile, un rien juvénile - non, marcel Aymé ne s’en est pas inspiré, elle c’est plutôt coco fraise - et tellement distinguée quand elle grimpe 4 à 4 le perron du château Carnot ! C’est la plus cultivée des groupies du p’tit Robert. Et dieu sait si l'oxer est haut placé. Cultivée ne veut pas dire civilisée : aurait persiflé monsieur de Parmentier.

Rigoureuse et opiniâtre, loin de tout "aspect " (sic) partisan, portant haut la "chose
culturelle" (resic). Qu’attend-on pour lui offrir un Petit Robert, son sabir gagnerait à s’enrichir !

Tout un encart lui est consacré dans la livraison de mai de la Pravda vésigondine, même que le thuriféraire de service a du se réfréner pour donner dans la sobriété. Son panégyrique sorti tout droit d’un tract du parti communiste est à l’unisson de ce gamin stylisé sur les affichettes qui ornent les murs de la ville.

Il fallait oser transformer la revue municipale en organe de propagande servile !

Eh bien Varèse l’a fait.


8 commentaires:

  1. Oui, et alors ? Où voulez-vous en venir ?

    RépondreSupprimer
  2. @ anonyme de 17:32

    Et alors ?

    3 pages creuses à la gloire de Josette et de ses remarquables actions !

    RépondreSupprimer
  3. Retenez ,lecteurs de ce blog ,la prochaine tenue du premier salon des Arts du Vesinet le Samedi 29 Mai 2010 sur la place du marché de 10 heures à 19 heures.Ce salon permettra aux artistes Vesigondins de proposer leurs oeuvres à leur concitoyens . Venez nombreux en famille avec vos amis decouvrir et gouter par vous mêmes une production de très grande qualité. J'en profite pour remercier la mairie et josette Hubert qui ont initié ce beau projet.
    C'est une action à remarquer.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme de 18:40

    Et alors, et après, que proposez-vous ?

    RépondreSupprimer
  5. Vous avez la mémoire courte. Depuis sa création le bulletin, la revu, le magazine (quel que soit son nom) a toujours été critiqué, apparaissant "l'organe officiel" de la mairie.
    Et alors ?
    Que peut-il être d'autre ?
    Là où le bas blesse, c'est lorsque les thuriféraires tirent à la ligne dans la dithyrambe, faute d'avoir plus à dire.

    RépondreSupprimer
  6. Soucis esthétiques de Phenix: dans la première version (collector) de ce billet, les personnages des illustrations se tournaient le dos.
    Et hop (comme dirait Achille Talon), voilà-t-y pas que le gamin corne aux oreilles du canasson !

    RépondreSupprimer
  7. @ Anonyme de 20h52
    Oui vous avez raison, la revue de Varèse a toujours été critiquée. Mais avouez quand même qu'il a commencé très fort avec son premier édito dans lequel il clamait :
    "C'est en apprenant à voir l'Autre que l'on peut commencer à le comprendre. Pour ce qui est du temps d'agir, je parle de l'action réfléchie, il doit venir ensuite en maîtrisant nos passions.
    Personnellement, je me sens en harmonie avec les éléments, avec le cosmos, mais cela suppose de perpétuels efforts sur soi-même."

    Comment voulez vous ne pas être critiqué en commençant avec un tel délire !

    RépondreSupprimer
  8. Mais la Josette est comme le reste du Conseil, elle sucre ...., ne se rend pas compte du ridicule et fait ce que le chef lui dit de faire, quelle noble mission !

    RépondreSupprimer