22 octobre 2012

L19 : En pleine incohérence !



photo : sauver le Vésinet

On nage dans les contradictions. Le maire refuse d’adhérer au PLD car il manque de cohérence, selon le courrier qu’il signe à l’attention du président de la CCBS M. Murez, mais il s’appuie sur les recommandations de ce même PLD pour tenter d’obtenir la modification du tracé de la ligne 19.

Qui a pu pondre un courrier (à gauche) aussi stupide ? Certainement pas le maire, qui est une personne sensée : un stratif de la mairie ou un adjoint qui se met en copie du courrier reproduit intégralement ci dessous ?

La crédibilité du Vésinet n’en sort pas grandie !





A Christian MUREZ
Président de la CCBS

Le 8 octobre 2012


Monsieur le président

J’ai l’honneur de vous informer que lors de sa séance du 4 octobre dernier le Conseil municipal du Vésinet a émis un avis défavorable au plan de déplacement urbain de l’ile de France (P.D.U.I.F) soumis pour avis par le conseil régional ile de France.

En cohérence, le Conseil municipal a également émis lors de la même séance un avis défavorable au plan local de déplacement (P.L.D.)  de la CCBS.

Si la ville du Vésinet ne remet pas en cause les grands principes qui ont présidé à l’élaboration de ces deux documents, elle s’inquiète en revanche de certaines incohérences et du caractère contradictoire entre ces grands principes et leur mise en pratique.

Je ne reviendrai pas sur les motivations avancées par le conseil municipal. Je me permets à cette fin de vous adresser copie des délibérations ci jointes en annexe.

Je souhaite attirer cependant votre attention sur la principale difficulté que rencontre la ville à ce sujet. Le dispositif envisagé par le PLD prévoit en effet qu’en matière de transports en commun par bus une ligne forte a vocation à emprunter un axe structurant. Or le tracé emprunté par la ligne forte n° 19 du S.T.I.F. sur la ville du Vésinet est en totale contradiction avec ce principe, fort cohérent au demeurant pour autant qu’il trouve concrètement son application.

De façon incidente, je me permets de vous rappeler que la fréquentation très modeste de cette ligne par les vésigondins est sans commune mesure avec les nuisances qu’elle leur (procure ?).

Quoi qu’il en soit si la mise en boucle répond en effet à un besoin immédiat il n’en reste pas moins qu’elle ne peut être considérée comme une solution définitive.

Aussi je souhaite que soit engagé dans les meilleurs délais le transfert de la ligne 19 vers la route de Sartrouville (RD 121) et ceci en conformité aux principes du PLD !

Dans le même temps en ma qualité de maire et dans le souci de préserver l’intérêt des vésigondins ainsi que leur sécurité j’envisage par voie d’arrêté municipal de limiter à 8 mètres la longueur des bus empruntant actuellement les rues du Vésinet dans le quartier des Charmettes et des Merlettes. Je tenais à vous en informer

Certain de l’attention que vous saurez porter à la présente, je vous prie de croire, monsieur le président, en l’assurance ma considération distinguée.

Le maire

Copie : De Chamborant

5 commentaires:

  1. Le petit Observateur23 octobre 2012 à 10:32

    Phénix, avez-vous bien lu ce que vous soulignez dans la lettre du Maire ? Où est l'incohérence dans sa lettre ?
    Moi, je lis, d'une part, qu'il y a :
    "...incohérences, et caractère contradictoire, [dans le PLD,] entre les principes et leur mise en pratique",
    et d'autre part que :
    [l'un de ces] "... principe[s] est fort cohérent...".

    Il n'est jamais avancé que les principes, dans le PLD, sont TOUS incohérents, et qu'en particulier le principe selon lequel (je cite) :

    "en matière de transports en commun par bus une ligne forte a vocation à emprunter un axe structurant"

    est un principe de bon sens qui, ajouterai-je, devrait être rappelé haut et fort, quelles que soient les propositions envisagées d'un côté ou de l'autre.

    Voilà ce que je lis, objectivement et sans passion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. désolé de ne pas partager votre analyse.

      on ne peut tout à la fois réfuter un document pour ensuite l'invoquer pour justifier ses contre propositions.

      C'est par principe incohérent. Soit on l'accepte et on rentre dans son cadre, soit on le réfute et on sort du cadre.

      Il faut aussi savoir que l'adjoint Chamborant a invité à plusieurs reprises les riverains à aller manifester sous les fenêtres de M Murez, jugé par lui responsable du choix du tracé. il a même indiqué qu'il les accompagnera pour les supporter.

      C'est incohérent et surtout irresponsable !

      Supprimer
  2. Le petit Observateur23 octobre 2012 à 11:47

    Bien sûr, vous aurez toujours le dernier mot, c'est vous qui êtes aux commandes ! Mais ça ne dispense pas de relire la lettre et d'expliquer comment il y a incohérence à refuser un texte (le PLD) qui est incohérent (il entérine la mise en circulation de gros bus dans des rues étroites et rappelle pourtant la vocation de ces mêmes bus à n'emprunter que des axes structurants).
    Il faut ajouter que voir de l'incohérence entre d'une part ce qu'écrit le maire :
    "Quoi qu’il en soit si la mise en boucle répond en effet à un besoin immédiat il n’en reste pas moins qu’elle ne peut être considérée comme une solution définitive"
    et, d'autre part ce qu'a dit M. de CHAMBORANT en appui à la protestation des riverains ne laisse pas de me surprendre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on est membre, comme l'est Chamborant, de la CCBS on appelle à manifester contre son président ... on démissionne !

      Cette "incohérence" aussi a du vous échapper !

      Supprimer
  3. Je trouve la lettre du maire pleine d'incohérence et de phrases longues qui ne veulent rien dire, pour un communiquant à mi-temps et maire pour l'autre mi-temps ça me déçoit :
    "Or le tracé emprunté par la ligne forte n° 19 du S.T.I.F. sur la ville du Vésinet est en totale contradiction avec ce principe, fort cohérent au demeurant pour autant qu’il trouve concrètement son application."

    RépondreSupprimer