15 septembre 2012

PLU : frappé de nullité

Fallait-il aller au cinéma et participer à la grand messe patronnée par le maire pour débattre du PLU ?

Non !

Non pas qu’il faille refuser les concertations, les opportunités d’exprimer son opinion, au contraire comme ce blog en est l’illustration depuis bientôt 6 ans. Tous les sujets y sont débattus, sans craindre les foudres de ceux que la critique insupporte.

Non, mais participer de près ou de loin au processus de mise en place du PLU c’est reconnaître que le bureau municipal issu de la magouille que l’on sait dispose de l’autorité pour lui permettre de détruire le Vésinet.

Alors peu importe les modifications à la marge qu’une contestation dans les règles permettraient d’obtenir, peu importe les grains de sable qui pourraient retarder de quelques mois l’issue fatale, c’est le refus d’entériner un processus frappé de nullité qui doit aujourd’hui prévaloir chez les vésigondins soucieux de protéger leur pré carré.

Et la seule manifestation possible de ce rejet est de ne participer à aucune des phases de soi disant concertation, réunions et autres enquêtes publiques.

Le bureau municipal,
assemblée de badernes grincheuses où les barbons du varésisme moribond côtoient les cyniques auteurs du putsch et les renégates aux ordres du conseiller général, n’a pas la légitimité indispensable à l’établissement du plan qui structurera le Vésinet pour les 20 ou 30 ans à venir.

Sous la dictée du Codra, un triste Trissotin affublé du titre d’adjoint à l’urbanisme sacrifie les fondamentaux qui ont fait de la ville parc une banlieue d’exception. Il s’en tape, il vit à Montesson.

Aucun élu, et surtout pas monsieur le maire, ne peut se prévaloir d’un mandat populaire pour augmenter de 30 à 50 % les droits à construire sur notre commune. Aucun tract d’aucune liste candidate aux municipales de 2008 n’a proposé la densification de notre ville dans les proportions indiquées dans ce plan. Tout au contraire, tous, Jonemann, Michel, Morel et Varèse ont fait assaut de plus-conservateur-de-notre-spécificité-que-moi, tu meurs !

Un bureau municipal de circonstance peut tout au plus gérer les affaires courantes, colmater les nids de poules et veiller à la sécurité des enfants à la sortie des écoles. Il n’est pas légitime pour détricoter le substrat qui depuis 30 ans a assuré le maintient de l’exception vésigondine.

Par décence, par éthique, par respect des codes de la démocratie, les conseillers municipaux doivent se déclarer incompétents plutôt que de livrer la ville aux bétonneurs.


17 commentaires:

  1. Ah que c'est bon le pouvoir, même quand il est illégitime. Tous ces arrivistes arrivés du Bld Carnot se croient investis d'une mission, alors qu'ils ne représentent pas les Vésigondins et que ces derniers ne les ont pas choisis. D'ailleurs leur salade interne est tellement indigeste que personne ne sait vraiment qui commande et pour quoi faire.

    Après ces longues et bonnes vacances, les affaires peuvent reprendre allègrement sous la baguette avisée de Phénix.

    RépondreSupprimer
  2. Ah que c'est bon de relire du Phénix, surtout sur un sujet aussi important pour notre commune!

    RépondreSupprimer
  3. Quelques questions:
    Est il vrai que c'est l'Etat qui a exigé la densification sous menace de rejet du PLU?
    et donc le PLU présenté est le compromis le moins mauvais possible pour les vésigondins?
    est il vrai que l'Etat s'est substitué à la ville comme preempter éventuellement toute propriété en vente et assurer la mise en place des logements sociaux?
    Tout prpriétaire vesigondin va profiter de la manne pour cocnstruire en passant par exemple d'un COS de 0,20 ou 0,30 à un COS de 0,40!!!
    question :au total 'VESINET' cela fait combien de mêtres carres supplémentaires de SHON qui pourraient être construits ?

    RépondreSupprimer
  4. Adieu ville-Parc qui faisait la joie et la quiétude de ses habitants...
    Décidemment quels que soient les sujets, reconnaissons-leur cette capacité à déployer un talent certain pour ne pas dire un don pour tout transformer ....en catastrophe!!!
    Quand auront-ils enfin un peu de courage ou simplement du bon sens pour démissionner tous en bloc et que nos voix portent enfin à la mairie autre chose que ce ramassis de bras cassés incompétents...
    En encore deux ans de mandat, ils ont une autoroute devant eux pour enchaîner les décisions les plus inconsidérées et stupides pour notre ville et accessoirement notre portefeuille.Qu'attend le Préfet pour débarquer tout ce petit monde!!!!Il y a urgence où Le Vésinet risque fort de devenir le "Titanic" des communes des Yvelines...et se vider de ses habitants ulcérés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le prefet a besoin d'eux pour faire passer ce PLU .C'est le PLU du prefet qui ne veut donc pas de leur demission (tu densifies sinon je t'explose)!!!!!!

      Supprimer
  5. Le P.L.U. peut être contesté devant le Tribunal Administratif, à condition que l'Association de SXauvegarde du Vésinet le saisisse. Le Cahier des charges rédigé par Alphonse Pallu et Le Comte de Choulot a force de Loi puisqu'il a été ratifié par le Parlement dans les années 1880.

    Il n'y a pas que les Vésigondins qui profitent des espaces verts communaux, des rueillois et des habitants de Nanterre, viennent aux Ibis en particulier des jeunes de Nanterre emmenés en car de la Ville de Nanterre.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  6. On ne peut pas contester quelque chose qui n'existe pas encore. Il n'y a donc pas de raison de ne pas s'informer sur les travaux en cours. L'heure de la contestation viendra.
    L'Association de Sauvegarde du Vésinet n'existe plus.
    Le "Syndicat des propriétaires" est seul habilité à se référer au Cahier des Charges, document de droit privé qui lie les propriétaires à perpétuité. Mais que fait le Syndicat des Propriétaires. Il est en coma dépassé depuis 30 ans.

    RépondreSupprimer
  7. Heureux que Phènix revienne

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas d'accord avec l'opinion de Phenix évoquant une augmentation des droits à construire de 30 à 50% sur notre commune.En effet, pour la zone UF (zone la plus étendue de la commune et correspond à la ville parc intermédiaire), le COS dans le PLU est de 0,25 et apparaît donc inférieur à l'ancien POS (qui permettait 0,25 + 0,05 d'annexe).

    Je pense que la commune devrait au contraire augmenter le COS en zone UF (ou développer la zone UFb dont l COS = 40%), afin de ne pas geler toute possibilité d'agrandissement pour les maisons se trouvant sur des terrains petits ou moyens.

    RépondreSupprimer
  9. Deux moments importants : le conseil municipal de Novembre où ils veulent faire approuver le projet et si c'est le cas,l’enquête publique du début 2013 où il faudra l'expression des vésigondins.
    Au conseil de novembre les conseillers éternels absents ou disparus oseront-ils donner un pouvoir,si le conseil existe encore?
    Face à ce choix qui fixera l'avenir de la ville,la seule solution digne pour les conseillers présents serait,soit de différer cette décision qui relève d'un prochain mandat pour permettre aux vésigondins de s'exprimer par un vote,soit de démissionner pour stopper le processus. Rien ne presse pour le PLU. Quant'aux logements sociaux, si on réhabilite les immeubles en perdition,si on prend en compte les logements de la ville,si on arrête de faire des immeubles de standing ( 4 en cours),si on revient au % initial pour l'ecoquartier par le biais d'une résidence pour étudiant par exemple,notre % remontera sans massacrer le Vésinet, comme l'équipe au pouvoir est en train de le préparer.

    RépondreSupprimer
  10. Il me semble que c'est une excellente opportunité pour les deux associations vésigondines qui se targuent de protéger Le Vésinet ( Syndicat d'Initiative et de Défense du site et Aménagement et Environnement de la Boucle) pour se manifester!

    RépondreSupprimer
  11. Plus frappés de nullités que le PLU nous sommes!

    RépondreSupprimer
  12. Si j'ai bien entendu les propos tenus lors de la présentation l'autre soir,l'Etat est décidé à faire un exemple en imposant à ses vues à ces égoïstes de richards Vésigondins s'ils persistent à résister. J'ai faux?

    RépondreSupprimer
  13. Une tour de 200 étages de logements sociaux construite sur la surface du Vésinet permettrait de loger toute la population française au Vésinet. Plus de jaloux!

    RépondreSupprimer
  14. à anonyme de 18h11:non vous n'avez pas compris. Les interlocuteurs de notre mairie ont compris qu'ils avaient affaire à des faibles qui ne devraient pas être où ils sont...Ils ne résistent pas,ils courent devant.Seule solution pour nous sauver:les faire partir,mais la place est bonne...et en plus ils dépensent notre argent.Consultants,promoteurs,en avant,votre fortune est faite.

    RépondreSupprimer
  15. messieurs dames vous n'avez encore rien vu quant on sait que ce PLU a été élaborer par une gamine de 30 ans incapable d'écrire son nom sans faute d'orthographe et par une pseudo "chef" du service technique qui se planque toute la journée ça fait vraiment très très peur. attendez donc de voir leur éco-quartier on va beaucoup beaucoup rire j’espère que les élus vont se rendre compte de leurs bévues bien avant que la catastrophe qu'elles préparent arrive

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien de rester vigilant sur les fautes d'orthographe, mais mieux encore d'écrire : "élaboré"

      Supprimer