28 octobre 2012

Armistice : Kersten fait un carton !


Pas d‘armistice au Vésinet pour le 11 novembre. La guerre des mails fait rage suite au carton de Kersten. 

Un simple couac dans le carton d’invitation (ci contre) et la mairie s’embrase.Telle la dépêche d’Ems, le carton de Kesten est une bombe à fragmentation. Des roquets prétentieux, conseillers nauséeux insultent leurs collègues de la même majorité et se traitent de planqués, de pourris, pourquoi pas de collabos !
série mail 1

Mieux qu’un billet, les réactions provoquées par ce carton révèlent l’état de délitement de cette municipalité. 



Qu’un Villatte, absent, taiseux avant d’être démissionnaire se pare des faits d'arme de ses aïeux, qu’un marquis de Chamborant se livre à une infamante digression sur un élu du PS, qu’un Bastard stigmatise des lampistes pour avoir - soi disant - foiré leur carton disqualifient ces élus pour commémorer l’armistice du 11 novembre.

Lang, Chatard, Godest et Vintraud rejoignent A. Michel qui exige des excuses du marquis de Chamborant. Le maire du Vésinet, après le retentissement donné à cet incident, peut-il encore laisser une délégation à un conseiller dont les méthodes nauséeuses indignent dans sa propre majorité ? 

La commémoration d'un moment d'Histoire qui réunit tous les vésigondins ne peut être souillée par la polémique alimentée par Chamborant. Au maire de restaurer la dignité de cette cérémonie en désavouant son chambellan.  

Au risque que nombreux soient ceux qui s'abstiennent de figurer aux cotés du commémorant ?
série mai
 

série de mail 1

11 commentaires:

  1. Désolant mais dans la droite ligne de l'attitude générale de nos chers élus qui font tout ce qu'ils peuvent pour occuper le devant de la scène sans réfléchir un seul instant à l'imbécilité de leurs actes ou de leurs propos! Les exemples sont légions!!!
    Qu'ils fassent tous preuve de courage et qu'ils démissionnent tous en bloc Les deux ans de mandat qui restent à courir sont la porte ouverte encore à trop de décisions stupides qui vont à tout jamais marquer et enfoncer encore plus le Vésinet qui part à la dérive et ne mérite vraiment pas cette cohorte de d'incompétents tous plus dénués les uns que les autres de bon sens et de la connaissance de base des dossiers qu'impose un rôle d'élu! Quel gâchis!!

    RépondreSupprimer
  2. Vilatte doit être à égalité des absences au conseil municipal avec Laffitte.Créhange n'est pas loin derrière.Sur 10 conseils municipaux de Bastard quand on compte sur le site de la mairie,il est venu une fois et il fait la morale.Il n'est pas mal lui aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Le 11 novembre tombé dans l'événementiel, le "bureau municipal" transformé en pétaudière...
    On arrête les frais, ou bien on est maso et on attend mars 2014 pour exiger qu'ils dégagent?
    Sauf erreur, ils continuent à percevoir des indemnités...

    RépondreSupprimer
  4. Souvenez vous, qu'importe le sujet Madame Kersten agit toujours dans la provocation, l'important c'est que l'on parle d'elle !!! une fois de plus le but a été atteint.

    RépondreSupprimer
  5. Le pauvre de Chamborant qui croit indispensable de mettre son grain de sel en faisant la morale, il n'a rien compris aux mails précédents, une fois de plus il est totalement ridicule mais hélas il n'a pas encore compris qu'il est la risée de tout le monde !


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Tous se servent du 11 novembre 1918, de leurs morts, comme prétexte à leurs hobbys politiciens.
      Lamentable.

      Supprimer
    2. Vésigondine écœurée29 octobre 2012 à 13:51

      Déçu de voir ses appels à la démission rester sans effet, Monsieur Michel saisit maintenant une nouvelle occasion de se scandaliser.
      Mais, relisons bien l'avers du carton d'invitation : où y trouver matière à insulte à la mémoire de nos glorieux « poilus » ? Est-ce vraiment la mention (ridicule et naïve) du nom et du titre ronflant de Mme KERSTEN qui attente à leur mémoire ?
      Ou bien est-ce ce vilain mot « événementiel » ?
      Laissez moi rappeler que cet adjectif substantivé, abondamment utilisé par les communicants modernes, ne se rapporte pas exclusivement à la « fête » (des fêtards), mais aussi à tout rassemblement ou cérémonie qui nécessite une organisation ; ce qui paraît être le cas.
      Rien d'insultant pour nos morts dans tout cela. Juste un peu frustrant pour quelques amours-propres d'aujourd'hui.
      De grâce, cessez d'invoquer les mânes de nos valeureux ancêtres pour arbitrer vos querelles d'ego.

      Supprimer
    3. j'ai qualifié de "couac" la puérile récupération par Kersten de cette commémoration. Et nul n'aurait enfourché ses grands chevaux si la responsable du couac avait assumé sa peccadille.

      Las le maire, l’inénarrable Chamborant, et Villatte en ont fait une affaire "d’État". Le premier en imputant l'erreur aux fonctionnaires, le second en se croyant investi d'une mission de salubrité publique pour dénoncer un soi disant complot de la gauche, et le dernier - absentéiste invétéré démissionnaire de surcroit - en se ridiculisant pour avoir convoqué les mânes de ses ancêtres.

      C'est du camp du maire que sont sortis les sarcasmes les plus virulents. Signés Vintraud, Lang, Godest, Beelaerts sans oublier Chatard !

      Avec de tels amis le maire peut s'attendre à des lendemains qui déchantent. Dans cette triste affaire il n'est victime que de lui même.

      Supprimer
    4. Le maire est l'arroseur arrosé !

      Supprimer
  6. Much ado about nothing !

    RépondreSupprimer
  7. à vésigondine de 13h51: allez donc voir comment la ville du Pecq annonce la commémoration.A fouler aux pieds tous les symboles on tombe dans une société sans âme.D'ailleurs le maire n'était même pas là le 8 Mai dernier.Le 11 novembre n'a rien à voir avec la fête de la musique.

    RépondreSupprimer