8 novembre 2012

La MJC : un projet encalminé ?

La galère municipale court encore sur son erre,  mais pour combien de temps ?

Un commentateur précisait ici même : dans cette galère les chiourmes dégarnissent les rangs et leurs gardes deviennent inopérants.

Quelque métaphore que l’on file le constat est accablant : la municipalité part à vau l’eau. L'incident du carton de l’armistice, ou l'appel à manifester contre la CCBS lancé par Chamborant pour remettre en cause le tracé de la ligne 19 le mettent en évidence.

Un barreur sans compas, des adjoints déboussolés, des conseillers écartés, un ancien quartier maître occupé à saborder la nef, et l’équipage, quand il n’envisage pas de se mutiner, est prêt à saisir toutes les opportunités pour débarquer.

Cerise sur le gâteau, une adjointe en cheville avec les deux plus importantes associations glisse sur une planche pourrie laissant en plan – pour plusieurs mois - théâtre et maison de la culture, deux des principaux bénéficiaires des subventions municipales. Or les demandes de subsides attendus pour 2013 par leurs dirigeants doivent être soumises avant le 15 novembre.

Pour la MJC nouvelle formule la délibération qui pourrait autoriser le permis de construire n’est pas à l’agenda du prochain conseil, et pour cause : le financement (3 M€) n’est pas bouclé. Le maire avait assuré qu’il ne lancerait l’opération que s’il obtenait au moins 1M€ de concours extérieurs. A ce jour il n’en aurait pas récolté le premier et par les temps qui courent les collectivités censées abonder ce budget ne vont pas se précipiter !

Les opérations de cessions d’actifs sont – espérons le - gelées. La tendance est baissière. Brader le foncier municipal quand on est en fin de mandat ne pourrait qu’exaspérer les électeurs, or la mairie a besoin de céder des bijoux de famille pour financer la MJC.

Quant à affecter le FCTVA (récupération de 600.000€ de TVA afférente aux travaux de la place du marché) au financement de la future MJC, techniquement c’est possible mais politiquement explosif. Puisque le risque d’avoir – dans deux ans - à rembourser cette « avance » est tel qu’en comptabilité privée il devrait être provisionné.

In fine la réalisation de cette future nouvelle MJC, projet dont la gestion est dispersée sur 4 adjoints* qui se vouent l’admiration réciproque que l’on sait, dépend du leadership d’un maire qui ne s'est jamais approprié cette opération !

Autant dire que le projet est bel et bien encalminé.


* Conte, Fiquet, Hubert, Morel

12 commentaires:

  1. Ce serait la première bonne décision de Bastard:mettre fin à ce projet aberrant à cet endroit,voté sous Varèse.

    RépondreSupprimer
  2. Mais ça serait aussi une bonne raison pour se mettre 1700 adhérents à dos, qui sont aussi des électeurs!
    Si Bastard veut sa manif "Matalou", il n'a qu'à décider de tout arrêter.

    RépondreSupprimer
  3. Au fait, des nouvelles de Robert?

    RépondreSupprimer
  4. M.Saillant était contre:devenu président,il est pour.M.Fiquet était contre:devenu adjoint urbanisme,il est pour,Mme Morel était contre:devenue adjointe finances, elle est pour.

    RépondreSupprimer
  5. Ah ah ah !!! Anonyme de 18h55 ... avant que les adhérents manifestent! C'est un doux rêve irréaliste au Vésinet. Peut-être que les adhérents venant de communes voisines et instrumentalisés par des "tourne ta veste et ton logis" comme Fiquet et Morel pourraient venir se plaindre . Mais bof, bof, bof. Il y a vraiment des sujets plus importants et plus sérieux à traiter.
    Quant à Saillant ... il n'est pas à une trahison près.

    RépondreSupprimer
  6. Et que devienne les emprunts toxiques de la ville?
    Question : Est-ce que les finances de la ville sont publics? peut-on y voir les charges de la dette et son éventuelles explosions?

    C'est ce qui m'inquiète le plus, si la nouvelle MJC ne se fait pas, tant mieux, l'actuelle MJC offre du caractère avec cette maison ancienne

    RépondreSupprimer
  7. avec 3M€ on pourrait baisser les impôts locaux de 40% au moins en 2013.

    RépondreSupprimer
  8. 3M€ pour faire du yoga,cela fait chère la méditation.Ce sont les jeunes qui font du Yoga?

    RépondreSupprimer
  9. au gourou:il n'y a pas que les "yogis". Vous oubliez que vous pouvez avoir le cours de Qi gong,de Body Kungfu et de Feldenkrais pour le corps des jeunes et le bridge qui réunit la jeunesse pour l'esprit. Alors 3M€ et une bonne subvention chaque année(combien?),c'est pas cher payé.

    RépondreSupprimer
  10. A quoi passe l'argent des vésigondins!Quand on pense que beaucoup de Vésigondins qui n'ont pas les moyens d'y aller ou d'y envoyer leurs enfants paient pour que d'autres puissent y aller et apprendre le Feldenkrais(c'est quoi?. Allez,Monsieur Bastard,un beau geste,mettez fin à ce gaspillage de notre argent.

    RépondreSupprimer
  11. C'est toujours navrant de lire des commentaires sur ce blog de gens prétentieux, incompétents, donneurs de leçons, qui se permettent de porter des jugements sur des sujets ou des personnes, alors qu'ils n'y connaissent rien.
    Phénix vous devriez être financé par la Sécurité Sociale: vous servez d'exutoire à des gens malades, qui, sans vous, devraient aller chez le psy.

    RépondreSupprimer
  12. Sigmund est dépassé par le Qi gong,le Kungfu ou le Feldenkrais,que la SS ne rembourse pas.Notre Sigmund trouve normal de faire payer les autres.Il est navrant,notre Sigmund qui prétend connaître,quoi au fait? Ce-ci n'est pas une critique des substituts à Sigmund, mais les moyens de ces substituts n'ont pas à être payés par tous. Les cours de Karaté et de Aikido sont-ils concernés? C'est quoi la MJC? Combien de jeunes combien d'autres ages? Combien du Vésinet, combien d'ailleurs?

    RépondreSupprimer