11 juillet 2017

Bande son effacée : honte et indignité

Enregistreur du Watergate
Ce n'est en effaçant une partie de la bande son que le public oubliera le moment d'indignité dont la salle du conseil à été le témoin le soir du 6 juillet.
 
Revêtant la toge du procureur B. Grouchko a lu - en prologue à une délibération - un réquisitoire d'une indiscutable partialité, truffé de mensonges, d'erreurs et de contre vérité. Flétrissant un citoyen dont le litige avec la ville n'est pas tranché le maire s'est employé à discréditer l'ancien collaborateur de cabinet. Voulait-il influencer le vote des conseillers sur un dépôt de plainte visant ce dernier ?

Procédé déloyal, prohibé par la loi puisque les propos préliminaires sont sans relation aucune avec le projet de délibération. Le litige détaillé de façon mensongère fait l'objet d'un appel devant la cour administrative, recours dont le maire a nié l'existence en assénant que l'affaire était définitivement jugée. C'est un mensonge.

Jeter en pâture à ses conseillers la réputation d'un justiciable empêché de faire taire la litanie des calomnies est indigne d'un maire, est contraire à l'obligation de discrétion sur les litiges privés et au devoir d'impartialité que l'on exige d'un premier magistrat.

Pire qu'une violation de la loi il s'agit là d'une faute morale indélébile qui entache le mandat de B. Grouchko et de tous ses complices dans ce règlement de compte. Complices qui ont voté une délibération elle même porteuse de mensonges en nombre, complices qui auraient ordonné l'effacement d'une partie de la bande son contenant les propos tenus par le maire. A moins qu'il n'invoque un piratage ...!

Honte et indignité sont jetés sur ce mandat. 


17 commentaires:

  1. Je rêve ! Pincez-moi, car j'ai du mal à le croire.
    La Mairie du Vésinet est victime d'un piratage.
    Phénix ne va pas pouvoir entrer dans les archives du Vésinet, ni, donc, à la postérité.
    En effet, sur la bande son du Conseil Municipal du 6 juillet 2017, les quelques minutes du début de la séance ont été effacées.
    Ahurissant !!!!
    Le Maire fait une intervention publique en ciblant une personne présente dans la salle et, profitant de la soit-disant interdiction faite au public d'intervenir dans le débat, demande à la Police Municipale d'expulser, manu militari, cette personne de la salle.
    Toute cette partie de la séance du Conseil Municipal a été enlevée de la bande son.
    Cela fait débat Monsieur le Maire.
    Soit, vous considérez que cette partie historique de la séance fait partie du Conseil Municipal et donc il n'y a aucune raison de l'enlever de la bande son. Ceci constitue une fraude caractérisée de la réalité de ce qui s'est passé.
    Soit, vous considérez que votre intervention concernant Phénix ne fait pas partie des débats du Conseil Municipal (c'est votre droit), mais, dans ce cas là, interdire à celui qui veut répondre à vos invectives de s'exprimer et le faire expulser est totalement illégal.
    Le citoyen vésigondin saura faire la part des choses et juger la nature des faits et gestes de leur Maire.
    Tant les Conseillers Municipaux que le Public présent dans la salle pourront témoigner de l'anormalité de l'évènement.
    Puisque Phénix ne peut rentrer par la bande son dans l'histoire du Vésinet, il ne reste qu'un choix : épingler l'un ou l'autre de vous deux sur un mur. Mais sera-ce sur le mur de l'Histoire ou sur le mur des Cons ?

    A chacun de se faire son opinion.

    RépondreSupprimer
  2. Au Vésinet PINOCCHIO n'est pas un personnage de fiction, NO non plus .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je croyais que c'était le nez du Shérif dont on parlait le plus.

      Supprimer
  3. Phénix mis au bûcher !
    Alors, Mesdames Gattaz, Willemin, ..., Messieurs Michel, Lorenzi, Bonnin, Chesnais ...
    Allez-vous laissez cette infamie se dérouler sans réagir ?
    Le Maire et ses Elus (dits de la Majorité) se comportent comme des goujats et vous laissez faire ?

    RépondreSupprimer
  4. Il s est cramé tout seul!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre commentaire est bien à la hauteur de la médiocrité de l'équipe du Château.

      Supprimer
    2. On n a pas la même analyse et nous sommes nombreux dans la Ville à le penser.

      Supprimer
    3. Nombreux! Ca veut dire majoritaire?
      Allons, un peu de modestie... Souhaitez vous maintenir cette situation, parce que vous couvrez un maire plutôt que les intérêts de la ville? Tout cela coûte cher et n'avance pas. Il y a aussi ceux qui ont une analyse constructive... dont vous ne faites, semble t'il, pas partie.

      Supprimer
    4. Vous l'anonyme de 12h22, vous feriez mieux de donner un avis intelligent sur l'effaçage de la bande son plutôt que de vous fourvoyer sur l'avis des autres. Mais, les bénis oui-oui du Château ont bien du mal à dire autre chose que ce qu'impose "la voix de son maître".

      Supprimer
  5. Auditeur et spectateur11 juillet 2017 à 14:10

    Et oui il y avait des témoins de la scène qui ont donc vu et entendu.
    Quel malaise !
    Et le sous Préfet il en pense quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit que Pi NO CCHIO mente au Sous-Préfet , pour que ce dernier n'y voit que du feu en écoutant la bande son raccourcie, que le Père NO lui remettra ...pourquoi pas lors d'un dîner pour fins gourmets aux frais des Vésigondins dont Phénix et d'autres mal aimés!

      Supprimer
  6. Est ce qu il y a un moyen légal et légitime de mettre fin dans les plus brefs délais à ce fiasco? Svp, unissons nos connaissances et compétences pour mettre ce maire et son équipe hors d état de nuire! Les "amis du blog" ont le devoir de réagir dès à présent! N étant qu une "petite ouvrière" résidant au Vesinet, j aspire à ce que tous les défenseurs de la Liberté s unissent pour faire tomber ce dictat municipal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recherche un ( Frank J. Wilson) d urgence🤐

      Supprimer
    2. Je nhabite pas le vesinet comme je viens de l'écrire mais il y a une malédiction sur cette ville qui se perpetue de maire en maire.
      Lactualite vesigondine est décrite avec beaucoup d'humour et de nombreux sarcasmes par Phénix.
      Beaucoup dautres villes auraient besoin dun tel troublion.
      Le ton et la teneur de son blog sont à la mesure de ce qui est à dénoncer dans votre ville.
      Quelle chance vous avez de posséder ce personnage haut en couleur.
      Il faut sauver le soldat Phénix et Le Vesinet.

      Supprimer
    3. Il faut surtout anticiper les élections et élire un nouveau maire et un nouveau conseil municipal.

      Supprimer
  7. Honte à vous d'avoir menti pendant le conseil municipal. Faire de la politique, ce n'est ni mentir, ni utiliser les moyens publics à des fins personnelles pour éliminer un opposant qui vous interpelle. Honte à vous de ne pas assumer vos propos. Vous n'êtes pas digne d'être Maire d'une commune.

    RépondreSupprimer
  8. Pour ceux que ça intéresse, la bande son qui est aujourd’hui sur le site de la mairie contient désormais l’integralité du conseil municipal. Y figure la provocation déplacée de M. le Maire à l’encontre d’un spectateur et la réaction de ce dernier qui tombe dans le panneau et démarre au quart de tour.

    RépondreSupprimer