3 juin 2012

MJC : « the place to be »


C’était le hot spot de la dernière nuit vésigondine, the place to be !

Le président Saillant n’a pas ménagé ses efforts et le résultat fut à la hauteur de son investissement : brillant.

Il n’en manquait qu’un, mais tous les autres y étaient. Avec leurs sourires coincés, leurs airs compassés, leurs silences gênés, leur regards fuyants, leurs mines constipées.

Citons les en désordre, Bel le conseil général déchu, venu en qualité de maire de Montesson, tint-il à préciser, Myard le député en campagne accompagné de son fidèle lieutenant, Gournac le sénateur très en verve, Mr l’Ex aux rancœurs tenaces, les adjoints Conte et Potier, Mme Hubert, les conseillers Jonemann et Michel et une élue régionale candidate au poste de député de la 5 circonscription : Mme Vitrac Pouzoulet ! sans compter tous ceux qui comptent pour les amis de la MJC dont la liste serait trop longue à consulter.

Il n’en manquait qu’un !

En cette période délicate pour cette maison, l’absence du premier magistrat sonnait comme un désaveu pour cette institution. Même si cette interprétation peut être contredite
par l’intéressé, il était patent qu’il avait au même instant d’autres priorités. Non pas comme le 8 mai où il était retenu sur un autre continent, mais samedi 2 juin, monsieur le maire était au Vésinet.

De l’omniprésence de ses prédécesseurs à la généralisation de la vacance il doit y avoir un juste milieu. Mr le maire peut s’interroger sur le bien fondé du projet de nouvelle MJC, sur son niveau de priorité, sur la capacité de la ville à le financer, mais il doit savoir qu’il ne pouvait envoyer pire signal à ses dirigeants que sembler indifférent à leurs préoccupations.

Si dans son entourage personne n’a eu le courage de le lui rappeler, il trouvera ici la synthèse des propos qui se tenaient lors de cette soirée qu’il avait décidé de snober.


10 commentaires:

  1. ça a l'air de vous surprendre, quand il n'était "que " conseiller municipal, les affaires de la commune ne le concernaient pas beaucoup: il n'assistait que très exceptionnellement aux conseils municipaux! Pourquoi aurait-il changé subitement ?

    RépondreSupprimer
  2. Intéressant en effet... et après on s'étonnera qu'au chateau circule des bruits que le maire n'est plus maire et qu'il a donné les clés à Mme Morel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... qui les a données à BEL ....

      Supprimer
  3. Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des c...3 juin 2012 à 17:54

    Samedi 2 juin matin : fête de l'école des Merlettes. Bastard absent
    Samedi 2 juin après-midi: 50 ans de la MJC. Bastard absent
    Dimanche 3 juin: fête de l'école Jeanne d'Arc. Bastard absent

    A chaque fois, une Gattaz, un Conte ou une Hubert raconte que le maire est en voyage. Messieurs les adjoints, votre tâche est suffisamment difficile pour ne pas l'alourdir: arrêtez de protéger le maire en racontant des âneries.
    Ne vous déconsidérez pas davantage. On n'est pas dupe.
    Bastard a déjà tourné la page ...

    RépondreSupprimer
  4. Les petits privilèges de certains Vésigondins /

    50 ans de la MJC ...AH bon !!!

    Où est-ce mentionné ????
    Ni sur le site de la Mairie, ni sur le site de la MJC, ni dans le magazine provocateur du Bureau Municipal ctte manifestation se trouve indiquée.

    Il faut croire que Le Vésinet n'appartiendrait qu'à une caste !!!

    Quand on les voit : décatis, soumis, vassaux, inutiles et pique-assiette, on sait pour qui il ne faudra pas voter lors de prochaines élections.

    Quand au Président de la MJC, il déçoit beaucoup en se prêtant à cette mascarade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La MJC avait invité ses adhérents, ses animateurs et quelques anciens ayant beaucoup œuvré pour cette association. Ma fille exposait ses travaux réalisés en atelier poterie. D'autres enfants ou animateurs ont chanté. Il est logique d'inviter les représentants des collectivités locales qui participent au financement de cette association.
      Où est la mascarade ?
      Vous auriez voulu y être? Inscrivez vous à la MJC.

      Supprimer
    2. Ah bon! Vous avez de belles oeillères si vous considérez que tous les vésigondins ne participent pas au financement de la MJC. Il n'y a pas de sélectivité dans l'utilisation des impôts !

      Supprimer
  5. Ce n'était pas les invités qui sont en cause mais la chaude amitiés qui règne entre eux! et que venait faire là le maire de Montesson? On le voit partout celui-là. Pourquoi Monsieur Saillant l'a t-il invité? et pourquoi pas le maire de Croissy ou de Chatou? Monsieur Saillant peut-il nous le dire?

    RépondreSupprimer
  6. Mr Saillant a lancé les invitations alors que M Bel était conseil général du Vésinet. C'est es qualité de "personnalité politique" que messieurs Gournac, Myard, Bel et Murez (excusé) ont reçu l'invitation du pdt de la MJC.

    Tout élu invalidé aurait choisi de ne pas paraître marquant ainsi son respect pour les électeurs et la démocratie. M Bel en assistant - malgré son invalidation - à cette cérémonie a montré qu'il en bafouait les valeurs.

    Aucun maire des alentours n'ayant été invité M Bel ne pouvait se prévaloir de son statut de maire de Montesson pour se produire lors de cette soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que les 4 maires des communes contiguës étaient invités, et que 2 se sont excusés, comme
      M. Murez, en plus, invité comme président de la CCBS. Le seul a ne même pas avoir répondu est le maire du Vésinet ...

      Supprimer