16 mai 2012

Nabila : l’heure du choix !

Pour Nabila Kéramane c’est la chance à ne pas manquer ! Cécile Duflot, sa grande « copine » (voir photo) est ministre du logement.

Devant Nabila s'ouvre une opportunité comme l’Histoire n’en repasse jamais. Un choix cornélien dont le Vésinet est l’enjeu, conséquence du mandat calamiteux de Robert Varèse !

Plutôt que de ficeler le PLU dès son arrivée et gérer l’opération Terrains de l'hôpital en régie, - comme l’opposition de droite (UPA) l’exigeait, Varèse – et Mme Lang – qu’il faut loger à la même enseigne - n’ont eu de cesse de donner des gages au préfet, rêvant d’une rose à leur boutonnière. Varèse finira penaud, forcé à la démission pour éviter la mise sous tutelle de la ville, elle sera éliminée par les félons qu’elle croyait maîtriser.

Conséquence : à ce jour l’État est encore propriétaire et peut à loisir exiger de modifier le protocole, comme la ville l’avait obtenu arguant du statut imprécis du bâtiment la Clé.

L’ E
tat propriétaire des terrains de l’hôpital peut encore tout changer, y compris le SHON du projet. (35.000m² et 450 logements) et revenir au projet initial qui prévoyait – non pas 600, mais 1200 logements.

Un petit mot glissé par Nabila dans le creux de l’oreille de Cécile, et Mme le ministre d’un trait de plume impose la construction des 1200 logements au sud du Vésinet, genre Villeneuve St Georges dont elle est l’élue.

Nul ne devra s’en plaindre, et surtout pas les élus du RPV, ni Mr le maire, ni l’avocaillon montessonais qui n’ont jamais contesté les choix du p’tit Robert. Le quel p’tit Robert n’accrochera jamais rien à sa boutonnière et aura ruiné le Vésinet, avec la complicité des élus du RPV.

Mme Kéramane doit décider avant fin juin ! Veut-elle lancer sa carrière et se faire mousser auprès de l’ex patronne des Verts, ou préfère t –elle protéger le Vésinet ?

Rarement élue aura dans sa carrière fait face à une telle responsabilité.


19 commentaires:

  1. Peut-on parler de tout ? Dénoncer les errements de Varèse en donnant des idées à ses adversaires est ce bien judicieux ?
    Ne vaut-il pas mieux se taire que de mettre sur la place publique une option - bien réelle - mais catastrophique pour le Vésinet ?

    Phénix, il est irresponsable de faire le jeu des socialistes qui espèrent la densification du Vésinet en faisant la publicité d'une écolo qui ne s'est jamais intéressée à la vie municipale.

    RépondreSupprimer
  2. Leur "philosophie" les humains, superposés dans des immeubles "cages à poules" et le maximum d"espace pour les lapins ou autres bestioles !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Phénix.
    Il est effectivement intéressant d'opposer la possible vision des verts pour ce projet à la ruine réelle du Vésinet par des élus qui se croient tous sortis de la cuisse de Jupiter.
    A force de ne rien faire, ou d'accepter sans réagir l'inacceptable, les équipes (passées ou présentes) au pouvoir au Vésinet ont fait plus de mal à la ville que ne le fera un projet révisé des terrains de l'hôpital.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. révisé dans quel sens ? A la hausse ? 1200 logements sociaux (ou pas, d'ailleurs le problème n'est pas celui-là mais plutôt celui de la densité) ?

      Si la municipalité était de gauche, les verts loueraient ce cadre de vie qui a su préserver et bla bla bla...

      Dans le cas présent les pelouses leur font les yeux doux et ils rêvent de les bétonner ! Il faut protéger les bestioles, les humains s'adapteront : un mur végétal par-ci, 3 cactus sur un balcon par-là et hop le tour est joué pensent-ils !

      Supprimer
  4. Et si on construisait des HLM en plein centre-ville ? Ce serait une manière plus efficace de protéger ces beaux espaces verts que représente le Parc de l'Hôpital. Non ?

    RépondreSupprimer
  5. 20 millions de dettes pour n'avoir aucun équipement public! Quel succès. N'importe quel individu, même ayant quinze ans d'âge mental, est capable de faire mieux ...

    RépondreSupprimer
  6. Keramane n'est rien et n'intéresse personne au Vésinet...
    Avec 2,2 % : Quel pouvoir ????
    Je crois que Phénix n'a rien à écrire en ce moment !!!

    RépondreSupprimer
  7. Phénix est fatigué...
    A quand la retraite au Vert ?

    RépondreSupprimer
  8. Bien entendu ! Il vaut mieux ne parler que de la MJC, étriquée, dépassée, mal placée,à l'agrandissement digne d'une politique du 19ème siècle, sur la base de marchés illégaux, défendue par des élus n'ayant aucune légitimité ...

    RépondreSupprimer
  9. Autoriser 1200 logements dans le Parc de l'Hôpital permettra d'en envisager
    24000 dans le Parc de Versailles.

    RépondreSupprimer
  10. à anonyme du 17 mai-12h23. Phénix n'est pas fatigué. Il courtise le maire. Le blog a perdu tout intêret.

    RépondreSupprimer
  11. Il est exact que l'on croise beaucoup Phénix du côté des Charmettes. Beaucoup plus que le Maire qui y habite...

    RépondreSupprimer
  12. Olivier Préaudat18 mai 2012 à 19:12

    Sans doute l'opportunité qui se présente à Mme Keramane n'est pas de choisir entre 450 et 1200 logements, mais au contraire de s'assurer localement que ce projet sera exemplaire.
    Cécile Duflot est ministre du logement, certes, mais aussi élue EELV.
    La mairie serait bien inspirée d'associer de très près Nabila à ce projet encore en construction, au sein duquel elle pourrait apporter une caution "écologique" et aider la ville à trouver les moyens financiers de cette exemplarité.
    L'histoire et la particularité du Vésinet lui donne l'opportunité de faire de l'éco-quartier une vitrine unique de ce que peut être l'Habitat Vert, dans un environnement Vert. Et pourquoi pas, pour cela, réduire à cette occasion le nombre de logements prévu. En tous les cas ne pas l'augmenter.
    Voilà une possibilité pour Mme Keramane d’avoir une véritable implication locale, à condition que les élus en charge de ce dossier, qui ne sont pas de son bord, soient aptes à dépasser les clivages politiques.
    Le Vésinet le vaut bien et l'écologie ne doit pas être de droite ou de gauche.

    Nota: Dans un autre registre, un bon point à l'équipe municipale qui a décidé de prolonger le bail du centre médico-psychologique du Vésinet en y associant un loyer de 3000 €/mois (Ce qu'avait toujours accepté la direction de Théophile Roussel).
    Phénix n'en a pas fait écho, mais c'est sans doute par peur de réflexions de certains qui lui soupçonnent des accointances avec l'actuelle municipalité.

    RépondreSupprimer
  13. Donc on en déduit, Monsieur Préaudat, que vous vous chargez de cirer les pompes du nouveau maire quand vous estimez que Phénix ne les a pas fait reluire suffisamment.

    RépondreSupprimer
  14. Cet article occulte la réalité pour que le maire se donne seul le beau rôle. Il avait approuvé le départ avec toute une équipe autour de lui.

    RépondreSupprimer
  15. Zavata est au Vésinet et Phénix se tait!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Depuis quelques années, les représentations ont lieu tous les jours !!

    RépondreSupprimer
  17. Je n'arrive pas à comprendre comment notre député a pu soutenir les propos repris dans cet article, une idée Phénix?
    http://realinfos.wordpress.com/2012/05/08/lump-sattaque-aux-associations-de-lutte-contre-la-corruption/

    RépondreSupprimer
  18. Et voici programmé le grand spectacle "marionnettes show". Ne le ratez pas.
    Qui dira qu'il n'y a pas d'activité!

    RépondreSupprimer