1 octobre 2012

Ligne 19 : passage en force !

Il ne peut plus cacher son empreinte génétique ! L’ADN du maire est copié collé celui de Varèse.

Il cause de concertation et impose sa décision. Face à ce passage en force les riverains sont résolus à afficher leur détermination pour obtenir à minima le retour à la situation d’avant la révolution d’octobre.

Aujourd’hui premier jour du nouveau circuit, les représentants des associations ont bloqué les bus. Demain (jeudi 4 octobre ) c’est le conseil municipal qui sera témoin de leur mobilisation.

la police palabre avec les représentants des manifestants
Souvenez vous du tabac qu’avait fait le p’tit Robert en imposant la réquisition du gymnase Matalou contre l’avis des parents d’élèves. L’image d’un maire cherchant refuge auprès de la police restera gravée dans la mémoire des manifestants ! Un conseil municipal interrompu et un maire déguerpissant sous les huées. C’était une première au Vésinet.

Est-ce un remake que les riverains veulent réserver à son successeur, en invitant toutes les victimes de ce coup de force à venir dès 19h 30 aux abords du château Carnot ?

Ni Bastard de Crisnay, ni le falot Belloc ne brillaient ce matin sur les lieux de la manifestation. Jeudi, il leur sera difficile d’esquiver le face à face avec leurs administrés.

Les journalistes, la police nationale et les pandores municipaux sont déjà convoqués.



9 commentaires:

  1. Ces bus sont conduits par des tarés :
    - passage en force
    - roulent à gauche
    - non respect des priorité
    - téléphonent en conduisant
    - etc...

    Lorsqu'on est en vélo et qu'on les voit/entend arriver, la seule solution est souvent de rouler sur le trottoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vu leur reaction on peut se demander s'ils n'ont pas une animosite anti-bourgeois vesigondin

      Supprimer
    2. les chauffeurs sont tout simplement victimes de "perte d'autonomie" !!!

      Supprimer
  2. Ce matin, jour d'"inauguration" !!, le bus qui passait avenue Kléber à 9h05 s'est arrêté juste après le tournant depuis la rue des Merlettes pour déposer 2 passagers. C'est inadmissible que le bus s'arrête hors des arrêts prévus et qui plus est juste après un virage !! A partir de demain matin, nous allons photographier les bus qui pratiquent cela.

    RépondreSupprimer
  3. La passage des bus allée de la Meute n'existerait pas si "Robert Labraize" n'avait pas mis le feu à la ville. Son passage à la mairie ce fut un peu comme un bus de la ligne 19 dans les rues du Vésinet: Incompatible.
    Par ce tracé, Mr. Bel prouve ne fait pas franchement preuve d'efficacité en divisant la population, en attaquant une ville qu'il ferait mieux de prendre pour exemple dans certaines de ses réalisations "Montessonniaises".
    Tout cela sent le mesquin, la vengeance de basse politique car tout le monde sait très bien qu'il y a d'autres solutions et out ça avec le pognon du contribuable...

    RépondreSupprimer
  4. On dirait un sketch. Le bus passe mais ne s'arrête pas. Service publique pour la communauté, mais pas celle du Vesinet qui en subit les nuisances sans en tirer aucun avantage. Bruyant, dangereux, trajet inutile, épaulé par la marechausse qui ce matin veillait au bon stationnement des voitures pour ne pas gêner le trajet du mastodonte.

    RépondreSupprimer
  5. Quand est-ce que le maire du Vésinet, Mr Philippe Bastard de Crisnay, Maire du Vesinet va -t-il se déplacer le Vesinet Nord pour rencontrer ses administrés et écouter ses doléances ?
    Faut-il que l'on aille le chercher de force pour qu'il écoute ses riverains qui payent des impôts servant à financer le développement de la ville de Montesson ?
    STOP, cela n'a que trop duré !!!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pourrez le voir à la mairie lors du conseil de jeudi, sujet à donner en question diverse au groupe d'André Michel ou à M. Eric Jonnemann. la séance risque d'être animée.

      Supprimer
  6. Ce qui est inadmissible c'est que les gros bus de 110 places ne sont là que parce que Véolia a fourni, depuis le début de la ligne 19, des comptages inexacts ne prenant en compte que les montées dans le bus et pas les descentes du bus.

    RépondreSupprimer