30 janvier 2012

Augmenter le COS : pas très sioux !

En l’absence de M. le maire à l’étranger pour affaires le Vésinet ignore dans quel sens la balance penchera. Myard a pris ses distances avec ce projet sans convaincre, puisque les maires ont toute latitude pour rester « hors la loi ». Sa posture de pure forme n’impressionne personne !

Tout n’est pas à jeter avec cette proposition !

Même au Vésinet locataires et propriétaires peuvent trouver mérite à cette loi. Les premiers escomptant une baisse – lointaine – des loyers – les seconds capitalisant sur l’augmentation de leurs droits à construire. ... le potentiel fiscal de la ville s’en trouvant accru corrélativement.

Les fraudeurs peuvent même envisager une régularisation, les sans abris sortir enfin des foyers en se faisant attribuer un logement social. Quant aux fils et filles de famille, sous réserve d’avoir fait électricien, ou plombier, ils ont un avenir assuré grâce à l’explosion des chantiers de construction.

Si l’avenir se peint en rose, pourquoi le blog rejette-t-il clairement cette disposition ?

Densification : telle est la finalité de cette loi, du moins sa conséquence si telle n’était pas l’intention du président. Hors s‘il est un phénomène que tous souhaitent repousser aux calendes grecques, c’est bien l’urbanisation outrancière de la boucle de la seine. Les infrastructures préalables à l’augmentation du nombre d’habitants ne seront jamais au rendez vous des 3 ans.

Que ce soit par l’extension du pavillon des quartiers nord du Vésinet, par le comblement des créneaux R+2 et R+3 du centre ville, par la possibilité offerte d’agrandir la prestigieuse villa du Vésinet sud ou par le gain de 10.000 m² de SHON sur les terrains de l’hôpital ( 35.000 m² actuellement autorisés multipliés par 0,3) des nouveaux habitants occuperont les espaces ainsi construits.

Quels équipements collectifs, quels services publics seront mis en place pour permettre l’intégration des migrants ? On peine à estimer le nombre théorique de « lits » supplémentaires pouvant être créés. Au doigt mouillé on dirait plus de mille, sous réserve que l’autorisation cesse à l’issue des 3 ans...

Au delà de la protection anachronique d’une réserve d’indiens, il ne paraît pas très sioux de densifier la boucle – et plus particulièrement le Vésinet - sans s’en être donné les moyens !


10 commentaires:

  1. du charabia, cet article non signé. De plus ce n'est pas un inconnu d'il y a 3 semaines, muet depuis 4 ans qui va fixer tout seul la suite à donner à cette idée saugrenue.

    RépondreSupprimer
  2. Commençons par faire dans l'ordre.
    Attendons de voir ce que propose le PLU.
    Si le futur PLU augmente les COS de 30% ET Sarkozy ce COS PLU de 30% alors on aura à terme un +COS de 70%.
    On doublera quasiment le bati vésigondin.
    Ou alors diminuons les futurs COS du futur PLU de 30% et alors nous resterons sur la même densification qu'actuellement.
    Qu'en pense Mr Fiquet?

    Cette époque est intéressante qui ne veut plus tenir compte du gratuit. On ne peut pas gagner d'argent avec le gratuit.
    Je pense que si!!
    Coupons les chênes du Vésinet et vendons le comme bois de chauffage; on améliorera les finances communales.
    Supprimons les pelouses , on économisera sur les frais d'entretien.

    RépondreSupprimer
  3. M.Fiquet, il s'en fout très certainement, il habite à Montesson et ne supportera pas les conséquences de ses actes. Un peu de déontologie aurait du le conduire à s'abstenir de tout rôle au Vésinet à défaut de démissionner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mme Lang est aussi citoyenne malgache : personne n'a prétendu lui interdire de s'intéresser au Vésinet. M Fiquet est inscrit sur les listes électorales de la ville et sur le rôle de la commune ... où est le problème ? Il est moins dangereux que Mme Morel, salariée de la ville voisine et très proche du maire de Montesson, dont elle épouse toutes les thèses.

      Supprimer
    2. Certes, Monsieur Fiquet agit en toute légalité. Mais quel est son intérêt réel (moral ou matériel ?) à s'occuper du Vésinet ?

      Supprimer
    3. Le Fric

      C'est chic

      Supprimer
  4. En fait, la question que certains se posent, c'est pourquoi, habitant à Montesson, monsieur fiquet participe à la vie municipale du Vésinet. C'est assez particulier comme situation. Pour quelle raison, quel intérêt, quelle motivation?

    RépondreSupprimer
  5. Sur ce point, je ne vous suis pas. La domiciliation n'est pas un gage de motivation ou d'intérêt quelles que soient les fonctions exercées. Dans le cas contraire, tous les vésigondins seraient-ils compétents? et pourtant, c'est bien ce que dénonce les commentateurs de ce blog, la confusion entre intérêt personnel et compétence.

    RépondreSupprimer
  6. Moi, je m'en fou ! je vais faire mon marché à CHATOU !!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  7. FOUTONS LA PAIX A CE VESINET TANT CONVOITE QUE LES AUTRES EN FASSENT AUTANT ?C EST 30 ANS DE MA VIE QUI EST SALI A CHAQUE ATTAQUE ...RAS LE BOL IL Y A BCP D AUTRES PBS DU RESTE A REGLER ...A BONS ENTENDEURS

    RépondreSupprimer