1 novembre 2012

Lettre ouverte à la Lyonnaise


Madame, 

vous ignoriez sans doute que ce blog a publié une tribune d’André MICHEL au nom des élus "Le Vésinet solidaire et durable", tribune consacrée à la gestion du domaine de l’eau dans cette ville depuis qu’un ancien salarié de la Lyonnaise et consultant jusqu’à fin 2010 de sa filiale SAFEGE s’est vu confier ces attributions.

Cette tribune, après les nombreuses interventions en Conseil municipal, en particulier celles de Lucien DESVAUX (LVSD), ancien délégué à l’eau et celles de Claude CHATARD (ex-RPV), ancien adjoint à l’équipement, et après plusieurs articles sur des blogs vésigondins revient sur deux opérations impliquant la compagnie des eaux et ses filiales :

1)
Le déplacement d’une trentaine d’employés et conseillers de la ville dans les installations de votre groupe à Barcelone,

2) 
Les modifications substantielles apportées à la circulation des eaux alimentant les lacs et rivières.

La tonalité générale de ces interventions est fort critique quant à l’intérêt de ces opérations pour la ville du Vésinet. Opérations de surcroit conduites ou préparées avec un élu longtemps lié à vos sociétés.  Ainsi M. Michel n’hésite pas à écrire dans un courrier adressé à M. le maire en date du 22 février 2012 : extraits  


« Les décisions du bien-fondé de certains marchés confiés à la Lyonnaise des eaux ou à sa filiale SAFEGE ont suscité le mutisme de M. Conte, votre premier adjoint, qui aurait dû fournir les explications nécessaires au conseil, ayant engagé ses compétences à ces décisions. Un besoin de transparence s'est fait jour depuis le début du mandat sur nos relations avec cette société en situation de quasi-monopole.  .... Nous vous demandons officiellement de donner les explications à tous les points qui ont été soulevés et d'en tirer les conséquences, s'il s'avérait que les dépenses relèvent d'une gestion défaillante. A défaut vous en seriez solidaire. »

Le lecteur lambda de ce blog, peut légitimement s’interroger sur les mobiles qui ont conduit votre société à :

1) s’impliquer dans un charter conduisant une trentaine de membres de la mairie à Barcelone pour visiter vos installations. Quel intérêt la Lyonnaise pouvait-elle tirer de ce déplacement en nombre, finalement annulé par un vote unanime du conseil municipal ?

2) revenir sur les choix techniques élaborés par vos meilleurs spécialistes dès l’entrée en lice du nouvel adjoint en charge de ce dossier. Inversion du sens de circulation fort dispendieux pour les finances de la ville.

Votre société étant citée, voire critiquée sur ce blog pour ces deux opérations, il est apparu correct de lui offrir l'opportunité d'exposer sur ces deux cas précis ses motivations.

Le blog publiera l’intégralité des réponses à ces deux points.

Dans l’attente de vous lire, recevez ....


Phénix  




11 commentaires:

  1. sur la photo, on dirait I. Morel sans son col Claudine.

    RépondreSupprimer
  2. Et puis surtout vous retirez de nombreuses années à Madame Morel !! De plus, Madame Morel n'est vraiment pas souriante...

    RépondreSupprimer
  3. Je me lave les mains à l'eau du robinet.

    RépondreSupprimer
  4. Juste quelque questions.

    A part la Lyonnaise des eaux, qui peut gérer le réseau des lacs et rivières du Vésinet?
    Merci d'avance pour cet éventuel éclaircissement.

    Inverser le sens? S'agit il d'aller à l'encontre des lois de la gravitation?

    Aux Ibis, à droite du pont d'accès à l'ile, vient d'être réalisé un aménagement de la berge faisant disparaitre la partie maçonnée d'origine et laissant apparaitre une sorte de plage marécageuse. Qui peut m'apporter quelques lumières sur les choix qui ont amenés à faire ces travaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La ville du Vésinet ... par exemple !

      Oui, c'est bien là où le bât blesse. la gravitation est insuffisante pour faire circuler l'eau du lac supérieur vers le lac de Croissy !

      L'adjoint en charge des travaux est M. Conte ...

      Supprimer
    2. "Mais je n'y comprends plus rien dans votre dossier et demande des explications" dixit I. Morel et depuis janvier 2012, tout coule de source...

      Supprimer
  5. pour répondre à l'anonymede 11h56,il fa&ut dire que depuis sa création le réseau "lacs et rivières"fonctionnait trés bien.Aprés la réalisation d'un puit dont l'objectif était d'obtenir de l'eau à des conditions plus économiques,un contrat a étè signé avec une sociétè filiale de la lYONNAISE /SAFEGE,pour distibuer l'eau du puit dans l'ancienne installation.Un agent de cette sociétè a jugé nécessaire de modifier le sens de circulation des flux sous prétexte que les tuyaux étaient anciens et fragiles(mais sont cependant utilisés dans le système aujourd'hui).
    Présentement le systéme ne fonctionne pas encore de façon optimale,mais en cette attente,à votre première question on peut dire que des agents municipaux formés pourraient trés bien faire le travail que fait la Lyonnaise.
    Ppour votre seconde question la tendance sserait de dire:le systéme fonctionnait trés bien jusqu'au début de 2012,alors réadaptons le puit de la station sur l'ancien réseau

    RépondreSupprimer
  6. Les vésigondins nouveaux n'ont vraiment rien à foutre !
    On n'en a rien à cirer du sens dans lequel coule la flotte des rivières.
    Par contre, elles sont un véritable dépotoir comme un oued algérien ou un canal à Marseille Nord !
    Enfin, il parait que c'est ça la nouvelle France hollandaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vésigondins nouveaux comme anciens veulent préserver la qualité des lacs et des rivières au moindre coût.

      Aujourd'hui ils ont le pire des deux mondes : des rivières dégradées et un coût exorbitant ....

      Deux adjoints concourent à cette situation . Un ancien salarié et conseiller de la société Lyonnaise , longtemps président de la commission d'appel d'offres qui avait à attribuer le marché des eaux : Bernard CONTE, et son factotum : Potier.

      voir l'article daté du 25 juin 2010 publié sur le blog des Vigilants et jamais attaqué en diffamation .... intitulé : "Indignité, illégalité " qui fustigeait Bernard CONTE !!!

      et Conte est toujours en charge des affaires d'O, avec le support d'Isabelle MOREL qui a mis de l'O dans son vin (cf commentaire de 25 mai 2011 ci dessus), comme le dénonce A. Michel dans sa tribune !

      Supprimer
    2. à neo Vésigondin, votre commentaire est aussi pertinent que de rouler avec un 4X4 dans Paris ou au Vésinet, faites fonctionner votre cervelle un peu cela nous fera des vacances.

      Supprimer
  7. Tant qu'on tappe sur B.Conte, on oublie I.Morel et c'est bien ce qu'elle cherche !!

    RépondreSupprimer