19 juin 2012

L’affaire de trop !

Conte et Potier s’attaquent au blog !

Aujourd’hui le parangon de vertu, le nicomaque de l'éthique, et son compère l’octogénaire portent plainte contre l’auteur de ces lignes en faisant appel à l’argent public, détourné de son usage exclusif : l‘intérêt général.

Exhumeraient-ils la vieille affaire de Barcelone pour obtenir des dommages et intérêts et s’en mettre plein les fouilles ? Ils sont trop honnêtes, trop intègres pour l’avoir envisagé.

L’homme de l'eau et son complice ne supportent pas les informations que le blog a rendu publiques. Ainsi le rachat par la ville à la Lyonnaise des lacs et rivières pour refourguer le contrat de gestion et d’entretien de ces lacs et rivières à cette même Lyonnaise : cherchez l’erreur ?
Ainsi l’autorisation donnée à des potes d’exploiter le lac de la Station en bafouant tous les engagements déjà pris vis a vis d’une autre association. Ça fait-je beaucoup !

Ce sont deux décisions parmi tant d’autres de nos deux larrons.

Tenter de se refaire une virginité en faisant condamner Phénix, c’est une chimère. Il y a des lambeaux d'hymen qu’aucun tribunal ne pourra raccommoder même en se payant, par contribuables interposés, l’avocat de la ville.

Oublieraient-ils que les scuds ne demandent qu’à rester au silo, que certaines vérités sont mieux cachées qu'exposées ou imprimées ?

Quant aux promesses du "nouveau" maire – de cesser le harcèlement de ce blog - elles sont encore bafouées !


11 commentaires:

  1. Est-ce que la mairie peut arrêter de gaspiller notre argent? si le blog les dérangent ils n'ont qu'à ne pas le lire.

    Et puis si le blog détient des informations d'ordre juridique, il n'a qu'a saisir la justice, et lancer une cotisation sur le net pour financer les frais d'avocat, et je serais certainement un des contributeurs

    Mais se chamailler sur des bisbilles est ridicule, et ça devient pathétique quand c'est avec notre argent !

    RépondreSupprimer
  2. Mais ça continue encore et encore,
    C'est que le début,d'accord, d'accord !
    ...
    C'est toujours le même film qui passe ....
    (F. Cabrel)

    RépondreSupprimer
  3. De toute façon, B2C, CONTE, POTIER et Cie ne sont pas représentatifs du Vésinet. Ils sont là par accident. Et ils disparaîtront aux prochaines élections car ils n'ont rien à proposer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas représentatifs, peut-être.
      Malheureusement, en attendant, ils agissent (sévissent ?) et pas forcément dans le bon sens.

      Supprimer
  4. "Monsieur Conte se la raconte, Monsieur Potier bientôt dans le pot quant à B2C c'est une équation aritmétique inexistante"...

    RépondreSupprimer
  5. Tondu et toujours pas content20 juin 2012 à 16:56

    Epigones du Grand Gourou, n'auront pas trouvé de meilleure usage de ce qui leur reste de temps et de notre argent.
    Nuls ils étaient, nuls ils sont, nuls ils resteront!

    RépondreSupprimer
  6. Attention PHENIX, dans votre article il y a à boire et à manger...

    Pour info la décision de confier l'entretien des lacs et des rivières à la Lyonnaise dans le même temps que la Lyonnaise était choisie comme concessionnaire de la distribution de l'eau est une décision de la précédente mandature (juillet 2005 si ma mémoire ne me fait pas défaut).

    Elle résultait d'un changement de la Loi qui, dans un souci de transparence, ne permettait plus ce qu'il se passait auparavant, savoir un entretien par la Lyonnaise sans contrat dans le cadre de sa concession.

    En revanche on ne peut que regretter que cette prestation qui coûte désormais quelques 150.000 € par an à la Ville ne fasse pas l'objet d'un suivi efficace avec éventuellement menace de suspension du contrat d'entretien si la Lyonnaise ne réalise pas sa prestation de façon satisfaisante.

    Pour ce qui concerne le droit attribué à une association de pêcher dans le lac de la station, méfions nous de ne pas être les victimes de manipulations ou de désinformations...

    Certains membres de l'association "Epuisette du Vésinet" déclarent à qui veut les entendre que l'association concurrente "Ecole de Pêche DELANNOY" percevrait des sommes indues et que certains de ces bénévoles seraient rétribués...
    École de pêche s'en offusque et affirme qu'il n'en est rien !

    Devant une telle controverse attendons que les choses se clarifient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Bécue, si je me trompe pas vos enfants sont adhérents à l'Ecole de pêche Didier Delannoy ? Le problème ne se trouve pas dans les finances de cette association mais dans le fait que le lac de la station ne peut être pêchable.

      Supprimer
    2. M. Bécue, si je ne me trompe pas, vous étiez conseiller municipal en 2005, donc vous avez voté la délibération liée à la lyonnaise des eaux.
      Donc, c'est pour ça que vous avez perdu les élections en 2008. Fallait laisser la lyonnaise des eaux tranquille.
      Et vos enfants, n'est-ce pas M Bécue vos 12 enfants ? Savent ils réellement pêcher ? Avez vous eu le temps de leur enseigner l'art de pêcher? Je vous le demande dans les yeux M. Bécue !
      N'aurait il pas été préférable de n'avoir que 6 enfants et consacrer à chacun d'entre eux 2 fois plus de temps pour pêcher dans les lacs du Vésinet ?

      Supprimer
    3. non, ce ne sont pas 12, ce sont 24, ou plutôt 48 je ne me souviens plus très bien !!!

      Supprimer
  7. Surtout pourquoi privilégier cette école de pêche que l’association centenaire ? J'ai parlé avec leur Président M. Gripois dimanche dernier, il n'a fait pas allusion à ce que vous dites M. Bécue se sont surtout certains élus.... M Gripois est dans la même optique que M. Lamandé (voir article du Parisien) c'est à dire trouver une solution qui convienne à tout le monde.

    RépondreSupprimer