28 juillet 2017

Monsieur 1837 voix impose sa loi !


1837 : c’est le nombre des administrés de Grouchko qui avaient porté son bulletin dans l’urne le soir du premier tour. Pas même 15 % des 12.280 inscrits.

Avec un tel score d’autres la joueraient modeste. Quand 85 % des futurs administrés refuse d’apporter leur soutien à un candidat - il finira par être élu pour cause de dispersion des voix -ce dernier n’impose pas son dictat. Il respecte les autres groupes, leurs élus, il entend les autres opinions et tente de faire la synthèse avec les gens de bonne composition.

Tout le contraire de ce que fait Grouchko ! Monsieur 1837 voix s’est approprié le sobriquet monsieur-la-loi-c’est-moi !  Les plus hautes autorités du département sont témoins des violations répétées des codes et règles dont le maire peut être tenu responsable.

Dans un récent courrier à ces autorités un leader de l’opposition a répertorié pas moins de 5 situations où la loi était sciemment bafouée. Le blog s’est fait l’écho de certaines d’entre elles et laisse à monsieur le préfet le soin de les rendre publics s’il le souhaite.

Pas même de pause estivale, le provocateur continue. Dans une rafale de mails aux moutons de sa liste la chef de cabinet communique un certain nombre de manifestation à la gloire de monsieur 1837 voix auxquels les ovins sont conviés à venir bêler.

Le blog ne peut toutes les énumérer, et se contentera de donner le fac-simile de l’invitation à honorer les sirènes des Ibis. Après 4 ans d’attente les trois grâces ont retrouvé leur tête. Nul ne s’en plaindra sauf que l’invitation omet de préciser que cette opération n’est pas à porter à la gloire de monsieur 1837 voix, mais a été intégralement financée par la Fondation du Vésinet, dont de nombreux donateurs ne figurent pas parmi les 1837 …

Aucun élu des oppositions n’est destinataire des 7 mails envoyés par madame la chef de cabinet. Certains pour invitation à des remises de médailles, d’autres pour la formation d’un atelier dont les membres sont déjà pré choisis par monsieur 1837 voix … on s’en était douté !

Violation des lois et de leur esprit protesteront les naïfs qui croient encore au père Noël. Sous le mandat de monsieur la loi c’est moi Montesquieu tout comme Voltaire peuvent aller se rhabiller. 

Qu'en pense les autorités  ?


16 commentaires:

  1. Ils ne laisseront pas Phénix tranquille.Même en vacances il faut montrer que les oppositions n'existent pas pour eux et qu'ils font ce qu'ils veulent.Le conseil municipal est réduit de fait à 22.Les 11 opposants doivent parler au nom des 10443 qui n'ont pas approuvé cette équipe.Vont-ils enfin réagir?



    ?

    RépondreSupprimer
  2. Conte de LA MÈRE L'OIE au PÈRE LA LOI:
    C'est Phénix qui dans ses billets du 16 mai 2017 " Ile des Ibis massacrée? " et du 19 mai " un contrepouvoir?" nous avait donné la photo et les infos sur " les statues saccagées depuis 4 ans sans réfection".
    MERCI à Mr PHÈNIX

    Mr Grouchko , qui lit les billets de Phénix en a pris ombrage, il prit la mouche vis à vis de Phénix qu'il qualifie ouvertement de" MENTEUR". Il a pensé à faire restaurer la statue des 3 sirènes.
    MERCI à Mr NO.

    C'est ainsi qu'après 4 ans , tout est arrivé , pour les Vésigondins qui savent attendre : LES SiRENES ONT DE NOUVEAU LA TÊTE SUR LEURS ÉPAULES !

    C'est docilement que Mme C de LAnay a adressé le petit carton bleu " aux élu(e)sde la majorité.
    Merci à Mme de LANAY

    Avec mes 3 MERCIS à Mr PHÉNIX, à Mr NO, ,à Mme de LANLAY , je ne pense pas faire de vagues , bien que je ne sois ni une sirène , ni une naïade des lacs et rivières du Vésinet , ni une nymphe ,ni gracieuse du Château .

    RépondreSupprimer
  3. la mèere l'oie serait elle l'oie blanche de 2007 ?
    a relire les articles du blog de 2007 je me suis retrouvé dans la saveur des temps rèvolus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas celle à qui vous pensez, l'oie blanche de 2007! Je suis une spectatrice indépendante à ce méli-mélo Vésigondin pour de pas dire un autre mot qui commence aussi par un" M "
      Comme vous je me souviens des rares très douces" saveurs "et des perpétuelles aigreurs du passé ....et du présent : "Je prends ma plume d'oie"et la tempe dans l'encre.

      Supprimer
    2. Grace à vous Anonyme du 30 juillet 15:10, je me suis replongé dans les billets de Phénix de 2007. Sans être mauvaise "Lang", je me demande si en 2017 vous ne faites pas toujours partie "des dindons de la farce ". Depuis des années c'est toujours" Noël" sur les tables vésigondines avec, avec les volatiles qui ont passé en un temps record d'un tourne broche d'un père Noël à celui d'autres père Noël, Pour la rigolade des non Vésigondins . Il n'y a pas de quoi lancer des cocoricos !
      Pour les prochaines municipales les nombreux candidats aurons le choix pour établir leurs "bases de données " dans la rue Thiers sans activités commerciales. Cette rue ne sera plus le monopole des JO - NO. Mais sera t'elle assez longue pour tous les candidats ?

      Supprimer
  4. Le choix des modèles pour les têtes des sirènes a t'il été fait parmi celles des élues de la majorité de No?

    RépondreSupprimer
  5. chaque jour qui passe sans un nouveau billet me permet de contempler avec bonheur ces trois graces
    @+

    RépondreSupprimer
  6. Les élus de la majorité boivent, la Fondation paie et les Vésigondins trinquent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. excellent résumé sur la situation sous le règne du "Père No".
      A la votre bonne vôtre les Vésigondins qui sont les disciples de "je suis la loi " je suis le bridge ,je suis, je ,je je ...
      Je ne suis ni les crèches, ni les cimetières ni,ni ,ni.
      Je suis MOI, veuillez vous taire et m'admirer.

      Supprimer
    2. Grande sobriété dans les dépenses des choses qui n'intéressent pas le Maire.
      "les élus de la majorité boivent , la Fondation paie et les Vésigondins " subissent les caprices et les humeurs de "Monsieur 1837 voix ".

      Supprimer
  7. No aurait il amené en vacances Phénix ,"gracieusement"( dans tous les sens du terme), pour des retrouvailles entre amis amis, comme au temps du lancement de la fusée?
    Le lancement forcé et l' atterrissage valaient bien un merci de la part de No qui n'est pas un ingrat.
    Les 2 amis à bientôt votre retour.

    RépondreSupprimer
  8. Comme pour la statue restaurée, nous avons 3 belles figures : Le Vésinet a Grouchko, la France à Macron, la circonscription a Baun-Pivet .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'air de rien notre députée commence à se faire un nom; mais certains ont encore du mal à le mémoriser
      Elle n'a pas encore la renommée de Neymar

      Supprimer
    2. Que du bonheur!

      Supprimer
    3. A ce jour Macron est devenu comme Mr Grouchko Mr 36%! seraient ils dépassés par Mme Braun-Pivet?

      Supprimer
    4. le quel des deux peut être le plus fier de ses ou ces 36% ?

      Supprimer